4ème licence 3G refusée, Iliad en appelle aux pouvoirs publics

71

L'Autorité de Régulation des Communications Electroniques et des Postes vient de rendre un avis défavorable à l'offre de Free Mobile.

Iliad, la maison-mère de Free Mobile, a déposé un dossier dont les conditions financières ne respectent pas la loi de finance. Iliad lance un appel au Gouvernement. 

Iliad avait proposé un paiement échelonné de la licence alors qu'il était demandé de payer la licence en une seule fois. Le régulateur ne fait qu'appliquer les textes, et si une ligne du dossier ne correspond pas au cahier des charges, il ne pouvait rendre qu'un avis négatif.

Iliad demande aux pouvoirs publics de mettre en oeuvre les conditions permettant l'émergence d'un 4ème opérateur mobile.

Dans ce cadre réaménagé, Iliad réaffirme son intérêt pour cette quatrième licence d’opérateur mobile, sur un marché français caractérisé par un manque de concurrence, un des plus faibles taux de pénétration en Europe et des offres tarifaires peu attractives pour les consommateurs.

 Lire la décision de l'ARCEP ,
Lire le communiqué d'Iliad

Partager

A propos de l'auteur

Bougnat pure souche, connecté en réseau salers. Ne risque pas d’avoir la fibre optique (« nom di diou »).

71 commentaires

  1. mais bordel qu'est ce ça veut dire !! Sfr, bouygues et orange pourront continuer tranquillement à se partager la clientèle... car non, il n'y a pas de concurence entres eux, le gratin s'entretient ! Ca c'est DEGUEULASSE ! (big up à Fadela)

  2. J'en connais trois qui sont en train de se fendre la gueule : orange, bouygues et sfr. Les 3 qui s'entendent à merveille sur les tarifs... bande d'... Sachez que lors d'une opération portage de numéro effectué le 25 du mois en cours. Le mois + 1 , SFR vous facture la moitié de votre forfait... comme par magie. Qui a dit qu'ils étaient réglos ces 3 clampins ?

  3. Mon petit doigt me dit que le sujet est loin d'être clos. Pour moi, c'est le jeu de la négociation: Free étant le seul en lice, il savait d'avance qu'il avait de fait un certain avantage et donc pouvait se permettre de chercher à négocier des conditions très avantageuses (entendre par là bien plus avantageuses que s'il avait à se battre contre des autres entreprises en course pour la license). Dans ce contexte, l'ARCEP cherche peut-être à rééquilibrer le rapport de forces en brandissant la menace du 'pas de 4ème opérateur du tout'. N'oublions pas que c'est dans l'intérêt des deux parties que la négociation aboutisse : - l'ARCEP pour la concurrence sur le marché du mobile ; l'Etat pour le pécule que représente la license. - Free pour pouvoir enfin jouer à jeu égal avec ses principaux concurrents (Orange ADSL + Orange Mobile ; Le Neuf + SFR). Tous ces acteurs sont bien assez intelligents pour ne pas claquer la porte comme ça, dès le début. Ils montrent chacun leur tour un peu les 'crocs' pour s'évaluer l'un l'autre en début de match...

  4. Réagir sur le forum