Bruxelles déboute SFR de sa plainte contre Free et Orange sur l’itinérance

7

La Commission européenne vient de rejeter la plainte déposée par SFR contre Free et Orange, et qui visait notamment le contrat d’itinérance conclu entre les deux opérateurs.

SFR avait avancé l’argument qu’Orange, en concluant un accord d’itinérance, détenait sur Free Mobile une influence suffisamment importante pour qu’il y ait « acquisition de contrôle conjointe de France Télécom sur Free Mobile »… autrement dit, l’opérateur historique aurait pris le contrôle du nouvel entrant.

La thèse farfelue de l’opérateur au carré rouge a été classée sans suite : « la Commission a classé cette plainte, car nous sommes arrivés à la conclusion que ce contrat d’itinérance n’était pas un rachat tel que defini dans le droit des rachats », explique Joaquin Almunia, porte-parole du commissaire européen à la concurrence.

BFM Business, qui rapporte l’information, explique qu’avec cette plainte au motif original, SFR avait peut-être un autre objectif caché ; tenter d’accéder au contrat conclu entre Free et Orange, qui demeure pour le moment confidentiel…

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction] Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

7 commentaires

  1. Un coup dans l'eau pour rien. ;D
    Mais c'est vrai que je verrais bien Free prendre le contrôle d'orange à ...moyen terme! 8)
    Les pov! Mais yaurait beaucoup d'épluchures à retirer de l'agrume 8)

  2. J' Adhère a l'analyse de BFM Busness:
    "Cette plainte au motif original, SFR avait peut-être un autre objectif caché ; tenter d’accéder au contrat conclu entre Free et SFR, qui demeure pour le moment confidentiel...!"

    Le marché et trop juteux....! ;)

  3. majlm a écrit :

    J' Adhère a l'analyse de BFM Busness:
    "Cette plainte au motif original, SFR avait peut-être un autre objectif caché ; tenter d’accéder au contrat conclu entre Free et SFR, qui demeure pour le moment confidentiel...!"

    Le marché et trop juteux....! ;)

    Comme d'habitude, nos "aparatchiks du privé" essaient d'imiter les moeurs américaines, et font dans le procédurier... Mais comme ils n'ont rien compris au schmilblic, ils ménent des combats d'arrière-garde, avec un risque de réussite avoisinant le néant et se font évidemment bananer... La société en question aurait tout intérêt à miser sur des varies innovations, et pas seulement marketing... En passant, la géguerre marketing au sujet de la 4G  que de livrent apparemment les 3 Rapetou frise le ridicule... Encore du pognon balancé dans les apparences, et pas dans le produit... :(

  4. si SFR m'avait demander je le lui aurait dis à 50% moins cher :D
    et quand l’ État (actionnaire) dis que Free ne pourrait plus renouveler l’itinérance , il parle en tant qu'actionnaire , ou en tant qu’État 
    l’actionnaire peut toujours refusé une proposition
    l' État ne devrait pas s'occuper d'un contrat privé 

  5. jacochere a écrit :

    si SFR m'avait demander je le lui aurait dis à 50% moins cher :D
    et quand l’ État (actionnaire) dis que Free ne pourrait plus renouveler l’itinérance , il parle en tant qu'actionnaire , ou en tant qu’État 
    l’actionnaire peut toujours refusé une proposition
    l' État ne devrait pas s'occuper d'un contrat privé

    Bien dit, surtout qu'un contrat d'itinérance inter-opérateurs sur les zones plus blanches que blanches ne seraient pas une idiotie. Plutôt que d'avoir quatre antennes pour couvrir un troupeau de moutons, une antenne me semblerait bien suffisante. Je préférai que le gouvernement évoque des zones de restriction pour des contrats d'itinérances que d'interdire formellement l'itinérance à partir de 2018 pour qu'il y ait de l'investissement inutile pour tout le monde... Cet investissement serait plus intéressant dans la fibre.

  6. Réagir sur le forum