Free Mobile défend son réseau dans un droit de réponse

0

L’opérateur nous avait prévenu : désormais, il ne laissera plus passer les tentatives de dénigrement à l’encontre de son réseau. Quitte à publier un droit de réponse à un article des Échos paru le… 24 janvier !

Mieux vaut tard que jamais. Free Mobile a transmis aux Échos un droit de réponse, suite à un article intitulé « Polémique croissante autour de l’activation du réseau Free Mobile » où le journal relayait certaines accusations à l’encontre du nouvel entrant. Il était notamment possible d’y lire qu’« un nombre croissant d’antennes de Free sont hors service : une écrasante majorité ne fonctionnent plus depuis la fin de la semaine dernière, alors même que le réseau est censé couvrir le quart de la population ».

Free répond, en quelques mots, que « son réseau d’antennes est conforme aux exigences réglementaires et fonctionne normalement ; qu’il couvre déjà le quart de la population ; qu’il n’a pas procédé à des interruptions anormales de son réseau ; et que son exploitation et le déploiement de son réseau sont contrôlés par l’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes ».

- L’article initial sur le site des Échos

- Le droit de réponse de Free

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction] Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

Les commentaires sont fermés.