Free Mobile : les antennes Wimax utilisées pour le déploiement du réseau

34

La licence Wimax nationale acquise par le groupe Iliad (via sa filiale IFW) est plus utile qu’il y paraît. Si son offre commerciale se limite à la portion congrue, avec des tarifs la réservant à une clientèle professionnelle bien spécifique, Iliad n’hésite pas à faire usage de ses fréquences en interne…

C’est ce que révèle le site Lowcostmobile, qui indique que les antennes Wimax sont utilisées par Free Mobile pour transporter ses données vers les antennes 3G (et plus tard, probablement, 4G).

Les antennes Wimax, bidirectionnelles, exploitent les fréquences disponibles du groupe Iliad (sur la bande 3,5 GHz) pour relier certaines stations de base (elles-mêmes connectées en xDSL ou fibre optique) aux antennes 3G de l’opérateur. Les fréquences Wimax ne sont donc pas utilisées directement par les clients de Free Mobile ; elles servent simplement à assurer la liaison entre certaines antennes-relais et le réseau de Free.

Le site appuie ses dires avec la fourniture de photos montrant la présence d’antennes bidirectionnelles Wimax (en rouge) sur les pylônes Free Mobile équipés d’antennes-relais 3G (en vert).


Concrètement, cette solution permet un déploiement plus rapide de nouvelles antennes qu’un déploiement filaire. Iliad met à profit sa licence Wimax, sur des fréquences majoritairement inutilisées, pour un coût qu’on imagine donc minime (coût des antennes bidirectionnelles Wimax à apposer aux stations de base et aux antennes-relais). Une solution quasiment clé-en-main !

L’utilisation du Wimax est plus efficace qu’une agrégation xDSL seule dans certaines zones isolées ; selon les mesures menées par Lowcostmobile, une antenne placée à plusieurs kilomètres du répartiteur téléphonique (NRA) le plus proche ne pouvait pas compter sur une liaison ADSL pour proposer un débit 3G correct à ses abonnés : 72 dB d’atténuation par ligne téléphonique (de quoi atteindre tout juste 512 kbps en Re-ADSL ou SDSL, partagés entre l’ensemble des utilisateurs de l’antenne, avec deux paires de cuivre).

Ici, la liaison Wimax permet de bénéficier d’un débit raisonnable (sans aucune liaison cuivre, à une distance d’environ 5 à 6 km de la station de base) : le site mesure ainsi « 6,5 mégabit/s en download, 0,70 mbit/s en upload et un ping compris entre 104 et 124ms » sur le réseau cellulaire depuis cette antenne…

À titre de comparaison, la même mesure sur la station de base (connectée en xDSL ou optique) fournit un débit de « 10 mégabit/s en téléchargement en moyenne, 0,73 mbit/s en émission ainsi qu’un ping minimum de 91 qui peut monter jusqu’à 132 ms ». En d’autres termes, la liaison Wimax permet de conserver un upload et un ping quasi-similaires, avec une perte de téléchargement de « seulement » 3,5 Mbps, malgré les 5 à 6 km de distance séparant les deux points !

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction] Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

34 commentaires

  1. Bref, "pour moi", ça s'apparente à du système D, et ça n'a rien à faire dans une infrastructure sérieuse, voir carrément digne de ce nom. Allô, les télécommunications? Chez vous, y a vraiment personne pour apprendre des erreurs du passé.
    Nous on veut du solide!
    Du reste, "heureusement" que Free prends du recul sur le FTTH (Qui a dit "pour mieux être subventionné et rien débourser"? Mais non, le dégroupage... heu...), car, petit scarabée, ce n'est pas avec des chutes de bois qu'on construit une maison.
    Sinon la 4G, ça va transiter par une légion de "raies vertes", histoire qu'Alcatel nous fasse chier jusqu'à la fin?
    Je sais, je sais, le lowcost mobile, c'est comme pour les compagnies aériennes... au moins là, y aura pas mort d'homme, pis pour tout le reste, y a les CGV.

  2. Xavier Niel l'avait évoqué lors d'une de ses nombreuses interview au début de freemobile. Je crois me rappeler qu'il s'agissait de l'interview de "on refait le mac". Le site n'est pas dispo, mais il indiquait que freeM "détenait des licences lui permettant de faire des choses intelligentes"... A demi-mot, certes, mais évoqué voilà plus d'un an :)

  3. En quoi ce n'est sérieux? Tu fais une liaison, quelle soit xdsl ou WiMax, tu vas gérer de la même façon. Simplement le WiMax ne permet pas de gérer autant de flux que le xdsl. Là où la zone est peu dense et que l'on peut la couvrir correctement à moindre coût, je ne vois pas le problème. Le seul hic à faire attention, c'est la sécurité des transferts...

  4. pascal.lemazurier le

    @sd, peut être un jour pour YouTube & Compagnie....! XD
    En attendant moi je joue moi même de la musique, ça saccade un peu moins quand même ^^^
    Sinon plutôt astucieux, si elle est bien appliquée, leur solution de pont Wimax entre antennes Free Mobile, ça paraît un excellent compromis entre performances et qualité niveau débits et coût réduit par rapport à une connection filaire xDSL ou fibre optique ou par un faisceau hertztien classique...
    Enfin c'est sur que à long terme il faut mieux favoriser des liaisons fibrées mais en attendant pourquoi pas si la qualité reste correcte... et à moindre coût.

  5. Il y'a plusieurs mois déjà que je suis l'aventure Free Mobile, Je lis tous les articles que je croise parlant du sujet et j'ai bien compris que mettre en place les antennes 3G, à savoir obtenir les autorisations,le  financement et installations sur le terrain rapidement constituerait  le principal défi Free Mobile. Payer l'itinérance Orange aussi.
    Mais croyez le ou pas j'ai compris, et depuis plusieurs mois que le Wimax serait utilisé par Free mobile pour combler leu réseau et c'est une très bonne solution, rapide et économique. Mais le routage peut aller encore plus loin dans les faits.... Free Mobile peut proposer de la 3G et de la 4G directement, il suffit d'un contrat d'itinérance avec IFW (filiale ILIAD) qui ne s'occupera que du routage. Le tout est de poser un maximum d'antenne Wimax, ce qui n'est pas gagné.
    On a déjà vu ça avant, maintenant la synergie des réseaux existe bien, on a un big réseau de 4 réseaux: Antennes 3G/4G (camouflés),  Antennes Wimax, Réseau cuivré, Réseau en fibre optique qui transportent les uns avec les autres les paquets ip composants la voix ou de la data.
    Citation du jour : je sais ou investir mais il faut de l'argent pour faire de l'argent...

  6. Réagir sur le forum