4G+ : Free autorisé à faire des expérimentations

6

L’ARCEP (Autorité de régulation des télécoms) a autorisé Free Mobile à mener des expérimentations en LTE Advanced (ou 4G+). Celles-ci pourront être menées dans la commune de Petit Quevilly, en Seine-Maritime.

Dans une décision datée du 13 novembre 2014, l’Autorité a autorisé Free à mener des expérimentations techniques en LTE Advanced dans cette commune, en exploitant la bande 2600 MHz (qu’il exploite déjà pour la 4G « classique ») mais aussi la bande 1800 MHz, au titre de la réallocation du spectre dont tous les opérateurs peuvent bénéficier.

Free a donc demandé à profiter de sa part du spectre, et devrait en faire une « utilisation pérenne » sur l’ensemble de la France après ces expérimentations, selon l’ARCEP.

Rappelons que Bouygues Telecom avait été le premier à avoir demandé, et bénéficié, d’une partie du spectre sur la bande 1800 MHz. Il s’était empressé de le mettre en œuvre pour déployer rapidement son réseau 4G sur le territoire. L’ARCEP a toujours rappelé que les autres opérateurs (Free, Orange et SFR) disposaient également d’un droit d’accès à cette bande, moyennant certaines conditions, notamment financières.

Source : ARCEP

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction] Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

6 commentaires

  1. Intéressant, donc Free va demander sa part de fréquence en 1800MHz... Ce qui n'est pas une surprise, plutôt une confirmation.
    Avec 15MHz dans cette bande, cela va lui permettre de gérer + d'abonnés et de trafic.

  2. 15 MHz... c'est loin. Qu'ils commencent donc par transformer toutes leurs antennes 3G en 4G comme promis. Le fameux réseau 4G Ready a une drole de tronche quand même.  :-\
    50% de couverture de la population en 4G promis également pour la fin de l'année. On en est où ?

  3. Loin comment? Comme le 25 mai 2016, date du refarming "européen"?
    Dans le document http://www.arcep.fr/uploads/tx_gspublication/consult-reutilisation-bande-1800_MHz-juil2012.pdf , plusieurs scenarii sont évoqués. Ce sera peut-être que 5 ou 10Mhz dans un premier temps en zone très dense (Paris, Marseille, Lyon Lille, Strasbourg,...),  mais dans un peu plus de 1.5an, ce sera les 15MHz!
    Dommage, je n'ai pas pu remettre la main sur le programme adopté, mais de souvenir dès l'année prochaine Free devrait récupérer une bande de fréquence  pour Paris, puis pour Lyon et Marseille, et ensuite les autres villes.
    A lire aussi : http://www.lowcostmobile.com/actualite/1495-lots-frequences-operateur-technologie-gsm-umts-lte
    On y apprend que FreeMobile pourrait aussi demander un peu + de bande dans le 900MHz!

  4. Loin comme cela oui. 19 mois..
    5 MHz pourquoi pas, mais c'est encore pire que les 10 mhz du 800 Mhz en terme de débits. Vu que le reseau 2600 n'est pas saturé quel intérêt de payer une redevance élevée pour pas pas grand chose,

  5. Si BT paye relativement cher le 1800 en 4G, c'est parce qu'il a anticipé le refarming. Si Free anticipe la date du 26mai 2016, il devrait payer certainement + cher le Khz de bande de fréquence, mais le prix devrait tenir compte de la date et bien entendu de la taille de la zone où ces fréquences pourront être utilisées.
    Il est aussi probable que Orange et SFR ne basculent en 1800MHz qu'en mai 2016, donc jusqu'à cette date seul le petit bout BT pourrait être attribué à FreeMobile.
    Dans des conditions économiques acceptables, Free a intérêt à demander cette petite bande pour les zones très denses car cela lui permettra de :
    -de proposer de la vraie 4G appelée 4G+, cad l'agrégation des fréquences.
    - de couvrir un peu mieux les bâtiments
    - d'accepter encore plus d'abonnés sur ces cellules , donc de réduire de l'itinérance potentielle.

  6. Réagir sur le forum