Free Mobile peut-il encore arriver avant Noël ?

0

Non…

Beaucoup de Freenautes s’attendaient à un lancement de Free Mobile avant les fêtes de fin d’année ; un espoir qui n’a jamais été confirmé, mais tout de même bien alimenté, tant par des rumeurs que par le teasing de Free itself

Les analystes, en particulier, s’attendaient à un lancement de Free Mobile peu avant Noël, pour éviter à Free de louper cette période faste concentrant, à elle seule, 25% des ventes de mobile de l’année. Mais, alors que nous sommes à une poignée de jours des célébrations de Noël, Free Mobile ne donne toujours pas signe de vie.

20 Minutes évoque le problème dans un article intitulé “Pourquoi Free Mobile ne devrait pas arriver pour Noël”. Le quotidien gratuit cite l’avis de Jean-Michel Huet, analyste au cabinet BearingPoint : « le groupe avait créé un effet d’annonce. Or, il semble improbable qu’il se lance d’ici le 25 décembre. Le pic des courses de Noël, c’était le week-end dernier. En termes de communication, c’est très déceptif. Pour moi, cela s’apparente à un faux lancement ».

Il est possible que Free ait bien prévu, initialement, de se lancer avant la fin d’année, mais que le lancement ait pris du retard. Xavier Niel a bien confirmé que le réseau était déjà actif et 100% fonctionnel pour ses testeurs, mais d’autres problèmes peuvent avoir influé sur la date de lancement du quatrième entrant :

- une source de CACF/Sofinco, partenaire de Free pour les facilités de paiement proposées à ses consommateurs, affirmait début décembre que le lancement de Free Mobile serait retardé, évoquant un problème avec l’accord d’itinérance passé avec Orange. Effectivement, on imagine mal le trublion se lancer sur son propre réseau uniquement, celui-ci ne couvrant qu’environ 30% de la population et n’étant pas compatible 2G.

- autre hypothèse, évoquée par Rue89 : le coût de la terminaison d’appel, accordée à Free Mobile par l’Arcep, est légèrement supérieure à celle de ses concurrents… mais tout de même bien inférieure aux demandes de Free, qui réclamait une TA à 3,4 centimes d’euro par minute. Celle-ci étant finalement fixée à 2,4 ct€/min. par le régulateur pour une courte durée, l’écart pourrait coûter cher au nouvel entrant. Selon Rue89, cette déception pourrait pousser Free à passer au « plan B » en ce qui concerne ses tarifs, ce qui pourrait expliquer un délai supplémentaire avant le lancement…

Ces spéculations ne devraient toutefois pas faire oublier qu’officiellement, Free n’a jamais dit qu’il comptait lancer son offre dès le mois de décembre ; l’opérateur a toujours soigneusement maintenu la prudente date de janvier 2012 pour son lancement. En tout état de cause, selon les impératifs fixés par l’Arcep, l’offre commerciale de Free Mobile sera lancée « au plus tard le 12 janvier 2012 ».

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction] Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

Les commentaires sont fermés.