Free et Orange derrière Bouygues après le drame

0

Samedi dernier, c’est à l’horreur absolue que s’est trouvée confrontée l’équipe d’une boutique de Bouygues Télécom, située dans la Seine-et-Marne et conduit au décès d’un jeune garçon d’à peine 18 ans.

L’origine du drame ? Un client mécontent, mettant en cause la facturation de l’opérateur, revenu armé d’un couteau et passant sa rage sur le jeune vendeur, en poste depuis quelques jours seulement, poignardé au thorax et l’un de ses collègues âgé de 20 ans blessé grièvement.

Si l’auteur des faits, âgé de 62 ans, était d’ores et déjà défavorablement connu des services de police, c’est l’exposition à la violence dont il est aujourd’hui question, pour ces agents commerciaux souvent particulièrement exposés aux griefs des abonnés.

Sans pour autant y être pour grand chose.

Une situation connue des opérateurs, qui se sont élevés contre cette agression d’une manière unanime, comme Thomas Reynaud qui s’est exprimé sur Twitter dans la foulée de Stéphane Richard pour Orange.

Un message unanime et solidaire, qui s’inscrit pour une fois au delà de la concurrence.

Share.

About Author

Responsable légal, responsable d’édition, auteur et hébergeur.

Comments are closed.