Très haut débit : les annonces sans surprises de Fillon

14

François Fillon a dévoilé hier son plan en faveur du déploiement du très haut débit en France. Au programme : peu de surprises, avec le maintien d’un système d’appels à projets en zones moyennement denses notamment…

Le déploiement de fibre optique en zones de forte densité (zones 1) dispose désormais d’un cadre réglementaire strict. La décision de l’Arcep en date du mois dernier, prônant la mise en place d’une infrastructure multifibre et en définissant les modalités pratiques, a été publiée au Journal Officiel du 17 janvier 2010.

A propos de cette homologation, François Fillon a parlé de « véritable « top départ » du déploiement de la fibre dans notre pays ». De nombreux acteurs, Free en tête, n’avaient effectivement pas caché qu’ils attendaient l’arrivée d’un cadre réglementaire précis avant de se lancer dans le lancement d’offres commerciales agressives. Verra-t-on sous peu des annonces de la part des fournisseurs d’accès ?

François Fillon en a par ailleurs profité pour confirmer sa volonté de mise en place d’appels à projets en zones moyennement denses (zones 2), comme attendu. L’opérateur choisi pour chaque zone se verra remettre un « label » et une aide. Les appels à projets débuteront courant mai 2010, et les premiers dossiers seront retenus début 2011.

Fillon a par ailleurs timidement salué l’accord conclu entre Orange et SFR pour le déploiement de la fibre. Arrivé tardivement, celui-ci rend légèrement caduque certaine des dispositions du plan gouvernemental… La véritable inconnue demeure la participation (ou non) de Free à leur future entité commune.

Concernant les zones rurales enfin (zones 3), c’est la déception : le Premier ministre prône l’attente et recommande d’agir après que la majorité des appels à projets en zones 2 soient terminés. « D’ici quatre ans, un satellite de nouvelle génération permettra d’apporter le très haut débit dans les zones les plus défavorisées à un tarif acceptable », précise-t-il. C’est ce qui s’appelle botter en touche…

Pour terminer, l’idée de forfait haut débit « social » à 20 euros par mois est conservée. Le Ministre souhaite la mettre en place d’ici six mois, pour « tous les opérateurs qui le souhaitent » et a annoncé la création d’une consultation publique sur le sujet, permettant d’adapter les législations actuelles afin de rendre possible ce type de tarification.

Sources : Les Echos, Arcep, divers

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction]
Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

14 commentaires

  1. dans le 56, on a l'ADSL du pauvre 6km en cuivre avec un ampli tous les 3 kilomètres pour alimenter un NRA ZO grande comme une armoire a Pharmacie.tout ca pour laisser vingt foyers en zone blanche et 40 en 512k. la commune du conseiller général, elle a le privilège de se voir installer 3 sous répariteurs avec les NRA -ZO en fibre optique :18 mégas pour les plus proches abonnés, l' adsl du riche quoi. bref ,peu d'électeurs en zone rurale peu de risque aux régionales et aux présidentielles !

  2. Freenews a écrit :
    [...] l’idée de forfait haut débit "social" à 20 euros par mois est conservée[...]
    Il me semlait qu'il s'agissait d'une réduction forfaitaire estimée à 10€ quelque soit le type d'abonnement DSL souscrit. Ce qui revient bien à 20€ pour abonnement Free après déduction, mais devrait valoir 10€ pour une offre Alice de base ou carrément plus si on opte pour le premium de Numéricable... Alors c'est un abonnement forfaitaire à 20€ par mois ou une déduction de 10€ sur l'abonnement?

  3. eudilien a écrit :
    [...] l’idée de forfait haut débit "social" à 20 euros par mois est conservée[...]
    Il me semlait qu'il s'agissait d'une réduction forfaitaire estimée à 10€ quelque soit le type d'abonnement DSL souscrit. Ce qui revient bien à 20€ pour abonnement Free après déduction, mais devrait valoir 10€ pour une offre Alice de base ou carrément plus si on opte pour le premium de Numéricable... Alors c'est un abonnement forfaitaire à 20€ par mois ou une déduction de 10€ sur l'abonnement?
    Ni l'un ni l'autre pour l'instant, si tu veux être parfaitement précis. C'est ce que les opérateurs décideront de proposer. On peut raisonnablement penser qu'ils proposeront leur offre "sociale" sur les forfaits les plus démocratiques possibles, et non sur les offres actuellement à 20€ par mois qui ne touchent qu'une poignée de la population.

  4. Sam44 a écrit :
    Il aurait pu au moins faire une précision sur les zones, la au moins ca conférence aurait eu du sens ! Zone 2 : 50 000, 100 000, 500 000 ?
    +1. C'est vrai que plus ou moins dense et rural, c'est un peu vague.

  5. Pour votre info la zone 1 (ou noire) représente environ 4 millions de prises logements ( 20% de la population française)... La zone 2 (grise) est susceptible de varier suivant la technologie.... l'idée générale était de faire des mini NRO de 2000 à 2500 prises.... France télécom, certainement au courant, a fait de la surenchère avec 1000 prises ( leur vieux projet de SR numérique datant des années 80 !) Plus les NRO seront petits, plus le nombre de prises éligibles théoriquement en zone 2 augmentera, mais le coût à la prise également.... Sachant que les opérateurs n'investissent pas en zones 1 si le coût du déploiement cables et équipements (hors NRO) excède 300 euros/prise, investiront ils sur de la zone 2 à plus de 1000 euros/prise ? Pour les ruraux, il n'y a malheureusement que le satellite à envisager.... le FTTH n'est tout simplement pas adapté pour eux ( techniquement et financièrement )

  6. y a une carte des zones 1/2/3 ? Ou au moins une liste de villes ? Tout ce que j'ai trouvé, c'est une liste de villes correspondant à des zones "très denses" http://www.arcep.fr/fileadmin/reprise/dossiers/fibre/conf-220609/liste-communes-ztd-220609.pdf

  7. Réagir sur le forum