« La Révolution du Mobile » déplaît fortement à Free (MàJ)

0

Ceci n’est pas une révolution

Depuis quelques semaines, un mystérieux MVNO, simplement appelé
“La Révolution du Mobile” pour l’instant, annonce son arrivée sur le marché le 11 mai prochain, conférence de presse à l’appui…

On sait peu de choses sur cet opérateur en devenir ; sur le site web éponyme, celui-ci affirme que « la révolution du mobile commence le 11 mai » et affiche quelques slogans accrocheurs (« le mobile trop cher en France : ça suffit ! »). Difficile de trouver la moindre information sur son identité réelle, le site ne servant que de renvoi vers les pages communautaires Facebook et Twitter de l’opérateur.


Ce qui ressemble à une opération de communication, bien huilée à première vue, aura suffi à alerter Free qui ne croit pas du tout en l’utilisation de tels mots au hasard…

Aucune action contre le MVNO n’est envisagée dans l’immédiat mais, selon nos informations, les avocats de Free auraient déjà pris contact avec “La Révolution du Mobile” pour l’avertir des problèmes potentiels que peut poser le choix d’un tel nom.

Par voie d’avocat, le fournisseur d’accès, futur opérateur mobile, estime donc que cette campagne, menée de manière anonyme, présente un risque de « confusion » pour le public avec ses propres offres et/ou avec l’arrivée de Free Mobile en 2012. Le FAI, qui a régulièrement mis en avant l’aspect « révolutionnaire » de ses produits, et qui a lancé fin 2010 sa Freebox Révolution, craint que le mystérieux entrant ne cherche à profiter de ses « propres efforts commerciaux » ou, tout du moins, d’en « limiter les effets » pour Free…

Paradoxalement, ce mini-coup de gueule de Free risque bien d’alimenter le buzz autour d’un opérateur qui, pour le moment, n’a de révolutionnaire que de nom. Chacun jugera sur pièces le 11 mai prochain…


Mise à jour 15h30 :

D’après ZDnet.fr, qui a mené son enquête, le doute n’est plus permis : le mystérieux opérateur en question n’est autre que… Numericable.

Le câblo-opérateur miserait donc sur un gros coup de communication pour lancer son offre quadruple-play. On peut comprendre que cela ne soit pas totalement du goût de Free…

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction] Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

Les commentaires sont fermés.