La 3G au ralenti

0

Elle n’a de rapide que son nom. La 3G devrait voir l’arrivée d’un nouvel opérateur pour plus de concurrence dans un secteur atone, mais au combien juteux. A tel point que certaines mauvaises langues iraient jusqu’à dire que le gouvernement tire le frein à main.
Selon le Canard Enchaîné, qui cite une source de Bercy, Free pourrait être amenée à multiplier par trois ses investissements ce qui rendrait irréaliste une quelconque rentabilité.

La 4ème licence est dans la 4ème dimension. Celle où tout est possible, entre élucabrations, théories du complot et annonces fumeuses. La facture de téléphonie divisée par deux selon Xavier Niel, patron de Free, prétendant à la 4ème licence. Certes, mais ce n’est pas Iliad qui l’a fait, ce sera grâce à la Commission européenne qui demande à l’ARCEP une baisse des terminaisons d’appels dans la téléphonie mobile. Du coup tout le monde en profitera, aussi bien un quatrième opérateur que les trois actuels avec Orange, SFR et Bouygues Telecom.
D’autant, si à en croire la commissaire européenne aux Télécommunications, Viviane Reding en 2007, le prix des communications est resté stable en France alors qu’il a en moyenne baissé de 15% ailleurs en Europe. Résultat : la minute est, chez nous, deux fois plus chère. Donc le consommateur payerait, après la fameuse division par deux, un prix « normal » au niveau européen. Pas de quoi grimper aux rideaux (ou même au poteau de téléphonie mobile).

Mais passons ce détail pour nous pencher sur la théorie du complot qui voudrait que le gouvernement repousserait tant et si bien cette 4ème licence qu’elle finirait, pour celui qui viendrait a en bénéficier, par devenir un cadeau empoisonné. Pas si fantaisiste que cela, cette théorie se base sur une série de constats qui mettent en évidence qu’Iliad pourrait se mordre les doigts de ne pas avoir accepté la licence en un seul lot pour 620 millions il y a deux ans à peine.

L’ARCEP devrait clôturer le dépôt des candidatures le 30 juin 2009. Par contre le prix, lui, n’est pas encore fixé, une étude est en cours. Enfin si ; le prix est fixé, mais il faut juste vérifier que c’est le bon… de quoi perdre patience.
Retrouvez pourquoi la 4ème licence 3G pourrait ne jamais voir le jour dans cet article publié sur le site Numérama : « 4ème licence 3G : le dossier Free bientôt enterré ?« 

En juillet 2008, Freenews avait déjà commenté un article sur cette théorie , voir l’article en cliquant ici.

Partager

A propos de l'auteur

Rédacteur Alsace-Lorraine ; domotique

Les commentaires sont fermés.