VDSL : Free maintient son discours en zones peu denses

11

Dans le cadre de sa présentation des résultats 2012, Free continue à glisser quelques indices sur sa stratégie à venir, notamment en termes de déploiement de la fibre optique

Le groupe reste attaché au déploiement du FTTH : dans les zones les plus denses, il indique ainsi avoir « presque terminé » le déploiement horizontal de la fibre. « Free a acquis une fibre dédiée dans tous les immeubles fibrés par les concurrents », ajoute-t-il. L’opérateur se concentre désormais sur le déploiement vertical et sur la migration de la base actuelle d’abonnés ADSL éligibles vers la fibre (cette migration pourrait prendre « plusieurs années »).

Dans les zones moyennement denses, Free maintient sa stratégie, consistant à co-investir dans les zones déployées par l’opérateur historique, Orange. Ce qui, selon ses estimations, lui permettra de toucher 4 millions de foyers supplémentaires d’ici 2020. Les premiers abonnés raccordés de cette façon devraient l’être dès cette année.

Enfin, pour les zones les moins denses, Free continue à défendre l’idée que face à la fibre, les lignes de cuivre ont encore du potentiel. En prônant « l’extension de son réseau dégroupé » et « l’amélioration des capacités du cuivre pour étendre la couverture des offres triple-play », l’opérateur continue à faire miroiter le spectre du VDSL2. Ce n’est pas la première fois qu’il y fait référence dans le cadre de ses présentations de résultats, et il ne s’en cache pas : il exploitera probablement cette norme dès que celle-ci sera autorisée par le régulateur, à l’automne 2013 aux dernières nouvelles.

Pour constituer un réel bénéfice et une montée en débit pour les abonnés, cette arrivée nécessitera toutefois la mise en place de nombreux sous-répartiteurs, entre l’actuel NRA et l’abonné, afin de réduire une longueur de ligne souvent trop importante pour réellement profiter des apports du VDSL…

Pour ces zones, Free ne renonce pas totalement à la fibre, puisqu’il compte tout de même sur les « initiatives locales » FTTH (réseaux financés par les collectivités locales).


Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction] Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

11 commentaires

  1. pff  en attendant la fibre passe a 50cm au pied de mon immeuble et je peux toujours me la carrer où je pense et pourtant ça fait plus d'un an que le fameux cable et là juste devant chez moi

  2. "presque terminé" ... ça fait 3 ans qu'il nous le dise pour Paris. :/
    Il parle encore de Paris ou des villes qui était en cours de fibrage?

  3. Fibrage fini ? Il manque plein de NRA même pour la mutualisation. Chez moi Irange a fibré il y a plus de 5 ans, les autres opérateurs sont déjà là et le seul absent Free qui apparemment n'est pas prêt d'arrivée.
    Donc faut arrêter avec les annonces alors que finalement ça n'avance plus.

  4. Justement, il y a un truc que je ne suis pas sûr de comprendre. Si l'horizontal est fini et que Free a acquis une fibre dans chaque immeuble fibré par un des concurrents (on parle bien de vertical là ? c'est ça dont je ne suis pas sûr), Free devrait avoir une offre pléthorique et disponible immédiatement sur Paris non ?

  5. nous, ici à saint pol sur mer, on a la fibre dans la maison , mais aucun opérateur digne ne veut s'y raccorder !!
    pourtant l'organisme qui gère cette fibre diffuse la tv, mal, mais ça existe....
    alors si FREE ne tape pas du point, on aura du internet à 512 K sur une fibre !!!!!! 8)

  6. [b]Moi je suis à 5768 du NRA (SIL74) en haute savoie et 3M en débit descendant, le sous répartiteur et à 300 m de chez moi, alors qu'est ce que foute FT, il nous laisse comme des merdes dans la campagne à avoir un débit de merde. Est ce que on peut faire une pétition ? Un village qui se situe à 22 km de chez moi, il était à je sais pas combien de km du central et ils ont réussi à avoir un NRA dans leur village, il doit y avoir 200 lignes alors que moi dans mon village on doit être 500 lignes[/b]

  7. Réagir sur le forum