Free Mobile cherche un nouvel équipementier réseau

13

Selon Les Échos, Free Mobile est à la recherche d’un nouveau fournisseur pour ses équipements réseau.

L’opérateur souhaite être moins dépendant de Nokia Siemens Networks, qu’il avait retenu en 2010 pour être son équipementier principal. NSN fournit actuellement la plus grosse partie des équipements déployés par Free Mobile (dont le cœur de réseau), aux côtés d’Alcatel-Lucent. Free a donc lancé un nouvel appel d’offres pour son réseau mobile, en décembre dernier. Ce contrat porte à la fois sur la 4G (déjà en cours de test) et sur la 3G.

Selon le journal, les sommes dépensées par l’opérateur dans son réseau (142,4 millions d’euros en 2011, hors achat de licences) resteraient relativement faibles au regard de l’activité de Nokia Siemens Networks. Le modèle de déploiement choisi par Free limite en outre la marge de manœuvre de l’équipementier, puisque le trublion a choisi d’installer lui-même ses stations de base et ses antennes, et de concevoir ses propres solutions logicielles pour déployer un réseau Full IP.

Avec ce nouvel appel d’offres, Free Mobile pourra « tester l’engagement de son fournisseur », affirment Les Échos. Il n’est en effet pas exclu que NSN se succède à lui-même, si sa nouvelle proposition à Free Mobile est suffisamment attractive. Néanmoins, face à l’agressivité commerciale du chinois Huawei, chez qui SFR, Bouygues Telecom, et même Orange (hors de France) se fournissent allègrement, le combat sera rude pour l’équipementier européen. Reste que Free Mobile était fier de n’avoir retenu que des équipementiers français et européens, il y a deux ans… est-ce pour changer dès maintenant ?

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction] Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

13 commentaires

  1. oui, s'ils choisissent Huawei certains commentaires pertinent vont refleurir par ici sur la supposée détérioration de l'emploi crée par l'arrivée de free mobile...

  2. Je me demande si la mauvaise qualité du réseau de Free n'a pas quelque chose à voir avec le choix de retenir un équipementier européen. En dehors du prix, le fait de prendre un équipement moins utilisé, donc éventuellement moins éprouvé et moins compatible peut avoir une influence. Ce n'est qu'une supposition mais si le choix était contraire, je me doute qu'on manquerait pas de commentaires de ce type.

  3. [email protected] le
  4. Réagir sur le forum