Free Mobile : des débits Internet en-dessous de la moyenne

0

Capital, à l’origine d’une première étude sur la qualité de service de l’offre Free Mobile en avril (ayant démontré que 46% des appels échouaient en soirée), remet le couvert avec une nouvelle série de tests menés entre le 24 et le 30 mai.

Le magazine, qui admet que la situation pour les appels téléphoniques s’est nettement améliorée pour atteindre un niveau presque équivalent à Orange, SFR et Bouygues Telecom, s’est concentré sur la partie Internet du forfait Free. En moyenne, le taux d’échec des appels ne dépasse plus guère 2,4%…

L’étude, réalisée par la société Directique pour le compte de Capital, montre un taux d’échec du téléchargement d’un simple fichier (de 2 Mo) d’environ 10% chez Free (contre 1% chez les autres opérateurs). Ce taux d’échec est équitablement réparti entre les connexions sur le réseau d’Orange (en itinérance) et sur le réseau de Free Mobile en propre.

Sur le débit moyen de l’Internet mobile, Free est également à la traîne : celui-ci est de seulement 0,38 Mbps, contre 0,79 chez Bouygues, et 1,19 Mbps chez Orange et SFR. On constatera que le débit proposé est meilleur sur le réseau de Free en propre (0,77 Mbps) que lors de l’itinérance sur le réseau Orange (0,34 Mbps).


Méthodologie (communiquée par Capital) :

Pour l’internet mobile : 3 692 tentatives de téléchargement d’un fichier de 2 mégaoctets réalisées entre le 24 et le 30 mai dans les agglomérations de Paris et Lyon avec l’application MobiSpeed (disponible sur Android et en juillet sur iPhone).

Pour la téléphonie : A Paris (du 24 au 29 mai) et Lyon (les 29 et 30 mai), Directique a lancé des appels (2 500 par réseau) vers les messageries des quatre opérateurs toutes les 40 secondes à partir d’un Samsung Wave.

Source : Capital.fr

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction] Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

Les commentaires sont fermés.