Free Mobile : pour la 4G et les mobiles subventionnés, il faut encore patienter

34

Le lièvre et la tortue 2013

Bien que ses récents résultats trimestriels n’aient pas à le faire rougir, Free voit son rythme de recrutements s’affaiblir sensiblement, sur le fixe comme sur le mobile. Une remarque que n’a pas manqué de faire l’agence de presse Reuters, qui a contacté Thomas Reynaud, directeur financier d’Iliad, pour en savoir plus.

Plutôt immobile sur le marché, avec des forfaits qui n’ont évolué depuis leur lancement que par petites touches (si ce n’est avec l’évolution du forfait 2 €, désormais doté de deux heures d’appels et les SMS illimités), le trublion est attendu au tournant sur des dossiers tels que la 4G ou les offres subventionnées.

Thomas Reynaud indique que le forfait subventionné de Free, dont une formule a été expérimentée sur Vente-Privée.com pendant quelques jours, n’est pas encore prêt à arriver. « Il faudra encore être patients », explique-t-il ; « on lancera le moment venu, dans les mois qui viennent, ce type d’offres ». L’opérateur, qui juge sa croissance tout à fait satisfaisante, garde donc l’argument de la subvention pour plus tard.

La discrétion est de mise, à plus forte raison encore, concernant la 4G. Thomas Reynaud n’a pas voulu communiquer de fenêtre de lancement à Reuters, se contentant de répéter : « le moment venu, nous aurons des offres 4G ». Même si, là aussi, Free entend faire comprendre qu’il n’est pas démuni et qu’il fourbit ses armes en silence : « depuis le premier jour, on a toujours intégré la dimension 4G dans notre déploiement mobile », prévient le directeur financier.

On reste donc dans l’expectative : Free lancera-t-il une nouvelle offre à temps pour ne pas rater la fenêtre de Noël, période propice aux recrutements chez les opérateurs ? Le suspense reste entier. Les paris sont ouverts…

Source : Reuters, via Les Échos

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction] Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

34 commentaires

  1. Je crois qu'ils n'en ont rien à faire de la période de Noël.
    C'est fini le temps ou ou l'on offrait un mobicarte ou autre forfait foireux à un ado, maintenant c'est le sans engagement pour les jeunes, et le gros cadeau c'est un téléphone nu, libre de tout opérateur.

  2. Vouloir tout casser est une chose, assumer et progresser en est une autre...En toute objectivité seul Bouygues devient agressif sur ses forfaits 4G ( téléphone et tablette) et pour l'instant Free qui nous lasse avec sa guéguerre contre Google ne propose plus rien sinon un réseau catastrophique.

  3. Remplacer une ligne fixe, bof bof. Pour les très petits consommateurs. Rien que les MAJ Windows, on crame vite quelques Go. Bref ça part vite. La 4G n'est pas faire pour remplacer le cuivre ou la fibre. C'est d'ailleurs pour ça que l'offre contient mot "nomade" !
    Surtout quand on connaît l'internaute moyen qui tient à sa box, même sans la télé pour les freenautes par exemple (fonction seedbox, AirPlay etc.)


  4. Très étrange ce retard quand à l'ouverture de leur réseau 4G ? Il était pourtant bien prévu dans leur plaquette pour investisseur que c'était en 2013 que ce service était prévu d'être ouvert.
    Je me souviens même d'une interview de Xavier Niel l'annonçant comme devant se faire en début d'année 2013. :(
    Free Mobile à semble-t-il du mal à tenir ses promesses concernant la réalité de son réseau, comme pour les 2500 sites actifs à fin 2012 qui ne son toujours pas atteints.

  5. Ils viennent peut être de comprendre que les autres ont mis 10 ans à le faire parce que c'était long :-p (et coûteux)
    Bien sur tu peux tirer les prix vers le bas, ils ne gênent pas avec les sous traitants, mais tu ne multiplies pas les ouvriers qualifies pour bosser par magie

  6. Réagir sur le forum