Free Mobile : le dépassement de data à l’international va être facturé

10

À compter du 1er août 2016, Free Mobile change ses règles à l’international : pour les destinations incluses, au-delà de 3 Go de données consommées par mois, l’accès à Internet ne sera plus bloqué, mais facturé.

Free Mobile informe ses abonnés au forfait Free (à 19,99 €/mois ou 15,99 € avec la réduction Freebox), via un mail : la data pourra désormais être facturée, en cas de dépassement de l’enveloppe de 3 Go par mois, dans une des destinations internationales incluses en roaming. Jusqu’à présent, une fois les 3 Go par mois atteints, l’accès à Internet était purement et simplement bloqué.

Voici la liste des destinations internationales incluses, ainsi que le prix du dépassement (tarif TTC par Mo consommé) :

  • Pays de l’Union européenne et DOM (0,057 €)
  • Australie (0,50 €)
  • Canada (0,50 €)
  • États-Unis (0,15 €)
  • Îles Vierges américaines (0,15 €)
  • Islande (0,057 €)
  • Israël (0,50 €)
  • Norvège (0,057 €)
  • Porto Rico (0,15 €)

Free a pris quelques précautions pour ne pas surprendre l’abonné : celui-ci sera averti, par SMS, lorsque son enveloppe mensuelle est écoulée et que la consommation de données commence à être facturée. De plus, un système de plafond empêche toute surfacturation abusive à l’étranger : au-delà de 40 € par mois, l’abonné devra volontairement se rendre sur son espace abonné pour débloquer et continuer à utiliser son forfait.

Ce changement rentrera en application à compter du 1er août 2016. Vous pouvez, d’ores et déjà, consulter la nouvelle brochure tarifaire qui rentrera en application à partir de cette date : https://mobile.free.fr/docs/tarifs_au_01_08_16.pdf

Si cette solution plaira à certains, désireux de ne pas se retrouver totalement bloqués une fois le quota initial consommé, elle ne plaira pas à tout le monde. L’idéal aurait été, comme le font certains opérateurs, de donner le choix à l’utilisateur, via une option facultative par exemple. Peut-être pour une prochaine fois… ?

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction]
Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

10 commentaires

  1. Il y en avait qui se plaignaient d'être bloqué à 3Go sans possibilité de payer pour + et d'autres qui trouvent que cela évitait tout dépassement non voulu. A noter qu'au pire, cela n'atteindra pas des sommes folles, seulement 40€.
    Pour contenter tout le monde, il suffirait de rendre réglable dans l'espace abonné le seuil déclenchement de facturation de 0 à 40€. Le meilleur des 2 mondes?

  2. Bonjour Comment faire maintenant pour utiliser les 3Go de data à l'étranger et que la consommation se bloque après automatiquement, m'obligeant à être en Wifi pour continuer à utiliser le web ?

  3. petitnicolas a écrit :

    Free tente ses clients avec des offres alléchantes mais les modifie toujours tôt ou tard...


    N'importe quoi et si vous n'êtes pas content ...
    Tout ce que l'on peut dire, c'est que le mieux serait de mettre une option bloquant ou autorisant le dépassement.
    Quand au titre, il aurait mieux fallu mettre " free autorise le dépassement".
    Car la question ne portait pas sur la facturation, mais sur la possibilité de ne pas être coincé du jour au lendemain après avoir gaspillé les 3go.
    On se demande comment faisait les voyageurs avant que free ne fournisse les 35j et 3go gratuit par pays du pass destination.

  4. petitnicolas a écrit :

    Oui, comme chez Bouygues :-)


    BT et les autres opérateurs  n'attendent que la chute de Free pour pigeonner encore plus fort. Faut vraiment être niais pour leur donner de l'argent.

  5. arno75011 a écrit :

    Bonjour Comment faire maintenant pour utiliser les 3Go de data à l'étranger et que la consommation se bloque après automatiquement, m'obligeant à être en Wifi pour continuer à utiliser le web ?

    Malheureusement ce n'est pas possible.
    Le meilleur moyen semble être de surveiller sa consommation régulièrement, sitôt arrivé dans le pays, et de désactiver la data dès qu'on s'approche des 3 Go.

  6. Si on force les maj d'applis via le WIFI, si on coupe les photos/vidéos sur le cloud, avec 3Go, cela permet de faire pas mal de choses...

    A en lire certains, ce serait la fin du monde. A croire  que faire un petit effort pour gérer un peu sa conso ne serait pas possible. Comment faisaient-ils avant?

  7. fabfree a écrit :

    Si on force les maj d'applis via le WIFI, si on coupe les photos/vidéos sur le cloud, avec 3Go, cela permet de faire pas mal de choses...

    A en lire certains, ce serait la fin du monde. A croire  que faire un petit effort pour gérer un peu sa conso ne serait pas possible. Comment faisaient-ils avant?

    Si on réfléchissait et qu'on arrêtait deux secondes de culpabiliser les gens ?
    L'ancien fonctionnement, bien qu'imparfait, avait un avantage indéniable : le confort de ne pas avoir besoin de surveiller sa consommation. Tu voyages certes, mais tu sais que tu ne risques pas d'avoir une facture plus chère à la fin du mois. Avec le nouveau mode, cette sérénité disparaît.

    D'où ma remarque en fin d'article : oui certains trouveront probablement utile de pouvoir payer (cher) pour utiliser (un peu) plus de data à l'étranger, mais la moindre des choses serait de pouvoir choisir, via une option, son comportement préféré. D'autres opérateurs le font déjà, pourquoi pas Free ?

  8. petitnicolas a écrit :

    Free tente ses clients avec des offres alléchantes mais les modifie toujours tôt ou tard...

    Les modifications sont plutôt positives. La facturation du hors-forfait est plutôt un plus. Facturer un service qui n'existait pas avant en laissant libre-choix - pourquoi pas. Ce qui n'est pas loyal, c'est d'attirer avec un service et le rendre payant ou le supprimer ce que Free ne fait pas.
    Ca m'est arrivé d'atteindre le quota à l'étranger (il est vrai que j'utilisais mon mobile comme un modem ADSL) et ne pas pouvoir avoir la moindre information ensuite était très gênant et j'aurai bien aimé pouvoir payer pour ne pas être bloqué (à condition que le tarif du hors-forfait reste raisonnable, ce qui est le cas).

  9. Réagir sur le forum