L’Arcep confirme un taux de couverture d’environ 50% pour Free Mobile

25

Jean-Ludovic Silicani, président de l’Arcep, a précisé devant la commission des affaires économiques de l’Assemblée nationale que le taux de couverture du réseau mobile de Free serait actuellement entre 45 et 50 %, contre 28 % à l’ouverture du réseau en janvier 2012.

« J’ai encore fait le point très récemment avec nos services et avec Free en nous appuyant sur des chiffres vérifiables et nous allons re-vérifier avec Free que ce chiffre de couverture est valable » a précisé le régulateur.

Il a également ajouté que l’opérateur a déjà déployé près de 2200 sites destinés à accueillir des antennes-relais, dont 1800 déjà actifs, mais qu’il aurait des difficultés croissantes pour déployer des sites et y installer des antennes

« Free nous a indiqué qu’il était à la recherche de 2000 sites supplémentaires au fil de l’eau, c’est à dire au cas par cas. Par ailleurs, il est à la recherche d’un nombre équivalent de sites auprès d’acteurs institutionnels comme TDF ou d’autres acteurs de télécoms pour accéder à leurs sites existants. Au total ce sont 4000 sites sur lesquels Free a des démarches actives de recherche ».

Pour rappel, Free Mobile doit atteindre un taux de couverture de 75% de la population début 2015 pour respecter ses engagements.

Partager

A propos de l'auteur

[Couteau Suisse] Thibault a rejoint l'association Freenews au début de l'année 2012, tout d'abord en tant que modérateur des forums. Touche à tout, il est désormais le couteau suisse de l'association - à la fois rédacteur, technicien et, bien sur, modérateur. Après avoir suivi une formation d'ingénieur, Thibault s'est lancé comme auto-entrepreneur dans le domaine du développement d'applications mobiles et de sites web. Il est d'ailleurs le développeur de l'application pour iPhone et iPad de l'association.

25 commentaires

  1. Je ne sais pas pourquoi, mais je sens que ces chiffres vont être contestés, recontestés, et re-re-contestés...
    Ceci dit, La densification est réelle, mais le nombre d'antennes au km² n'est pour l'instant en rien comparable aux autres opérateurs, et même si l'on tient compte du nombre d'abonnés, il faudrait au moins le double d'antennes dans les zones déjà desservies par FM.
    Bref, ça avance, mais c'est loin d'être fini.

  2. En effet. Perso, 50% de couverture, peut-être, mais en attendant, même en habitant une zone plutôt peuplée, la première antenne relais est à plusieurs kilomètres de chez moi.
    J'espère bien qu'ils ne font pas relâcher leur efforts, car bon, si je voulais rester sur le réseau d'Orange, j'aurais pris un abo chez eux  :P

  3. One more time ce n'est pas l'ouverture d'un relais qui compte, mais sa capacité en volume à transmettre. Pour information, Free couvre 100% de Paris depuis 2010 avec son réseau fibre optique mais n'a que 40.000 lignes effectivement connectées.

  4. Pouvais, mais c'est aussi 50% des villes, chez moi il n'y a plus de nouvelle antenne depuis plusieurs mois, du coup une très grosse partie de la ville n'est pas couverte (centre ville, gare, .....)
    Donc si c'est 50% en ayant des trou béant un peu partout ça sert pas à grand chose.

  5. Tant qu'il y a l'itinérance avec Orange, on peut penser ce qu'on veut de la couverture de Free, dans les faits on peut utiliser un téléphone Free partout en France (ou à peu près tant que Orange couvre). On verra ce qu'il en sera quand le contrat d'itinérance prendra fin, d'ici là il n'y a que le montant que Free verse à Orange qui donne une indication de la couverture "d'usage" (ou appelez la comme vous voulez).

  6. Réagir sur le forum