Free Mobile ne sera pas privilégié pour les fréquences 4G 700 MHz

0

L’ARCEP (Autorité de régulation des télécoms) aurait décidé de ne pas accorder de privilège à Free Mobile sur l’attribution des nouvelles fréquences basses 4G.

De nouveaux lots de fréquences « en or » sur la bande 700 MHz seront mis aux enchères dès le mois de juillet, si le calendrier prévu est bien respecté. Mais un doute subsistait sur l’avantage à accorder (ou non) à Free Mobile dans le cadre de cette procédure : l’opérateur, qui dispose de moins de fréquences basses que ses concurrents, avait demandé à bénéficier d’une attribution prioritaire, ce qui lui aurait permis de décrocher un lot « de rééquilibrage » de 15 MHz duplex sans avoir à enchérir — simplement en payant le prix de réserve minimum.

Selon une information exclusive des Échos, l’ARCEP a décidé de ne pas donner suite à la requête du trublion. Un tel scénario serait « trop risqué sur le plan juridique », selon une source proche du dossier. Le régulateur devrait donc opter pour un système d’attribution classique, où chaque opérateur devra enchérir pour espérer remporter un lot de fréquences.

Il s’agit d’une très mauvaise nouvelle pour Free, chez qui le besoin de fréquences se fait cruellement ressentir, avec seulement 5 MHz duplex alloués sur les fréquences basses (contre 20 MHz pour chacun de ses concurrents). Ces fréquences ont la particularité de porter plus loin, et donc de couvrir plus efficacement le territoire avec moins d’antennes, tout en pénétrant mieux à l’intérieur des habitations… il s’agit donc d’un enjeu majeur. Il y a fort à parier qu’Orange, NC-SFR et Bouygues Telecom seront prêts à rédiger à nouveau un gros chèque pour empêcher Free de décrocher un lot…

Source : Les Échos

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction] Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

Les commentaires sont fermés.