Free Mobile « techniquement déjà prêt » pour un lancement

0

Le Figaro consacre ce jour un dossier à l’arrivée du quatrième opérateur mobile, Free Mobile, sur le marché. Il y révèle notamment que le nouvel opérateur serait techniquement déjà prêt à lancer son offre, en ayant déjà « largement » dépassé le taux de couverture minimal requis, fixé à 27% de la population française…

Ce seuil lui permet d’être en conformité avec les impératifs de couverture fixés par sa licence 3G, mais également d’utiliser l’accord d’itinérance conclu avec Orange, lui permettant de disposer d’une couverture 2G et 3G partout en France.

« Commercialement, les équipes sont, elles aussi, dans les starting-blocks », explique le journal qui a pu visiter le nouveau siège social d’Iliad tout récemment ouvert à Paris. Le réseau est actuellement en phases de test depuis une quinzaine de jours : « la qualité et le débit sont excellents », affirme Xavier Niel, emblématique fondateur de Free, qui explique que « comme toujours, nous ajoutons dans le réseau des boîtiers de notre fabrication pour gagner en puissance et en qualité ».

Le Figaro table donc sur un « lancement avant Noël très probable », voire même « dans les prochaines semaines », évitant ainsi à Free de se passer de cette période particulièrement faste et d’attendre le début 2012. Seule certitude : « il n’y aura pas de préréservations » ! Selon Free, « le lendemain du jour où on lance Free Mobile, ça marche »

Côté forfaits, Xavier Niel évoque « un prix clair, facile à retenir, pour se distinguer sur un marché où personne ne sait combien il paie ». Le Figaro pense à un forfait tout-illimité à 29,99 € par mois (prix ô combien symbolique pour Free), doté de quelques déclinaisons d’entrées de gamme, avec un forfait 2h à 9,99 €, 2h et 1 Go d’internet pour 14,99 €, ou encore 5h et 2 Go pour 19,99 €. Avec quelques innovations à la clé, comme l’inclusion des destinations internationales dans le forfait, ou encore des prix attractifs depuis l’international.

Free Mobile proposera également bien des mobiles : si la présence de l’iPhone est confirmée, l’opérateur confirme au journal qu’il proposera « la plupart des grandes marques » auxquelles on est en droit de s’attendre, « sauf une qui n’a pas été retenue ». Laquelle ? Mystère…

Xavier Niel conclut : « le lancement de Free Mobile sera un jour important pour le consommateur français. Nous voulons rendre du pouvoir d’achat aux Français ». Et d’ajouter pour enfoncer le clou : « la France est le pays occidental le plus agressif sur les tarifs de l’Internet haut débit. Nous voulons qu’il le devienne aussi sur le mobile, où il est l’un des plus mauvais »

Source : Le Figaro

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction] Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

Les commentaires sont fermés.