Free Mobile a retenu Nokia Siemens et Alcatel-Lucent pour ses infrastructures (MàJ)

0

Selon La Tribune, Free Mobile aurait finalement effectué son choix concernant le fournisseur de ses futurs équipements. Contrairement à ce que prétendaient des rumeurs l’associant avec le chinois Huawei, Free a tranché en faveur de deux européens, Nokia Siemens et Alcatel-Lucent.

Nokia Siemens (100% européenne), et Alcatel-Lucent (fusion majoritairement dirigée par sa branche européenne), auraient finalement réussi à l’emporter pour un contrat dont la somme est estimée à plus de 200 millions d’euros, faisant taire les rumeurs. Ainsi, si Huawei réussit à faire son entrée en France sur le terrain de la 3G, ce ne sera certainement pas grâce à Free, mais plutôt SFR et Bouygues Telecom qui y ont fait appel dernièrement…

La confirmation officielle de ce choix devrait être effectuée dans le courant de la journée, profitant du Mobile World Congress qui se déroule actuellement à Barcelone. On devrait en savoir plus (notamment sur la répartition des rôles entre les deux équipementiers) à ce moment, donc restez connectés !

Mise à jour 13:05 : l’information a été confirmée tout récemment au MWC par Rajeev Suri, directeur général de Nokia Siemens Networks. Un accord préliminaire a d’ores et déjà été signé entre Free et ce dernier.

On apprend également d’une “source proche” du dossier que Nokia Siemens aurait décroché la plus grosse part du contrat, puisqu’il serait chargé de fournir les équipements du cœur du réseau. Alcatel-Lucent se chargerait d’une autre partie du réseau, aux montants plus limités.

Source : La Tribune, Nouvel Obs

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction] Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

Les commentaires sont fermés.