3G : Free toujours preneur, même à 240 M€

0

A-t-il vraiment le choix ?

Nous vous l’annoncions, malgré un prix initial de la 4ème licence 3G fixée à 206 millions d’euros, le gouvernement a récemment décidé de la revaloriser à 240 millions d’euros.

Cette décision faisait notamment suite aux doléances des trois opérateurs actuellement sur le marché (Orange, SFR et Bouygues Telecom), jugeant le montant bien insuffisant en regard de ce qu’ils avaient pu débourser de leur côté à l’époque (619 millions d’euros chacun).

Free ne renonce donc pas devant cette hausse (qui reste de toute façon dans la fourchette initialement prévue par le rapport de Bercy de 2008, entre 200 et 250 millions d’euros). Maxime Lombardini, DG d’Iliad, l’a fait savoir devant les caméras de TV5Monde. « Le prix a été un peu augmenté, mais cela ne remet absolument pas en cause le projet », a-t-il notamment déclaré.

De son côté, Orange envisage de porter plainte auprès du Conseil de la concurrence de Bruxelles, dans l’éventualité où le prix de la licence resterait à 240 millions d’euros. En effet, ce prix lui paraît bien insuffisant en regard de la somme acquittée à l’époque des trois premières licences. Il est toutefois utile de rappeler que cette 4ème licence 3G ne représente en vérité que le tiers des fréquences d’une licence « complète » comme en possèdent les trois opérateurs déjà en place…

A l’heure actuelle, Free est le seul candidat réaffirmant sa volonté de décrocher la licence à ce prix. D’autres acquéreurs potentiels se sont néanmoins déclarés intéressés par l’acquisition de la licence, avec ou sans alliance : Numericable, Virgin Mobile, Bolloré Telecom…

N’oubliez pas de poser vos questions sur la licence 3G à Xavier Niel, qui y répondra lors d’un grand chat organisé par Freenews, mardi 23 juin 2009 !

Source : Journal du net

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction]
Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

0 commentaire

    Réagir sur le forum