La mutualisation Bouygues-SFR n’est pas “fermée à d’autres opérateurs”

0

Les deux opérateurs ont tenu ce lundi matin une conférence de presse, ayant pour but de fournir plus de détails sur leur toute récente collaboration sur le déploiement du réseau…

On le savait déjà, la mutualisation SFR-Bouygues couvrira environ 57% de la population française, soit l’ensemble du territoire auquel on enlève les 32 plus grosses agglomérations ainsi que les zones blanches. Plus de détails ont été fournis sur le déploiement, avec notamment une carte de découpage du territoire indiquant comment les opérateurs vont se répartir la tâche :

PNG - 355.1 ko
SFR sera chargé du déploiement dans les zones rouges,

Bouygues Telecom assurera les zones bleues.

À terme, lors de la fin de ce déploiement commun (prévue pour la fin 2017), le réseau commun déployé par Bouygues et SFR devrait comptabiliser 11 500 antennes environ, contre 18 500 pour les deux opérateurs. Les doublons seront en effet démontés, dans une logique d’économies.

Jean-Yves Charlier, actuel PDG de SFR, a expliqué que ce contrat Bouygues-SFR est loin d’être figé : il « n’est pas juridiquement fermé à d’autres opérateurs », a-t-il annoncé. Il s’agit là d’un appel du pied évident à Free, qui se plaignait jusqu’à présent de ne pas avoir été inclus dans les discussions sur cette mutualisation — probablement pour pouvoir, en réalité, mieux négocier et s’associer avec Orange…

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction] Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

Les commentaires sont fermés.