Fibre optique et sous traitance : juste une mise au point.

4

La filière fibre c’est certes les opérateurs, les autorités de contrôle comme l’ARCEP, les collectivités, mais également toute la chaîne technique liée aux infrastructures de sous-traitance dans le cadre du déploiement.

Et force est de constater que si les principaux intervenants commerciaux en amont mettent le paquet sur le bon déroulement des procédures, il n’en est pas de même du côté de la technique avec des raccordements souvent jugés aléatoires voire catastrophiques.

En cause, le mode STOC, les délais impartis aux techniciens, le cadre de travail pas forcément idéal, mais également une désinvolture qui est non seulement préjudiciable pour les abonnés en cours de raccordement mais aussi pour l’intégralité de la filière depuis lors pointée du doigt et mise au pied du mur, avec notamment les fameux plats de nouilles découverts dans bon nombre d’armoires, rendant impossible une connexion efficiente comme le défaut de connexion, en arrivée, au logement.

Une codification devenue indispensable.

Une situation ingérable mais qui surtout commençait à se voir avec force de publication de tous les côtés, jetant l’opprobre sur le secteur des infrastructures, contraignant les installateurs, maillon essentiel de la chaîne, à prendre le taureau par les cornes afin de régler le problème et mettre un peu d’ordre dans leurs pratiques pour garantir non seulement une qualité de service, mais surtout leur image auprès des prestataires comme des abonnés.

D’où l’idée d’une charte régissant les pratiques et regroupant l’ensemble des prestataires techniques de la filière comme les fédérations les encadrant voire même encore l’ensemble des intervenants tels que InfraNum, Axians, Circet, Constructel, Eiffage, ENGIE Solutions, Firalp, NGE Infranet, SADE Télécom, Groupe Scopelec, SNEF Télécom, Sogetrel, Solutions30 et SPIE CityNetworks, représentant au total 70% des raccordements effectués sur le territoire français.

  • Maîtrise de l’ensemble des maillons de la chaîne sous-traitante ;
  • Simplification des différents niveaux au coeur de cette même chaîne ;
  • Qualification des techniciens mais également embauche locale et accompagnement par la formation ;

Autant de dispositions clairement mises sur le papier pour labelliser la filière et garantir à court terme, la qualité de service attendue dans le cadre des installations.

Share.

About Author

Responsable légal, responsable d’édition, auteur et hébergeur.

4 commentaires

  1. vous voulez parler des crétins qui sont venus m’installer la fibre, et qui n’avaient que des colliers en plastique et un pistolet à colle ? et des autres crétins qui ont raccordé un voisin et qui ont sectionné ma fibre (elle devait gêner, après tout, un câble noir dans un boitier fibre ca sert à rien hein…), résolu par un tech Free à J+2 (avec le logo sur le polo cette fois) qui a du se démerder pour rattraper ce boulot de sagouins….

  2. Stephane MENDES_DA_CUNHA on

    Non mais en même temps c’est bien tout ça sur le papier, mais je croit tout simplement qu’il y a trop de sous traitante tout simplement. Bouygues m’a commandé une install chez sogetrel, qui a sous traité à un autre intervenant, qui a aussi sous traité à un indépendant (connectix pour pas le citer). Bref trop de niveau, résultat le gars a fait au plus vite et n’a pas raccorder dans le bon boîtier, mais sur le poteau du voisin, blocage Bouygues de toutes les lignes alors que tout fonctionnait très bien 1h environ, bref lorsque l’on est en télétravail bah on se retrouve comme un con et c’est débrouillez vous. Et le SC Bouygues qui est à ouarzazate, à part des mecs qui parlent à peine le français, qui comprenne rien et qui vous raccroche au nez. Bref. Ce genre de gars je ne comprend pas comment ça peut se retrouver dans un service client. Vaut mieux qu’il soit opérateur en usine et laisser les gens compétant et français au téléphone
    Enfin…

  3. Idée de charte pourquoi pas, mais est-elle signée ? Quand entre-t-elle en vigueur ?

  4. Les x là qui ouvre leur gueules, aller donner une échelle à votre fils et un pistolet et ditent lsut d’aller faire ce travail, rarement quand trouve un français fais ça , ce qui me fais rire c les gens la qui disent le jour de l’intervention : il me faut un bon débit pour que je puisse faire du télétravail, et quand tu termine le raccordement et qu’on passe test débit Internet sur leur PC on tombe sur la page porno, voilà votre télétravail hhh.
    La moindres des chose qu’un tec attend c’est que son lieu de travail soit propre, je ne vous parle pas des etat des maisons dont j’ai travaillé, l’odeur insuportable des chats, la poussière partout, j’ai vomi pas qu’une seule fois. Des joints allumée au moment que je travail et j’en passe.

    Ce qui fait vraiment pitié ces vieux qui habitent dans les zones blanches où même la 3G n’y est pas, tu fais ton travail et tu fais la travail qu’eux même doivent faire, ils connaissent rien au wifi, on leur expliques, on leur apprend des nouvelles choses,
    C’est gratuit ça, on leur change même les lampes dans leur maison, on Coupe les branches qui genent, je cite leur paroles  » Mon fils m’a dit qu’il allait changé la lampes y’a 6 mois,

    Si je vous résume en un mot je dirais que vous êtes des hypocrites, tu te raccorde à la fibre c bon tes contents mais tu ne laisse pas passé le câble même avec 10 cm sur ta façade.
    Et le pire c’est que ton voisin est convaincu que c’est de ma faute si je fais pas le raccordement.

    Le réseaux adsl n’est pas du tous entretenu, une chambre souterraine de profondeur de 3 mètres et inondé et tu penses que c’est de m’a faute et que c’est à moi de l’evacué !!

    Mes client sont tjrs satisfait, mes vous parents et ces vieux que vous abandonnés le sont-ils envere vous ? Je pense pas non. D’après ce qu’on nous fait Entendre.