Free Mobile vendra des téléphones à crédit avec Sofinco

22

Souhaitant mettre fin au système de terminaux subventionnés encore courant chez les opérateurs concurrents, Free Mobile proposera des forfaits sans engagement accompagnés de téléphones vendus à crédit, en partenariat avec Sofinco

L’information, toute fraîche, a été divulguée par le journaliste François Sorel (RMC, BFM, la Chaîne Techno…) sur son compte Twitter.


Ce partenariat annoncé avec Sofinco, grand nom du crédit à la consommation, devrait permettre à Free de proposer des mobiles à ses clients tout en conservant une logique de forfaits sans engagement. Ainsi, le terminal pourra être payé comptant, ou en paiement étalé (probablement sur 6, 12 ou 24 mois au choix).

La solution est indéniablement plus transparente qu’un système de subvention ne mentionnant pas clairement la part du coût du mobile sur chaque facture mensuelle, et ne donnant pas systématiquement lieu à une réduction de l’abonnement à l’issue de la durée d’engagement, lorsque le terminal est totalement payé…

Le journaliste, qui semble avoir reçu une des précieuses cartes SIM frappées du sceau de Free, indique également que « la couverture de Free Mobile atteindra 27% de la population en novembre. Il ne manquera plus ensuite que le Go de l’Arcep pour lancer l’offre ».

Cela nous permet de constater que Free n’est pas en retard sur ses objectifs, mais on relativisera toutefois la seconde partie de l’information : si Free Mobile peut techniquement lancer son offre sitôt le taux de couverture minimum atteint (et l’accord de l’Arcep donné), on est en droit de supposer qu’il préférera attendre le début de son accord d’itinérance avec Orange, pour disposer d’une couverture 2G et 3G nationale. Or, ce dernier ne débuterait que le 1er janvier 2012, indépendamment du taux de couverture atteint par Free Mobile. Wait n’see…

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction]
Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

22 commentaires

  1. mickeul16 a écrit :
    Il fut plus approprié d'utiliser le conditionnel, connaissant Free et sa culture du secret (on l'a vu avec la V6) 5 personnes savent exactement tout sur Free Mobile, et je ne penses pas que ce journaliste en fasse partie A PRENDRE AVEC D'EXTREMES PRECAUTIONS!!!
    François Sorel est ce qu'on peut appeler une source fiable et il relate une info, pas une rumeur.

  2. si Free Mobile peut techniquement lancer son offre sitôt le taux de couverture minimum atteint (et l’accord de l’Arcep donné)
    Free ne peut pas ouvrir quand il le veut depuis qu'il a sa licence 3G (outre toute considération commerciale de lancer une offre sans couverture correct)? Il me semblait que les 27% -25% en 3G- était simplement un engagement de couverture de population pris à 2 ans après obtention de la licence (comme le sont les 75% -69% en 3G- à 5 ans et 90% -83% en 3G- à 8 ans) avec pour seul risque en cas de non complétion; une potentiel tape sur les doigts de la part de l'ARCEP pour ne pas avoir respecté l'engagement pris. Ce n'est donc pas le cas? Ils doivent avoir une deuxième autorisation de l'ARCEP pour se lancer? Dans ce cas qu'en est-il pour les autres paliers? -------------- Sinon pour ce qui est de passer par un organisme de crédit ... de suite ça me refroidit :/

  3. Non, en plus free a une obligation de couverture minimale pour avoir le droit de commencer a exploiter sa licence. Ca correspond a ces 27% et je pense que l'autorisation de l'arcep consiste a vérifier que la couverture est bien effectivement atteinte. Pour le reste, il me semblerait logique que free lance son service a partir du 1er janvier, mais je pense aussi qu'ils ne vont pas laisser la période de noel, traditionnellement tres vendeuse pour les mobiles, leur passer sous le nez. Perso, je m'attends a un systeme de preinscription pour debut decembre, ou a minima que le voile soit levé sur leurs offres, histoire d'inciter les clients potentiels a ne pas s'engager chez un autre operateur avant.

  4. Gruntosaure a écrit :
    Sinon pour ce qui est de passer par un organisme de crédit ... de suite ça me refroidit :/
    Pourtant c'est exactement ce que tu fais en achetant un téléphone avec forfait. Dans ton forfait tu payes "à crédit" ton téléphone, mais comme dit dans l'article, sans visibilité sur la date de fin...

  5. vincenzo-vincenzo le

    yoann007 a écrit :
    Il fut plus approprié d'utiliser le conditionnel, connaissant Free et sa culture du secret (on l'a vu avec la V6) 5 personnes savent exactement tout sur Free Mobile, et je ne penses pas que ce journaliste en fasse partie A PRENDRE AVEC D'EXTREMES PRECAUTIONS!!!
    François Sorel est ce qu'on peut appeler une source fiable et il relate une info, pas une rumeur.
    Sorel n'est pas une source fiable car ce n'est pas une source. C'est un journaliste. Il relate seulement une info, effectivement, mais venant d'une source que l'on ne connait pas.

  6. oui les maisons de crédit comme sofinco pour moi sont à évité, la seul chose qu'ils m'ont proposer c'est une super offre dernier cri à 23 pour cent d’intérêt ne proposant rien en dessous de 1000 euro ou la duré s'arrête pas perce ce que c'est leurs système renouvelable. donc je veut bien comprendre que là avec Free ça fonctionne si je choisis un portable par exemple à 350 euro; mais qu'est qui me dit que le taux de l'empreint sera enfin bas ?

  7. Beaucoup réagissent quand ils entendent sociétés de crédit, surtout du fait de leur mauvaise presse ça fait un peu peur, mais en fait rien ne change par rapport à aujourd'hui sauf qu'au lieu de s'appeller Sofinco, la société de crédit s'appelle Orange, Bouyues... Aujourd'hui on achète un téléphone et on s'engage à payer un premier loyer (le prix du téléphone dans l'offre de l'abonnement par exemple 1€) + tous les mois le prix de l'abonnement + l'amortissement du prix du téléphone + le coût du crédit que l'on étale sur 12 ou 24 mois. Là ce que propose Free c'est la même chose, sauf que c'est complètement transparent : prix de l'abonnement net de téléphone, prix du téléphone, taux du crédit.

  8. wulfrik a écrit :
    Sinon pour ce qui est de passer par un organisme de crédit ... de suite ça me refroidit :/
    Pourtant c'est exactement ce que tu fais en achetant un téléphone avec forfait. Dans ton forfait tu payes "à crédit" ton téléphone, mais comme dit dans l'article, sans visibilité sur la date de fin...
    Le problème n'est pas le crédit ... mais l'organisme de crédit. Si un mois je ne paye pas mon forfait, mon opérateur m'appelle et peut me proposer différentes manières de régler l'impayé (voire de l'échelonner). Si un mois je ne paye mon crédit, l'organisme de crédit mandate une société de recouvrement qui me pète les olives en appelant 3 ou 4 fois par jour, en envoyant des courriers recommandés, etc. jusqu'à ce qu'il comprenne qu'au jeu du plus con je suis totalement imbattable; la classe galactique. Et que finalement l'organisme de crédit me contacte lui même et me propose un échelonnement de l'impayé ... donc crédit, oui. Organisme de crédit, mwof mwof.

  9. Réagir sur le forum