L’Arcep propose une terminaison d’appel asymétrique en faveur de Free

12

Et des nouveaux entrants « full MVNO »

L’Arcep (Autorité de régulation des télécoms) a publié son projet d’encadrement de la terminaison d’appel du nouvel entrant, Free Mobile. Sans surprise, l’opérateur bénéficiera d’un avantage concurrentiel à son arrivée, avec un coût de terminaison d’appel plus élevé que ses concurrents…

Le projet de l’Arcep, mis en consultation publique, prévoit la mise en place d’une TA favorable à Free, dégressive jusqu’en juillet 2014. Cette tarification spécifique permettra au nouvel entrant de compenser un nombre d’abonnés plus faible au départ, avec la bénédiction de l’Autorité de la concurrence.

Free, ainsi que les Full MVNO Virgin Mobile et Lycamobile, devraient donc bénéficier d’une TA fixée à 2,4 centimes d’euro la minute, un avantage significatif face aux 1,4 ct/minute imposés à ses concurrents. Ce taux sera dégressif et devrait suivre l’évolution suivante :

- un plafond d’entrée à un niveau de 2,4 c€/minute, jusqu’au 30 juin 2012,

- une première baisse à un niveau de 1,6 c€/minute, à partir du 1er juillet 2012 pour six mois,

- une deuxième baisse à un niveau de 1,1 c€/minute, à partir du 1er janvier 2013 pour douze mois.


S’il apporte un avantage significatif au trublion, le montant de départ fixé par l’Arcep reste encore loin de la TA à 3,4 c€/minute réclamée par Free lors de la précédente consultation sur le sujet.

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction]
Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

12 commentaires

  1. Le tableau est particulièrement intéressant: On voit qu'en l'espace de quatre ans, les coûts de terminaison d'appel sont passées de 8 cents à 1 cent actuellement, pour les opérateurs "historiques". Ceci a clairement dû redonner du lest aux opérateurs pour proposer des offres plus attractives (bien qu'en théorie, avec un nombre d'appels symétriques, les coûts devraient s'annuler). Par contre, l'arcep a semble-t-il cherché à tempérer les divers intervenants: free a certes un avantage par rapport aux autres opérateurs, mais il est particulièrement faible par rapport au traitement de faveur qu'a eu bouygues telecom pendant des années. D'ici à un an, la différence de coût pour les terminaisons d'appel ne serait plus que de 0.1 cent. Autant dire rien.

  2. Ce qui m'intéresse plutôt c'est de lire dans l'article qu'il s'agit d'un "projet" de l'Arcep. Cela veut-il dire que Free doit attendre que ce projet soit validé pour pouvoir lancer son offre ? Et si oui, a t'on idée du temps que cela peut prendre ?

  3. D'accord avec OhMonBato.... qui dit projet dit validation, ou bien .... ? Par contre arrêter de parler de se goinfrer, surtout avec ce genre de chiffre. D'autant que si on regarde en % par exemple, Free gagnera 60% de plus en TA que les 3 autres alors que bouygues à son arrivée ne gagnait "que" 24% de plus. Et si on continue a fabiluer sur les 25% de part de marché en 1 ans... alors jackpot pour Free. Donc on fait dire au chiffre ce que l'on veut.

  4. doppel a écrit :
    D'accord avec OhMonBato.... qui dit projet dit validation, ou bien .... ? Par contre arrêter de parler de se goinfrer, surtout avec ce genre de chiffre. D'autant que si on regarde en % par exemple, Free gagnera 60% de plus en TA que les 3 autres alors que bouygues à son arrivée ne gagnait "que" 24% de plus. Et si on continue a fabiluer sur les 25% de part de marché en 1 ans... alors jackpot pour Free. Donc on fait dire au chiffre ce que l'on veut.
    Ton écrit est l'exemple type de manipulation possible des données. Comparer des pourcentages sur des bases différentes donnent forcément des résultats différents. Un élément de comparaison serait de connaitre le chiffre d'affaire que cela a apporté à B.T. et ce que cela pourrait apporter à F.M. Ensuite, tu peux calculer un pourcentage là-dessus si tu veux.

  5. J'indiquais aussi que ce surplus d'argent s'annule dans le cas d'une symétrie d'appels: Si, globalement, autant d'appels sont émis que reçus, le chiffre d'affaire sur les coûts de terminaison est nul, quelqu'en soit le prix. Du coup, les nouveaux venus (Bouygues Telecom en son temps, Free mobile maintenant) sont privilégiés, car on part du principe qu'un nouvel opérateur, au départ avec un faible parc d'abonnés, aura une dissymétrie au niveau des appels (plus d'appels sortants qu'entrants). Là, avec au bout de 1 an à peine 10% de plus pour les terminaisons, l'ARCEP pense logiquement que la dissymétrie ne dépassera pas les 10%. Cela impliquerait que les futurs freemobinautes ne téléphoneraient que 10% de plus par rapport aux appels reçus, ce qui, dans le cas d'offres voix illimités, me parait peu probable. A partir de là, que le coût de terminaison soit huit fois moins cher qu'en 2008 est évidemment une bonne chose. Cela limite le surcoût des offres d'abondance pour un opérateur.

  6. OhMonBato a écrit :
    Ce qui m'intéresse plutôt c'est de lire dans l'article qu'il s'agit d'un "projet" de l'Arcep. Cela veut-il dire que Free doit attendre que ce projet soit validé pour pouvoir lancer son offre ? Et si oui, a t'on idée du temps que cela peut prendre ?
    Vu la fin de l'article, non. Free doit lancer son offre avant le 12 janvier, or la décision est en consultation jusqu'au 27 janvier.
    Arcep a écrit :
    Le projet de décision est soumis à consultation publique jusqu'au 27 janvier 2012. Il sera ensuite notifié à la Commission européenne et aux autorités de régulation des autres pays de l'Union européenne. Une fois ces deux étapes franchies, l'Autorité pourra adopter sa décision définitive au printemps 2012.

  7. Il y a sûrement une facturation des terminaisons par trimestre ou semestre échu. Dans ce cas de figure, la décision définitive peut être postérieure au lancement commercial, la tendance étant d'ores et déjà donnée.

  8. OhMonBato a écrit :
    Ce qui m'intéresse plutôt c'est de lire dans l'article qu'il s'agit d'un "projet" de l'Arcep. Cela veut-il dire que Free doit attendre que ce projet soit validé pour pouvoir lancer son offre ? Et si oui, a t'on idée du temps que cela peut prendre ?
    fM peut démarrer désormais, la TA est fixée à 2.4 ctms/min pour démarrer Il pourra y avoir un ajustement après coup, mais dans la guerre éclair qui arrive ça ne sera peut-être pas l'essentiel. WTF? pourquoi ça ne démarre pas maintenant? Il faut croire que les enchères pour les fréquences en or sont suffisamment importantes pour retarder le lancement de quelques jours.

  9. Joearchi a écrit :
    avec au bout de 1 an à peine 10% de plus pour les terminaisons, l'ARCEP pense logiquement que la dissymétrie ne dépassera pas les 10%.
    Franchement, ce n'est en fait pas très généreux pour Free. BT a bénéficié d'une surtaxe importante pendant *17* *ans* pour la 2G (sa licence 2G a été obtenue fin 94, contre mars 91 pour FT et SFR, et celle 3G fin 2002 *avant* que FT et SFR ait lancé commercialement leur réseau 3G acquis en 2001). Début 2010, le différentiel entre le coût BT et les autres était encore supérieur à ce que l'ARCEP propose au lancement de Free.

  10. Absolute a écrit :
    Ton écrit est l'exemple type de manipulation possible des données. Comparer des pourcentages sur des bases différentes donnent forcément des résultats différents. Un élément de comparaison serait de connaitre le chiffre d'affaire que cela a apporté à B.T. et ce que cela pourrait apporter à F.M. Ensuite, tu peux calculer un pourcentage là-dessus si tu veux.
    Merci d'avoir compris totalement ce que j'avais dit ^^ Ah... quoi ? tu n'avais pas compris.... désolé... pourtant à te lire tu disais exactement la même chose que moi
    doppel a écrit :
    Donc on fait dire au chiffre ce que l'on veut.

  11. Réagir sur le forum