Bouygues Telecom peut-il résister à l’arrivée de Free Mobile ?

27

Dans un dossier, L’Express s’intéresse à Bouygues Telecom et à ses chances face à l’arrivée du quatrième entrant sur le marché de la téléphone mobile, Free Mobile.

En tant que plus petit parmi les trois opérateurs historiques, Bouygues est de tout évidence le « plus vulnérable » à une offensive menée par le nouvel entrant. Le « maillon faible » de la bande aurait le plus à perdre dans une guerre des prix : « ses abonnés sont les plus dépensiers (…) mais ses marges demeurent aussi les plus faibles », explique l’article.

Conscient du danger représenté par Free, Bouygues Telecom a tout d’abord été l’un des principaux acteurs à tenter d’empêcher son arrivée sur le marché. On se souviendra ainsi des efforts déployés par Martin Bouygues pour dissuader Xavier Niel de tenter l’aventure. à grands coups de déclarations mettant tantôt en avant le risque de pertes d’emplois au sein de sa filiale (de 10 000 à 30 000 postes selon lui), tantôt le prix de la nouvelle licence jugé trop peu élevé, il tente de faire marcher le lobbying auprès des pouvoirs publics. En vain. Bouygues Telecom sera même allé jusqu’à déposer deux recours devant le Conseil d’État pour bloquer l’arrivée de Free, là encore sans résultat.

Finalement, le troisième opérateur mobile a bien dû se rendre à l’évidence et a donc mis en place sa ligne de défense anti-Free. C’est ainsi que Bouygues débarque sur le terrain de l’ADSL, avec la Bbox et surtout Ideo — une offre quadruple play qui lui permettra de se faire une place sur le marché du fixe. Le groupe consent également à accueillir des MVNO et opérateurs alternatifs sur ses réseaux fixes et mobiles, chose impensable jusqu’alors (« je me suis acheté un château, ce n’est pas pour laisser les romanichels venir sur les pelouses », clamait Martin Bouygues).

Dernièrement, l’offre low-cost B&You vient rejoindre l’arsenal de mesures anti-Free déployées par l’opérateur. Dans des vœux adressés à ses employés, Olivier Roussat, directeur général de Bouygues Telecom, emploie un ton guerrier et affirme que « B&You marche clairement sur les codes de Free, issus du monde de l’Internet »

Si toutefois les efforts tarifaires consentis avec sa nouvelle gamme n’était pas suffisants face à Free Mobile, qui promet de diviser le prix des forfaits mobiles par deux, Olivier Roussat se veut confiant et n’exclut pas la mise en place d’une riposte rapide. Il glisse au journal : « nous leur avons préparé quelques petits cadeaux de Noël. Mais je ne peux pas vous les dévoiler. Où serait la surprise ? ».

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction]
Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

27 commentaires

  1. Comment savoir si free est compétitif??? On ne sait toujours rien... Il faudra reposer la question quand on pourra comparer avec autre chose que des spéculations... A+

  2. « nous leur avons préparé quelques petits cadeaux de Noël. Mais je ne peux pas vous les dévoiler. Où serait la surprise ? ». ça fait 12 ans que je n'ai eu aucun cadeau de la part de Bouygues, et n'en espère pas prochainement. Pas de cadeau de leur part, pas de cadeau de ma part. Mon contrat chez Bouygues se termine dans moins d'un mois, j'ai mon code RIO, j'ai mon nouveau smartphone. Donc bye bye Bouygues.

  3. un peu plus d'1 Millions de clients fixe adsl Seulement 10 Millions sur le mobile la ou SFR en a environ 20 et Orange 25. Clairement Bouygues est dans le viseur de Free. Bouygues perd de l'argent sur l'activité fixe. Il tente de garder ses clients en les passant en Idéo quadrupleplay, ou il doit faire une marge bien plus basse. Je suis chez eux pour le moment et mon engagement est terminé malgré leurs incessantes tentatives téléphoniques. On parle de Niel qui fait le malin mais le type de Bouygues dans la dernière phrase hum hum. Si réellement Free est capable de diviser par 2 les prix de B&Y, Sosh... Ben en s'alignant les concurrent perdront de l'argent, donc c'est bien beau de dire, on va s'aligner, encore faut il en avoir la capacité. Red lui reste une offre encore plus marginale et SFR a encore moins envie de bouger que Bouygues. Bouygues qui dans sa lettre de voeux aux salariés passent son temps à parler de Free, hallucinant. La One Box enfin pour suivre Free semble un très gros pari, plus d'1 an après, avec 3 déclinaisons en fonction de sa connexion, avec un seul boitier donc des flux TV par wifi (les gens aiment pas trop ça), une box qui coutera bien plus cher que la précédente avec une base abonnée faible... Alors certes ils pourront communiquer sur le faits qu'ils ont le processeur juste au dessus de la Freebox, 100go de DD de plus, mais pour le reste, le contenu est très décevant sur les Bbox actuel, c'est d'ailleurs pour ça que je suis resté chez Free. Bref gros chamboulement à prévoir, pour Bg et pour SFR avec l'arrivée de Free Mobile.

  4. Spéculation et si free est si sur de diviser par 2 le forfait mobile...n'envisagerait il pas de proposer freemobile "gratuitement" sur la base du tarif actuel??? ce qui engendrerai une conquete extraordinaire du marché.... la question : serait ce encore rentable pour free?

  5. d'une on ne sait pas quand free va arriver de deux on ne sait pas ce qui vont proposer diviser par 2 les tarifs cela me fait marrer SFR propose un forfait à 39 € box + mobile alors quoi free va diviser par 2 mon abonnement par 2 si je prends un formfait téléphone ? En suite reste le prix des portables car le forfait ne fait pas tout bref beaucoup beaucoup d'inconnu à cela s'ajoute le fait que free n'arrivera pas sur le marché à avant 2012 donc tous les forfait 12 ou 24 mois souscrit (et ils sont nombreux pendant les périodes de fêtes) vont passer à la barbe de free ce qui laisse 12 ou 24 mois au concurrent pour s'adapter au marché si besoin il y a.

  6. je pense pensé plus tot a l'sfr qui et fragile grace a ses offres nulle,box de merde,service après vente a l’Étranger et archi nul,et longue a réparer le moindre problème,même pour demander un duplicata d'une facture c'est mission impossible.

  7. Personnellement j ai trois forfait chez Bouygues, avec des engagements encore long, pourtant en fonction des offres de Free et apres un test sur une des lignes je payerais pour quitter Bouygues. Ils sont incapables, le débit 3G est a chié, n'écoute pas les demandes clients et sont cher ! Je précise que toutes mes lignes sont pro

  8. Gtoucompri a écrit :
    d'une on ne sait pas quand free va arriver de deux on ne sait pas ce qui vont proposer diviser par 2 les tarifs cela me fait marrer SFR propose un forfait à 39 € box + mobile alors quoi free va diviser par 2 mon abonnement par 2 si je prends un formfait téléphone ? En suite reste le prix des portables car le forfait ne fait pas tout bref beaucoup beaucoup d'inconnu à cela s'ajoute le fait que free n'arrivera pas sur le marché à avant 2012 donc tous les forfait 12 ou 24 mois souscrit (et ils sont nombreux pendant les périodes de fêtes) vont passer à la barbe de free ce qui laisse 12 ou 24 mois au concurrent pour s'adapter au marché si besoin il y a.
    Free parle de diviser par 2 l'offre mobile, pas l'offre "quadruple play". De tout façon, même à prix égal "quadruple play" Free et SFR, le panel des services reste à revoir chez SFR (ils ont pas encore compris qu'ils étaient "à la ramasse") D'autre part, il faudrait vraiment être crétin pour se réengager pour 12 ou 24 mois (tout le monde fournit des forfaits sans engagement aujourd'hui). Il y en a qui savent, d'autres non. Tant pis pour eux et tant pis pour les impatients.

  9. Gtoucompri a écrit :
    d'une on ne sait pas quand free va arriver de deux on ne sait pas ce qui vont proposer diviser par 2 les tarifs cela me fait marrer SFR propose un forfait à 39 € box + mobile alors quoi free va diviser par 2 mon abonnement par 2 si je prends un formfait téléphone ? En suite reste le prix des portables car le forfait ne fait pas tout bref beaucoup beaucoup d'inconnu à cela s'ajoute le fait que free n'arrivera pas sur le marché à avant 2012 donc tous les forfait 12 ou 24 mois souscrit (et ils sont nombreux pendant les périodes de fêtes) vont passer à la barbe de free ce qui laisse 12 ou 24 mois au concurrent pour s'adapter au marché si besoin il y a.
    Tu portes très mal ton pseudo : tu n'as rien compris ! Presque tout ce que tu dis est faux. La seule chose vraie c'est qu'on ne sait pas encore clairement ce que Free va proposer. Pour le reste : - ils vont arriver avant le 12 janvier 2012, c'est quand même plus si loin 3 semaines - diviser les tarifs par 2 oui, mais de la facture mobile. Box c'est pas mobile. - prix des portables : ils seront vendus indépendamment des forfaits, et seront probablement finançables par des sociétés de crédit (Sofinco, ...) pour un coût nul. - il a toujours été possible de résilier son forfait par anticipation en payant ce qu'il reste à payer dans l'engagement précédant. Et depuis la loi Chatel, tout ce qui dépasse la première année d'engagement a 75% de réduction (on ne paie que 25% de la somme pour la 2è année) Bref celui qui souscrit un nouvel abonnement de 24 mois aujourd'hui, il n'a rien compris non plus ! Et pour revenir sur le sujet initial, il semble clair que Bouygues Telecom, avec la plus faible part de marché va souffrir de l'arrivée de Free.

  10. On sait se qu'on ne veut plus du tout, mais on ne sait pas du tout si en face, ce sera mieux??!!!!???!! Et franchement, la politique du buz qui dure trop longtemps, ça va finir par leur faire perdre des points.... Attendre pour un hypothétique 'mieux'... quand ce 'mieux' arrivera, il a intérêt à être sacrément beaucoup mieux... Parce-que rien n'est pire qu'un 'peut-être futur client' déçut avant même de l'être (client)... Biz à tous...

  11. Réagir sur le forum