VDSL : Free maintient son discours en zones peu denses

0

Dans le cadre de sa présentation des résultats 2012, Free continue à glisser quelques indices sur sa stratégie à venir, notamment en termes de déploiement de la fibre optique

Le groupe reste attaché au déploiement du FTTH : dans les zones les plus denses, il indique ainsi avoir « presque terminé » le déploiement horizontal de la fibre. « Free a acquis une fibre dédiée dans tous les immeubles fibrés par les concurrents », ajoute-t-il. L’opérateur se concentre désormais sur le déploiement vertical et sur la migration de la base actuelle d’abonnés ADSL éligibles vers la fibre (cette migration pourrait prendre « plusieurs années »).

Dans les zones moyennement denses, Free maintient sa stratégie, consistant à co-investir dans les zones déployées par l’opérateur historique, Orange. Ce qui, selon ses estimations, lui permettra de toucher 4 millions de foyers supplémentaires d’ici 2020. Les premiers abonnés raccordés de cette façon devraient l’être dès cette année.

Enfin, pour les zones les moins denses, Free continue à défendre l’idée que face à la fibre, les lignes de cuivre ont encore du potentiel. En prônant « l’extension de son réseau dégroupé » et « l’amélioration des capacités du cuivre pour étendre la couverture des offres triple-play », l’opérateur continue à faire miroiter le spectre du VDSL2. Ce n’est pas la première fois qu’il y fait référence dans le cadre de ses présentations de résultats, et il ne s’en cache pas : il exploitera probablement cette norme dès que celle-ci sera autorisée par le régulateur, à l’automne 2013 aux dernières nouvelles.

Pour constituer un réel bénéfice et une montée en débit pour les abonnés, cette arrivée nécessitera toutefois la mise en place de nombreux sous-répartiteurs, entre l’actuel NRA et l’abonné, afin de réduire une longueur de ligne souvent trop importante pour réellement profiter des apports du VDSL…

Pour ces zones, Free ne renonce pas totalement à la fibre, puisqu’il compte tout de même sur les « initiatives locales » FTTH (réseaux financés par les collectivités locales).


Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction] Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

Les commentaires sont fermés.