Free Mobile Netstat : le taux d’utilisation du réseau Free dépasse les 30%

20

L’application Free Mobile Netstat, conçue par des développeurs amateurs pour mesurer le taux réel d’utilisation du réseau Free Mobile sur les mobiles équipés d’une carte SIM Free, met en valeur l’utilisation croissante du réseau du nouvel opérateur en propre.

L’utilisation de cette application gratuite, disponible pour Android, permet de générer des statistiques mettant en évidence le taux d’utilisation du réseau Free Mobile — par opposition au réseau d’Orange en itinérance — chez les Freenautes l’ayant volontairement installée (soit un échantillon de plus de 5000 utilisateurs à l’heure actuelle).


L’augmentation exponentielle du taux d’utilisation du réseau Free Mobile est bien mise en valeur, particulièrement depuis fin décembre/début janvier. Le déploiement continu de nouvelles antennes par Free, et l’utilisation des fréquences 900 MHz autorisé dans les plus grandes villes, l’explique en grande partie.

Depuis quelques jours, ce taux a même dépassé les 30% (30,4% ce jeudi 14 février) !

Les statistiques sont fiabilisées en ne prenant en compte que les utilisateurs ayant mis à jour leur application avec la dernière version de Free Mobile Netstat. Si vous aussi vous souhaitez participer à la réalisation de ces statistiques, n’hésitez pas à installer gratuitement Free Mobile Netstat sur votre smartphone pour Android.


Pour plus d’informations :

- voir le suivi statistique complet sur Toosurtoo

- télécharger l’application Free Mobile Netstat pour Android

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction] Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

20 commentaires

  1. L'application est intéressante, cependant, il est dommage qu'elle ne se base pas sur les volumes de données échangées sur les deux réseaux.
    J'ai installé cette application hier soir, et le problème que je rencontre chez moi ou au boulot c'est que lorsque je pose mon téléphone un certain moment, il se fixe sur l'antenne freemobile. Mais dès que je le prends et que je vais sur internet, il bascule sur le réseau Orange. Du coup, pour moi, certe je suis sur un réseau Freemobile à 75% du temps mais c'est quand je n'utilise pas mon portable.

  2. salut.
    j'ai essayé de l'installer sur mon galaxy ace : appli non compatible qu'il me dit, le google play  >:(
    faut sans doute un androïd version 4... Dommage mais bon, je vais essayer de vivre sans  8)

  3. Tu veux dire que cette appli ne mesure pas le trafic mais uniquement le temps qu'un mobile reste campé sur un réseau quelque soit le mode du mobile ?
    Dans ce cas, cette statistique ne sert pas à grand chose.

  4. En attendant je suis passé chez SOSH et là au moins l'échange des données peut se faire correctement.
    Si Free ne remédi pas à ce problème rapidement les gens vont partir!!! et c'est bien dommage
    Je reviendrai le jour ou cela iera mieux
    Du reste il faudrait avoir les statistiques de ceux qui partent

  5. Elle mesure en effet uniquement le temps passé sur telle ou telle antenne. Le problème c'est que pour moi, je fausse les stats. Je capte l'antenne Free à 2 barres. Quand je pose mon téléphone quelques minutes sans l'utiliser, il reste sur l'antenne Free, mais dès que je le prends pour l'utiliser, il bascule sur Orange avec 4 ou 5 barres.. C'est le cas, chez moi et au boulot!! Quand je dors et quand je bosse, je suis sur Free, soit 15-16h par jour mais je n'utilise pas mon portable!!
    Il faudrait qu'ils fassent deux graphiques. Un avec le taux d'échanges de données réels sur les deux réseaux et un deuxième avec en plus, les réseaux wifi free et autres pour pouvoir faire de vraies analyses statistiques sur l'utilisation des portables et des réseaux.

  6. Non yoann, l'information la plus importante reste la couverture d'usage. Quand l'itinerance s'éteindra, tu comprendras. Et pour les fans de data, être sous couverture Free avec effectivement acces au service 3G, c'est un plus actuellement.

  7. L'application Netstat est un outil intéressant, à usage statistique personnel. Il ne peut pas refléter une statistique nationale, ni mesurer l'apport du 900 MHz 3G en Zones Denses depuis le 1er janvier 2013, en raison des interrogations suivantes:
    -- Un échantillon de 5000, sur > 5 millions d'abonnés, constitue t-il un échantillon suffisant ? De plus, il semble qu'avec la dernière version de Netstat, l'échantillon soit plutôt d'environ 600 ...
    -- Répartition géographique: Si les 5000 (ou 600) abonnés résident à Paris ou dans la Creuse, ça reste-t-il représentatif ?
    -- Et si, dans l'échantillon, une proportion significative a bloqué l'itinérance sur leur terminal, sciemment ou non ?
    -- La statistique nationale révèle qu'il reste une quarantaine de % de terminaux "2G only". Si on extrapole (pure hypothèse) à la base client de Freemobile (notamment les abos 0/2€), une quarantaine de % d'abonnés qui sont --par essence-- 100% en itinérance, ça reste-t-il  représentatif ?
    -- Combien de sites en Zones Denses ont activés le 900 MHz 3G depuis le 1er janvier 2013 ?
    -- Quelle est la proportion d'abonnés Freemobile disposant de terminaux compatibles avec le 900 MHz 3G ?
    -- Avant le premier janvier 2013, et comme mesuré par l'ANFR, 2/3 des sites Freemobile émettaient déjà en 900 MHz 3G (hors zones denses bien entendu). Comment distinguer si le taux d'utilisation qui serait en hausse provient de la totalité des sites ou bien seulement des zones denses ? En effet, le tiers des sites qui n'émettaient pas en 900 MHz 3G hors zones denses a dû mettre en service le 900 MHz 3G depuis (?)
    -- Quel est le profil et la motivation des abonnés qui font l'effort d'installer Netstat sur leur terminal ? Est-ce que ce profil et les motivations concomitantes sont représentatives de l'ensemble des abonnés Freemobile ?

    En fait, le taux d'usage réel au niveau national du réseau Freemobile est parfaitement connu de Freemobile, d'Orange-France, de l'ARCEP et de l'ANFR.
    Mais l'outil Netstat est vraiment intéressant pour un usage personnel.

  8. Réagir sur le forum