Free Mobile : la concurrence mise sur les clients captifs

14

Alors que Free Mobile prépare son entrée, la concurrence organise sa riposte. Selon l’UFC-Que choisir, les opérateurs mettraient en avant leurs offres avec de fortes durées d’engagement (2 ans) pour contrer l’arrivée du nouvel opérateur sur le marché en 2012…

C’est à une véritable guerre commerciale préventive qu’on assiste dernièrement en France. Face à la volonté affichée de Free Mobile de proposer des offres innovantes à des tarifs moins élevés, Orange, SFR et Bouygues Telecom sont déjà bien armés. Et, pour cela, ils recourent à plusieurs méthodes plus ou moins avouables…

Tout d’abord, cela passe par la commercialisation de nouvelles offres, en particulier basées sur le modèle du quadruple play. Si Bouygues Telecom a initié le mouvement avec son offre à succès Ideo, SFR puis Orange n’ont pas tardé à le rejoindre sur ce terrain. Cela permet également aux opérateurs de tisser des liens entre leurs bases d’abonnés ADSL et mobile, notamment par le biais du télémarketing.

La seconde méthode découle directement de la première. En attirant les clients vers de nouvelles offres, plus intéressantes financièrement, les opérateurs imposent généralement une durée d’engagement sur 24 mois ; les tarifs ne sont en effet que rarement avantageux pour une durée d’engagement inférieure (12 mois).

Ainsi, les clients deviennent captifs à long terme, ce qui pourrait bien poser quelques problèmes à Free Mobile lors de son lancement : « le vrai problème, c’est que 75% des consommateurs seront enfermés dans ces offres verrouillées quand Free arrivera sur le marché », explique Edouard Barreiro, responsable des nouvelles technologies pour l’UFC-Que Choisir, à l’AFP. Peu de personnes entreprendront une démarche de résiliation anticipée, car « les coûts de sortie sont énormes », indique-t-il.

La guerre commerciale ne consiste donc plus tant à acquérir de nouveaux clients qu’à conserver les clients actuels et les rendre toujours plus captifs, en leur proposant des produits supplémentaires et en renouvelant leurs durées d’engagement contractuelles… en faisant miroiter des réductions qui, en fin de compte, ne seraient pas si intéressantes que cela : les économies réalisées sur le quadruple play, « c’est des clopinettes quand on voit les marges que se font les opérateurs sur les forfaits mobiles », selon Edouard Barreiro.

Source : AFP

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction]
Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

14 commentaires

  1. Certains opérateurs proposent déjà de rembourser les frais de résiliation si on s'abonne chez eux. Free aura tout loisir d'utiliser le même genre de pratique commerciale, non ?

  2. ynos a écrit :
    Certains opérateurs proposent déjà de rembourser les frais de résiliation si on s'abonne chez eux. Free aura tout loisir d'utiliser le même genre de pratique commerciale, non ?
    La problématique est la "surface" financière des différents intervenants. Orange, SFR et Bouygues ont des possibilités au niveau finances soit en propre, soit en s'appuyant sur un groupe pour "dumper" le marché par des opérations q dans le cadre du marketing... Free de ce côté, ne dispose pas des mêmes possibilités, sauf à réduire ses marges de façon substantielle, réduisant d'autant les possibilités d'investissement ultérieur...

  3. Moi je me suis réengagé chez Orange pour 24 mois, avec à la clé un forfait défiant toute concurrence (ça paie la fidélité parfois!). J'arriverai pile poil à terme quand Free sera sur le marché!

  4. loudwig a écrit :
    Moi je me suis réengagé chez Orange pour 24 mois, avec à la clé un forfait défiant toute concurrence (ça paie la fidélité parfois!). J'arriverai pile poil à terme quand Free sera sur le marché!
    Et bien moi après plus de 10 ans chez orange, j'avais des offres "fidélités" (traduire pour pigeon) bien inférieure à ce qu'ils proposent aux nouveaux abonnés. Bye bye Orange, bonjour Bouygues depuis un an et pour encore 1 an, après on verra ce que proposera Free :p En plus avec la portabilité du numéro, le changement d'opérateur est simplissime et transparant. Dommage que ça soit pas pareil pour l'ADSL.

  5. Ah ben moi c'est l'inverse, et pourtant ça fait pas 10 ans que je suis chez eux (4 ans il me semble). Avoir 10€50 de réduc par mois c'est pas rien!

  6. Viens de passer d'Orange à Bouygues pour 2 ans. Dans les faits, si on étudie bien les offres, il est plus avantageux de changer d'opérateur tous les deux ans en conservant son numéro. Un nouveaux téléphone moins cher et des offres d'abonnement avantageux, ce malgré le système de point qui ne présente dans les faits aucun avantage. Du coup j'ai perdu tous mes points, mais j'ai un smartphone neuf et un abonnement nettement moins cher que les origamis d'orange. Un copain a fait le contraire est passé de Bouygues à Orange avec des offres promotionnelles. Bouygues n'a rien fait pour le retenir comme Orange qui m'a conseillé de changer d'opérateur et me précisant en insistant qu'il n'y avait rien à négocier. Je me suis pressé de les écouter

  7. Moi j'ai même pas cherché à négocier! (si juste le N° en illimité) J'ai un un forfait Origami Star 2H + 2H Soir et WE, full internet, TV, SMS illimité, 1 N° en illimité (ou 3N° pendant 1H), tout ça pour 28€50! Je pense pas que j'aurai trouvé mieux ailleurs...

  8. Pour ma part, je suis un très vieux client chez SFR et attend patiemment l'arrivée de Free mobile. J'ai du être démarché une bonne dizaine de fois par des télé-conseillés SFR pour soit me racheter mon forfait millenium soit me faire migrer sur une autre offre avec ré-engagement. Quand je lance dans la conversation que je souhaite être libre de partir quand je le souhaite, la question suivante ne met pas longtemps a arrivé : "Puis-je vous demander vers quel opérateur vous souhaitez vous tourner ?" "Free mobile" et là un gros blanc ... je trouve ça assez :lol: Aller les gars, sortez moi cette offre ! Je veux bien essuyer les plâtres des premiers clients et réseaux. Même pas peur. :cool:

  9. je suis chez Simplicime anciennement Débitel , regardez les tarifs... les fameuses offre de fidélité sur 2 ans sont bien trop cher... Free a promis à l'ARCEP de faire des offres 2 fois moin cher que les offres de base des concurents vive les pigeons.. Chez symplicime il n y a pas de delais on quite quant on veut

  10. Il faut bien lire tout ce qui vient de sortir comme offres des 3 concurrents : d'ici deux ans, la baisse des tarifs claironnée par Free et qui est déjà activée sera accentuée. Certes cela correspondra sans doute à 50% des tarifs de 2008, mais Free arrivera sur un marché qui aura déjà baissé les prix. Et les clients Free avec un mobile continuent de partir, du moins ceux qui ont encore un cerveau ! Il y a aura donc un vrai souci, sauf si la qos des autres s'effondre, bien improbable.

  11. Réagir sur le forum