Apple victime d’une baisse des ventes d’iPhone à cause de Free Mobile

38

Mon précieux… smartphone

En changeant le paradigme d’achat des smartphones, désormais de plus en plus souvent vendus nus sans engagement et sans subvention, l’arrivée de Free Mobile a fait une victime inattendue : Apple, qui aurait vu ses ventes d’iPhone fortement baisser en France depuis le début de l’année 2012.

Constructeur d’une gamme de téléphones aux prix particulièrement élevés lorsqu’ils sont acquis neufs, sans aide ni subvention, Apple se retrouve directement impacté par l’arrivée de Free : selon le magazine conso LSA, la part de marché d’Apple aurait baissé de près de 10% au premier trimestre en France, pour passer sous les 20%…

Voilà qui démontre que le modèle “SIM only”, sans engagement, s’impose progressivement sur le marché, grâce à l’apport indéniable de Free. Confrontés aux prix nus des smartphones qu’ils étaient auparavant habitués à obtenir pour une poignée d’euros avec subvention, les consommateurs ont maintenant tendance à conserver leur ancien mobile plus longtemps, à opter pour le marché de l’occasion, ou pour un modèle concurrent moins cher. À ce petit jeu, les gammes Samsung Galaxy ou Nokia Lumia profitent de l’absence de modèles d’entrée de gamme chez Apple…

En plus de l’arrivée de Free Mobile, Apple aurait connu des problèmes de rupture de stock, entraînés par le succès de l’iPhone au niveau mondial, expliquant notamment le retard du populaire smartphone sur la boutique en ligne de Free Mobile. Toutes les conditions sont réunies pour un très mauvais trimestre en France ; reste à savoir si le géant américain parviendra à redresser la barre dans l’Hexagone pour les prochains mois…

Source : LSA

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction] Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

38 commentaires

  1. poikloi a écrit :

    tant mieux ! comme ça ils baisseront leur prix exorbitant !


    Faut pas rêver ca va etre comme d'habitude, ils vont créer l'envie (ca c'est presque dejà fait) en laissant filtrer des rumeurs, en faisant miroiter des prouesses technologiques (ouais moi je parle tous les jours tous seul avec mon téléphone oO) Et tous les petits geeks vont se précipiter...

  2. Il y a un petit truc qui m'échappe, Free se fournit bien chez Apple ? Donc indirectement les ventes (en volume) de l'un augmentent les ventes de l'autre...

  3. Misugi a écrit :


    tant mieux ! comme ça ils baisseront leur prix exorbitant !


    Faut pas rêver ca va etre comme d'habitude, ils vont créer l'envie (ca c'est presque dejà fait) en laissant filtrer des rumeurs, en faisant miroiter des prouesses technologiques (ouais moi je parle tous les jours tous seul avec mon téléphone oO) Et tous les petits geeks vont se précipiter...





    je ne serai pas aussi formel, même si l'article ne développe rien mais aborde les raisons probables de cette baisse.
    Il est trop tôt pour tirer des conclusions.
    Autour de moi, et sans troller rien du tout, je note que les possesseurs de iphone sont des non-geek en général, qui sont plus attirés par le produit et, surtout, l'aura qu'il dégage, mais répugnent à mettre les doigts dans le cambouis, comme chez android.
    De fait, en passant chez Free, ou béton&you et consorts, l'argument prix prévaut surement.

  4. Si seulement ca pouvait effectivement faire prendre conscience que ces frenetiques changements de telephone representent un gachis monumental... mais je n'y crois pas trop, enfin pas tout de suite en tout cas.
    La baisse de vente pourrait aussi s'expliquer par le fait que de nombreux abonnes Free mobile de la premiere heure etant des acheteurs potentiels de ce couteux gadget, ont du attendre que Free le propose avant de pouvoir claquer quelques centaines d'euros, on verra au prochain trimestre si ca remonte ou pas.

  5. D'un autre coté, Apple n'est pas près de sombrer non plus  ;)

    Il se vend quotidiennement davantage d'Iphone qu'il y a de naissance ... par jour !!  ???

    http://iphoneaddict.fr/post/news-46729-plus-diphone-vendus-que-de-naissances-dans-le-monde

    "Avec l’annonce des résultats financiers trimestriels, Apple place la barre très haute. Le chiffre d’affaire est colossal (46,33 milliards de dollars pour un bénéfice de 13,06 milliards de dollars), même les analystes n’avaient pas misé aussi haut. La Pomme en a donc profité pour annoncer le nombre de ventes de ses produits. L’iPhone, tous modèles confondus, s’est vendu à 37,04 millions unités pendant ce trimestre fiscal (98 jours). Or, comme le note Luke Wroblewski, Apple vend plus d’iPhone en une journée comparé au nombre de naissances des nouveaux-nés dans le monde entier. En effet, le taux de naissance moyen est de 371 124 par jour. Et si on calcule le nombre d’iPhone vendus et qu’on les divise sur 98 jours, on obtient 377 959. Un chiffre supérieur donc."

  6. Freenews a écrit :

    En changeant le paradigme d'achat des smartphones, désormais de plus en plus souvent vendus nus sans engagement et sans subvention, l'arrivée de Free Mobile a fait une victime inattendue : Apple, qui aurait vu ses ventes d'iPhone fortement baisser en France depuis le début de l'année 2012.

    Lire l'intégralité de la news


    Je conteste pas la baisse, mais la méthode de calcul... ;)

    En effet pour la vente de produit il est habituel de comparer les chiffres du même trimestre de l'an dernier et pas ceux d'il y a 3 mois. Pourquoi ? Parce que les ventes sont souvent dépendantes d'événements (sortie d'un nouveau modèle, rentrée des classes, Noël, ...) qui influent fortement sur les chiffres.

    Donc avant de se demander si Free mobile n'a pas tué l'iPhone, le monsieur de LSA qui a écrit l'article devrait prendre en compte le fait que Noël tombe assez rarement entre janvier et mars. ;D

    Voilà d'ailleurs un petit graphique pour illustrer la chose:


    Attention ce qui est indiqué comme Q1 2012 est en fait le 4eme trimestre 2011 (une histoire de comptabilité...).

    On observe donc bien que la fin de l'année fut excellente, les ventes ont plus que doublé comparé à l'an dernier. Donc qu'après cette surchauffe elles retrouvent un rythme plus raisonnable me paraît pas du tout inquiétant. Et une courbe des ventes n'est jamais une ligne parfaitement droite.

    Rien n'à voir non plus avec FreeMobile, puisque ces chiffres sont mondiaux. On s'attend d'ailleurs à une baisse:
    http://www.zdnet.com/blog/btl/apples-q2-2012-iphone-sales-dip-can-the-ipad-3-save-the-day/74196?utm_source=feedburner&utm_medium=feed&utm_campaign=Feed%3A+zdnet%2FBTL+%28ZDNet+Between+the+Lines%29

    Yoann tu fais bien de rappeler que si Free mobile n'a pas spécialement aidé à faire vendre des iPhones au premier trimestre c'est peut-être un peu aussi parce qu'ils n'ont été disponibles qu'en avril chez notre opérateur favori... D'ailleurs Maxime Lombardini a précisé qu'ils se vendaient très bien depuis.

    Je finirais aussi par préciser qu'il faut faire attention avec les pourcentages de part de marché. Par exemple dans un marché en forte progression, tu peux très bien avoir une part de marché en baisse mais un nombre vendus d'appareils en hausse. C'est simplement que ta croissance ralentit, pas qu'elle devient négative.
    Je risque donc de décevoir Poikloi, mais l'iPhone, malgré ce qu'en dit LSA, n'est pas en train de s'effondrer.

  7. 20_100 a écrit :

    Il y a un petit truc qui m'échappe, Free se fournit bien chez Apple ? Donc indirectement les ventes (en volume) de l'un augmentent les ventes de l'autre...


    Exact, mais les ventes d'iPhones n'ont débuté qu'en avril chez Free.

  8. Me concernant, le problème ne vient pas d'Apple, j'avais d'ailleurs prévu de prendre un iPhone chez Free !!!

    Mais l'impossibilité de spécifier une adresse de livraison différente du lieu d'installation, rend les choses très pénibles.
    Je ne suis pas chez moi en journée, et les objets de valeur, je les fais toujours livrer à mon bureau.

    Il faut impérativement, que l'on soit en mesure modifier l'adresse de livraison lors de la commande dans l'interface Free.

    En gros, dès que possible, je me commande un petit ZTE et un iPhone.

  9. Réagir sur le forum