Bouygues Telecom aide Free Mobile au déploiement de ses antennes

25

Proposition indécente

C’est un accord confidentiel, révélé par La Tribune, qui prête à sourire : pour le déploiement de son réseau mobile, Free a recours à l’aide de Bouygues Telecom

Devant la difficulté à trouver des emplacements où installer leurs nouvelles antennes, les opérateurs passent parfois par des accords entre eux pour simplifier les procédures. Ainsi, Free paye à Bouygues Telecom des prestations techniques pour que ce dernier l’aide à trouver des emplacements où implémenter des antennes.

Concrètement, Bouygues Telecom ne fait que fournir le contact de certains bailleurs à Free, qui se charge ensuite de déployer ses antennes de lui-même. On ne peut donc pas parler d’un déploiement commun.

Un cadre de Bouygues Telecom explique plus en détail les conditions du contrat : « Free se plaignait que c’était très compliqué de déployer. Nous leur avons proposé de bénéficier de notre expertise dans la préparation des dossiers. Ce sont des prestations de services administratifs, cela n’a rien à voir avec de la mutualisation. Free a ensuite un bail à part ».

L’accord ne porterait que sur « un nombre limité de sites » — quelques 600, selon La Tribune. Soit tout de même près d’un quart du réseau 3G activé de Free…

Source : La Tribune

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction] Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

25 commentaires

  1. Ben oui, une sorte de mutualisation de moyens, les 2 y sont gagnants : Free paye le service rendu par BT ce qui lui permet de réduire le coût de ses propres démarches.

  2. Flatmania a écrit :

    Je pensais que Bouygues aurait été prêt à payer pour ralentir Free plutôt que de se faire payer pour l'aider à avancer!


    Le but n°1 d'une entreprise : gagner de la tune par n'importe quel moyen.

    Donc, rien d'étonnant :D

  3. C'est surtout que d'un coté, ça évite les discussions à rallonge pour les besoins techniques de chacun dans leur déploiement, et que de l'autre, ça rapporte de la maille à l'un, et évite à l'autre X démarches dans Y copropriétés à trouver le nom de contact qui va bien etc...

    Bref, du gagnant-gagnant, sachant que je ne pense pas qu'un site accepte forcément un nouvel arrivant... Mais au moins cela cible les copropriétés les plus à même d'accepter l'installation d'antennes relai.

  4. Le maillon faible en ce moment, c'est SFR : bénéfices en berne, lâché par la maison mère Vivendi, très loin de Bouygues sur la 4G, et surtout incapable de rattraper son retard sur la 3G.

    Bouygues étant en pleines négociations avec SFR pour le partage des antennes, il est de son intérêt de l'affaiblir le plus possible. Aider Free en est un bon moyen.

    Les réactions du gouvernement à l'annonce de l'ouverture de la 4G par Free sont surtout là pour aider SFR à ne pas couler trop vite. Surtout que le nombre d'antennes 4G de SFR n'est pas si éloigné de celui de Free.

  5. Il y a quand même une chose a laquelle je crois pas trop :

    Le contrat avec Free « ne rapporte pas de marge »

    J'imagine mal Bouygues faire un contrat avec Free juste pour le "contraindre à déployer" sans que ça leur rapporte rien.

  6. a ouais quand mêmes !vous êtes de grand malades loool franchement vous échafaudés des plans terrible lol !!
    le seul plus pour Bouygues Telecom c'est que free sera oblige d'utiliser son propre reseau !!
    et du coup ne pourras pas demander une rallonge a orange ..
    et je vous laisse deviner la suite ...

  7. neurosystem a écrit :

    a ouais quand mêmes !vous êtes de grand malades loool franchement vous échafaudés des plans terrible lol !!
    le seul plus pour Bouygues Telecom c'est que free sera oblige d'utiliser son propre reseau !!
    et du coup ne pourras pas demander une rallonge a orange ..
    et je vous laisse deviner la suite ...


    Je pense surtout que Bouygues à vendu ses pylones et n'est actionnaire qu'a hauteur de 15% ( http://www.itespresso.fr/antennes-relais-bouygues-telecom-affaire-france-pylones-services-59169.html) pour récupérer du cash . Il lui reste 10 000 en non-pylône (toits, terrasses…). Une autre manière de rentabiliser un peut plus son infrastructure?

  8. neurosystem a écrit :

    si tu lis la news tu vois que ca parle juste que de 600 emplacements !!


    Très bonne remarque. Ce qui pour le coup s'avère bien peu que ce soit en rentabilité d'infra pour Bouygues ou pour pousser Free à son indépendance réseau.

  9. Réagir sur le forum