4G : pour l’UFC, Free ne doit pas reproduire la “déception” de la 3G

30

Newzatroll

Un opérateur annonce en France l’arrivée sans surcoût d’une technologie jusque là réservée à des forfaits 10 à 15 € plus chers, tout en y ajoutant une bonne quantité de données. On imagine donc que les associations de consommateurs vont se réjouir de cette avancée indéniable, n’est-ce pas ? Eh bien pas tout à fait…

Loin d’être salué par l’UFC-Que Choisir, le lancement de la 4G chez Free y est au contraire vertement tancé. Dans un communiqué, l’association salue hâtivement l’effort tarifaire du trublion dans un paragraphe où il est indiqué que Free Mobile possède la meilleure offre 4G… « sur le papier ».

C’est surtout sur le ton du reproche que l’UFC-Que Choisir s’adressera à Free, puisque l’association remet déjà en cause la qualité du réseau, « inconnue de taille ». Avec ses 700 antennes, contre quelques 3400 chez Orange, la couverture de Free est loin de celles de ses concurrents, c’est un fait. Et d’ailleurs, « de nombreuses grandes villes, dont Lyon, Paris et sa banlieue, sont encore très mal desservies », souligne l’UFC.

« L’autre inconnue, c’est le débit » poursuit l’association. Dans ce style approximatif qu’on lui connaît bien, elle note que Free vend des débits jusqu’à 150 Mbps en 4G, grâce à ses fréquences 2,6 GHz, tout comme Orange. Bien que l’opérateur précise qu’il s’agit là du débit théorique maximum, ce n’est pas suffisant pour l’association, qui grommelle : « bon nombre de clients risquent fort d’être déçus lorsqu’ils s’apercevront qu’ils ne pourront jamais s’approcher de ce débit ».

Loin de reconnaître l’importance de la nouvelle baisse de prix entraînée par Free, l’UFC dénonce un coup de communication : « Free aura réussi à faire parler de lui à peu de frais et à couper l’herbe sous le pied de ses concurrents qui dépensent actuellement des fortunes en publicité sur leur offre 4G », indique-t-elle. Et d’inviter les utilisateurs à la prudence : « avant de se précipiter, mieux vaut attendre de voir si le réseau 4G de Free est à la hauteur des attentes, ou si l’opérateur reproduit dans la 4G la déception qu’il génère dans la 3G ».

- Retrouvez tous nos articles sur le lancement 4G de Free Mobile

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction] Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

30 commentaires

  1. Évidement que l'offre 4G est bien, sur "le papier", mais il est dans le rôle de l’UFC-Que Choisir de mettre en garde leurs adhérents et de leurs expliquer qu'il y a peu d'antennes et qu'il y aura donc peu d'élus pendant un bon moment.
    Ils ont fait la démonstration récemment que les autres opérateurs  avec plus d'antennes n'étaient pas en mesure de servir de la 4G correctement. Et l'on s'en est fait des gorges chaudes à juste titre sur les forums pro-Free.

    On en connaît des gens, dans de nombreux coins de France, qui ne sont pas éligibles à l'adsl et qui espéraient avoir un peu d'internet avec les forfaits 3G et qui ont à peine du Edge.

    L’UFC-Que Choisir est une association de défense des consommateurs, ils ne sont pas là pour faire de la pub à quiconque les yeux fermés. Ils font juste leur boulot.

  2. Freenews a écrit :

    Un opérateur annonce en France l'arrivée sans surcoût d'une technologie jusque là réservée à des forfaits 10 à 15~? plus chers, tout en y ajoutant une bonne quantité de données. On imagine donc que les associations de consommateurs vont se réjouir de cette avancée indéniable, n'est-ce pas ? Eh bien pas tout à fait...

    Lire l'intégralité de la news

    Certains diront qu'UFC est raide dans ses bottes... Il semble nécessaire de nuancer ses propos, qui sont comme d'habitude du style qu'un certain syndicat de salariés ex-satellite du PC continue à employer, genre: Tout et tout se suite pour la couverture 4G! Par contre, où UFC a réellement du "grain à moudre" (pour rester dans le style syndical!), c'est bien d'une part avec l'annonce de Free et sa couverture, et aussi, ne les oublions pas, les autres opérateurs qui promettent monts et merveilles dans une débauche de publicité à connotation délire.... Dans le genre: soyez explorateur... soyez sauveteur... (au fin fond de Pèteaouchnok les oies, où même la 2G ne passe pas!), rêvez... Et là, le rêve coûte cher, très cher!
    Ceci alors que les utilisateurs attendent "simplement" que les opérateurs tiennent toutes les promesses de la 3G! Que les opérateurs soient contraints de développer de la 4G, parce qu'ils ont promis la lune à leurs abonnés, et que la fusée transportant les abonnés s'est comporté en Apollo XIII, c'est leur problème! Quand on ouvre une boite de pandore, il faut en assumer les conséquences!
    C'est en ce sens aussi que UFC a parfaitement raison de "taper", et en passant, la communication outrancière de Free n'arrange pas sa cote auprès de "l'organisation" de consommateurs...
    Mais sur le fond, on peut utilement rappeler un certain dialogue: - "Quand on a inventé un jeu ce c..., il faut assumer!" :P

  3. Free a toujours offert ce qu'il pouvait offrir de mieux dans ses offres ADSL ou mobile. Il ne pouvait raisonnablement pas laisser passer le train de la 4G. Son annonce a pour effet de profiter de toute la publicité faite par ses contradicteurs. Ca aussi, c'est pas nouveau.
    Affaire à suivre.

  4. On imagine donc que les associations de consommateurs vont se réjouir de cette avancée indéniable, n'est-ce pas


    Et bien non, ça n'a rien d'évident, puisque le rôle d'une association de consommateur est que le consommateur ne soit pas roulé, d'aucune manière.

    Or si Free Mobile propose une offre excellente d'un point de vue commercial, mais ne suit pas derrière d'un point de vu service, ça n'est pas une bonne offre pour le consommateur.
    Proposer des prix bas avec des tas de choses incluses, c'est bien, mais si cela marche mal, ça réduit énormément son intérêt.

    Mieux vaut il une offre pas chère qui marche mal ou une offre chère qui marche très bien? Personnellement je pense que le juste prix c'est celui qui permet d'avoir le meilleur rapport qualité/prix, et on oublie souvent qu'il y a la composante qualité.
    J'ai été très fortement déçu par la qualité du service de Free Mobile, comme d'ailleurs pas dégradation du service Free ADSL/Fibre (sur un certains nombre de service comme Microsoft, Apple, Google (Google Play, YouTube...) et j'en passe).

    J'en avais d'ailleurs fait part directement à Xavier Niel (aussi bien pour les problèmes de 3G chez Free Mobile que les problèmes de peering vers divers services sur le fixe), qui m'a gentiment fait comprendre que si j'étais pas content j'avais qu'à aller voir ailleurs (d'une façon pas très respectueuse d'ailleurs, et indigne d'une relation client, sous entendant que je payais pas cher et que je n'avais à ce titre pas le droit de critiquer).
    J'ai donc suivi sa recommandation, et je ne le regrette aucunement. Je remercie donc Xavier Niel pour ce conseil avisé ;)

  5. iFrodo a écrit :


    Or si Free Mobile propose une offre excellente d'un point de vue commercial, mais ne suit pas derrière d'un point de vu service, ça n'est pas une bonne offre pour le consommateur.

    Et, à ce sujet, UFC ne fait que crier au loup avec des suppositions sans fondement.

  6. Le comte de Trévise le

    J'approuve la réaction de l'UFC Que Choisir !!

    Quel que soit l'opérateur, Free y compris, on assiste en ce moment à un enfumage total du consommateur, à plus forte raison en cette période de Noël où chacun des 4 larrons qui se partagent le marché cherche à tirer la couverture à lui, à grand renfort de coups de com et de publicités fallacieuses pour le consommateur.

    Mais ils sont tous à mettre dans le même sac.

    Certes, on peut faire une différence de taille entre les 3 plus anciens et le petit dernier dans le sens où succomber à la 4G chez Orange/SFR/BY a un coût (mais qui devrait se résorber, soyons en sûrs !), alors que chez Free, c'est sans surcoût, donc finalement sans risque.

    Mais dans tous les cas, ce ne sont que des marchands de rêve, du moins pour le moment, car, soyons francs, la 4G en France, ça ne marche pas (à moins de rester stationnaire à proximité d'une antenne bien sûr, ce qui ne correspond pas vraiment au concept du téléphone dit "mobile" !!!)

    Free fait une superbe opération de pub (un peu "téléphonée" tout de même, c'est le cas de le dire) qui a pour seul but de gagner des parts de marché sur ses concurrents, sans apporter de plus-value immédiate à l'utilisateur.

    Je suis abonné Free ADSL avec un débit anémique de 2 méga max malgré que j'habite à 20 km de Paris (pas de la faute de Free, ma ligne ADSL faisant 5km jusqu'au NRA).
    J'ai été parmi les premiers à m'abonner à Free Mobile mais ai vite déchanté : communications téléphones mauvaises (beaucoup d'écho, d'échec d'appels), une utilisation internet qui est vite devenue quasi-impossible. Je suis passé chez B&You en 09/2012 et en suis très satisfait (plus aucun des pb ci-dessus)
    J'ai abonné ma femme chez Free Mobile en début d'année, me disant que cela s'était peut-être amélioré : elle a tenu 6 mois et m'a demandé de changer tant l'utilisation était erratique.

    Conclusion : ne succombez pas au chant des sirènes. La 4G deviendra certainement un standard, mais pas avant de longs mois (années)
    Si vous êtes déjà chez Free Mobile, aucune raison de ne pas valider l'option, mais cela ne me motive en aucun cas pour revenir chez eux, du moins pas pour le moment.

  7. Yoann Ferret a écrit :

    Et, à ce sujet, UFC ne fait que crier au loup avec des suppositions sans fondement.


    Ils appliquent simplement le principe du "mieux vaut prévenir que guérir", et personnellement je trouve cela très bien.

    D'autant que y'a de quoi avoir des inquiétudes, avec seulement 700 antennes en 2.6GHz et au vu des premiers tests de débits très moyens hier alors que le réseau 4G était vide, je suis moi même très sceptique sur la qualité de service du réseau 4G de Free Mobile.

    Chez les historiques, les premiers jours de lancement de leurs réseaux 4G, ils affichaient des débits excellents, qui se sont dégradé ensuite avec la charge (logique). C'est donc pas très bon signe pour Free Mobile d'avoir des débits déjà très bas à certains endroits alors que le réseau est encore peu chargé.

    Bref, il y a déjà des signes inquiétants (faible nombre d'antennes, débits déjà bas alors que réseau neuf, historique sur la 3G pas glorieux) et comme il vaut toujours mieux prévenir que guérir, je trouve qu'UFC Que Choisir a parfaitement raison de mettre en garde les consommateurs dès maintenant.

    Surtout qu'on commence à être habitué chez Free aux offres commercialement très alléchantes mais qui derrière sont perfectible sur bien des points (au début de la Freebox, des tas de soucis sur la TV, la téléphonie fixe, et aujourd'hui des soucis sur le peering. Pour Free Mobile des soucis sur la 3G et apparemment une 4G qui démarre avec une qualité pas terrible).
    C'est d'autant plus justifié que Xavier Niel et Maxime Lombardini ont fait de nombreuses critiques justement sur les débits et la couverture de la 4G des concurrents et promettaient que chez Free Mobile ils se lanceront avec une bonne couverture et une bonne qualité de service. Mais force est de constaté que niveau couverture, c'est pas terrible, et niveau débit c'est pas mieux que la concurrence pour l'instant.

    C'est bien de faire de critiquer les concurrents et de promettre de faire mieux, mais si c'est pour ne pas faire mieux au final...

  8. Vu que Free a une bande de 20MHz en 4G, le débit par cellule est important.
    Si les relevés de débit ne correspondent pas, c'est soit un problème en amont, soit cela signifie qu'il y avait beaucoup de connexions à ce moment.
    D'une manière générale, il faut analyser un peu les mesures brutes pour en tirer des infos pertinentes.

    Concernant l'UFC, j'espère qu'ils expliquent d'abord ce qu'est la 4G et le service que cela peut rendre aux usagers. Ensuite, ils doivent décrire les offres et les avantages/inconvénients de chaque fournisseur.

  9. Salut

    Je dirais pour résumer :

    - Si t'es pas chez Free Mobile :
    *tu attends
    *tu lis les articles de UFC, les avis sur internet, et autres débats journalistiques des divers médias
    *tu te grattes la tête en te demandant si tu fais tel choix ou tel autre
    *as-tu vraiment besoin de la 4G, ou pas, ou peut-être mais enfin je sais pas vraiment ...
    *quel est le tarif le moins cher, sont-ils comparables ?
    *quels sont les débits, sont-ils réels ou théoriques ... ?
    *quelle est la couverture de chacun ?

    - Si t'es chez Free Mobile :
    *tu cliques sur "activer l'option"

    Rien que pour ça, je suis pas prêt de changer d'opérateur.

    @+

  10. Réagir sur le forum