Free Mobile pourrait subventionner les mobiles s’il perd son procès contre SFR

0

Le verdict du procès opposant Free Mobile à SFR sur la question de la subvention de téléphones mobiles, que Xavier Niel considère comme des « crédits à la consommation déguisés », sera rendu aujourd’hui.

Attendu par tous les observateurs, le résultat de cette affaire pourrait durablement remettre en question le modèle économique des opérateurs s’il venait à faire interdire la pratique des subventions de terminaux, telle qu’on peut la voir chez les trois opérateurs mobiles historiques.

Mais dans le cas où Free n’obtiendrait pas gain de cause, il pourrait faire le choix surprenant de subventionner à son tour des téléphones. C’est en tout cas ce qu’affirment Les Échos : le trublion envisagerait sérieusement d’adopter ce modèle qui séduit encore une proportion non-négligeable de clients.

Selon les analystes, cela serait une bonne idée : « tactiquement, ce serait intelligent de la part de Free de subventionner des terminaux ne serait-ce que pour Noël », affirme un analyste financier. « Free Mobile, qui vend son forfait le plus cher à 20 euros, peut rester concurrentiel en rajoutant 20 à 30 euros par mois de subvention », estime de son côté la journaliste.

Néanmoins, il serait également surprenant que Free Mobile renie ce qui a fait en grande partie son succès : qui dit subvention dit en effet durée d’engagement, abonnement mensuel aux coûts variables ou encore téléphones verrouillés sur le réseau de l’opérateur… autant de choses que le nouvel entrant a soigneusement évité, depuis le premier jour. On peut aussi remarquer que Free Mobile n’a pas besoin de subventions pour être attractif : en s’arrogeant 6,4% de parts de marché en moins d’un an, Free affiche une croissance insolente. C’est un avis que partage même Stéphane Richard, PDG d’Orange : « Free n’a pas besoin de subventionner les mobiles pour l’instant »

Faut-il donc y voir une réelle volonté pour Free Mobile de changer de cap, ou un véritable coup de bluff auprès de ses concurrents ?

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction] Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

Les commentaires sont fermés.