Free Mobile en discussions avec Bouygues pour créer un MVNO

0

Martin Bouygues (en photo) a annoncé ce matin, lors d’une présentation de résultats, que son groupe était rentré en discussions avec Iliad (Free Mobile) « sur l’éventualité de faire un MVNO » (opérateur virtuel de téléphonie mobile).

Si Free Mobile compte disposer d’un début de réseau exploitable dès 2011/2012, cela ne l’empêche pas de s’être mis en quête d’accords auprès des opérateurs déjà existants afin d’assurer une couverture maximale sur le territoire, dès l’arrivée de son offre commerciale. Il dispose notamment, avec sa licence 3G, d’un accord d’itinérance 2G obligatoire avec l’un des trois opérateurs en place.

Comme nous l’avions mentionné à l’époque, en raison de leurs différends, une alliance entre Free Mobile et Bouygues Telecom semblait improbable. Bien que Martin Bouygues confirme que les deux groupes aient bien mené des discussions, il nuance rapidement : « Nous avons plutôt le sentiment qu’ils [Iliad, ndlr] sont plus motivés pour aller vers d’autres opérateurs », assène-t-il.

Et de rappeler, immédiatement, sa réticence envers les opérateurs virtuels qu’il avait, quelques années auparavant, déjà qualifiés de “coucous faisant leur nid sur le réseau des autres” : « L’inconvénient des MVNO est simple… Ils obligent à faire des investissements nouveaux pour accueillir quelqu’un dont vous ne savez pas tout à fait comment il va utiliser votre réseau, et s’il va vous apporter en permanence des déséquilibres et des désagréments dans l’usage de votre réseau ».

Finalement, avec un tel discours, il est difficile de penser que Free et Bouygues soient parvenu à un accord. L’enseignement reste intéressant, tout particulièrement en ce qui concerne la volonté d’Iliad de créer un MVNO. Peut-être pour lancer une première offre plus rapidement que prévu, en attendant de disposer d’un réseau à part entière ?

Source : Boursier.com via Challenges

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction] Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

Les commentaires sont fermés.