Free Mobile bénéfique à terme selon le président de l’Autorité de la concurrence

17

L’Autorité de la concurrence a rendu, cette semaine, un rapport dans lequel elle rappelle au quatrième opérateur, Free Mobile, que son itinérance avec Orange doit rester temporaire.

Cela n’empêche pas le président de l’Autorité, Bruno Lasserre, d’expliquer le bien qu’il pense de l’arrivée d’un nouvel acteur sur le marché de la téléphonie mobile. Dans une interview consacrée au Buzz Média Orange-Le Figaro, il estime que l’arrivée de Free Mobile « sera bénéfique (…) sur le long terme » pour le marché.

« Je pense que sur le long terme, cette entrée sera bénéfique. Quand on oppose parfois abruptement consommateurs et producteurs, on oublie que nous sommes les deux à la fois. Je n’oppose pas l’intérêt des deux. Je cherche à trouver un bon modèle de la concurrence qui stimule l’innovation, l’emploi et l’investissement », a-t-il expliqué.

Il a par ailleurs refusé de juger Free coupable par avance d’avoir abusé de son accord d’itinérance. Ce dernier était « nécessaire pour permettre à Free de concurrencer les opérateurs qui étaient entrés depuis longtemps ». L’Autorité a simplement souhaité rappeler que « c’était une solution temporaire, le temps que Free déploie son réseau. Il faut vérifier que Free le déploie effectivement et il faut borner dans le temps cet accord d’itinérance ».

Regardez :

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction] Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

17 commentaires

  1. C'est un avis....que je ne partage pas; bien sur! ;)
    Toujours la même histoire du verre à moitié plein et du verre à moitié... 8)
    @+

  2. L'argent qui était dépensé pour faire des grosses marges dans le secteur Telecom, ne faisait pas fonctionner l'économie des autres secteurs qui généralement et en moyenne ont des marges + faibles.
    Par conséquent, il y avait une perte d'emploi global. C'est d'ailleurs ce que vient de nous faire remarquer ce Président.
    Il est inutile de parler des éventuels licenciements liés à l'arrivée de Free sans parler des emplois créés ailleurs, surtout que le bilan est probablement nettement positif.

  3. Ouais! ça ne me parait pas forcement évident de comptabiliser avec tant de précision l'impact de l'arrivée du quatrième opérateur. Il y a certainement une relation mais les anciens opérateurs ont supprimé des postes avant cet évènement et avaient peut être l'intention de le faire de toutes façons ( le prétexte du contexte de crise suffit pour d'autres entreprises et aurait tout aussi bien pu être utilisé ).
      Malheureusement pour eux je pense que les employés des anciens opérateurs qui ont perdu leurs emplois ne sont pas forcément en mesure d'en trouver chez les nouveaux opérateurs et de toutes façons avec des conditions différentes.(il y aurait beaucoup à dire)
      Par contre je ne me fais pas de soucis pour les actionnaires pour qui il s'agit de vendre pour racheter mieux.   

  4. Y'a un truc que je comprends. Visiblement actionnaire c'est simple, y'a rien à foutre et on se goinfre à tous les coups, pourtant j'ai l'impression que personne ici n'a d'action de quoi que ce soit vu les opinions assez tranchées sur les actionnaires. La peur de s'enrichir trop facilement ? Une éthique hors norme qui ferait passer l'abbé Pierre pour un être cupide ? Ou vous êtes déjà tellement riches que vous voulez en laissez aux autres ?

  5. Hello  jonesindiana,
      Tu as bien raison, comme dit un copain : ''on vit chez les fous''
      Pour revenir à la news :
      Free Mobile bénéfique à terme selon le président de l'Autorité de la concurrence ; voir  l'annonce :
      Il sera désormais possible aux abonnés Free Mobile 2€ d’appeler la France depuis leur point de séjour hors Hexagone. J'ai l’impression que ça va convaincre ceux qui ne voulaient pas de FreeMobile 2€ du fait de ne pas pouvoir l'utiliser à l'étranger.

  6. Réagir sur le forum