SFR ne fait pas dans le social

7

L’arrivée de la fibre optique de SFR dans les 109 000 logements sociaux de Paris Habitat ne se déroule pas tout à fait comme prévu. Là où l’opérateur proposait un service antenne et une connexion sociale basique, de plus en plus d’habitants se retrouvent abonnés de force à l’offre triple play à 30 euros par mois…

Afin de remplacer le vieillissant câble mis en place détenu par Numericable, Paris Habitat avait décidé de signer, en 2007, un contrat avec SFR (suite à un appel d’offres) pour la mise en place d’un accès social de base en fibre optique. Pour 1,05 euro par mois (compris dans les charges), tout habitant doit bénéficier d’un service minimum correspondant à un accès Internet à 512 kbps, une ligne téléphonique en réception, et l’intégralité des chaînes de la TNT (service antenne).

Sur les 70 000 foyers déjà branchés, pourtant, tout n’est pas aussi rose. Beaucoup se plaignent d’être victimes de voir leur ligne téléphonique France Telecom débranchée, d’autres de recevoir des factures correspondant à un accès triple play à 30 euros par mois, ou bien à des bouquets de télévision optionnels… le tout, sans avoir signé quoi que ce soit, parfois même chez des habitants dépourvus de tout ordinateur. Un exemple de vente forcée qui vire au « calvaire » tant le retour sur l’offre universelle semble difficile à obbtenir de la part de l’opérateur.

Bernard Roy, directeur des politiques patrimoniales à Paris Habitat, dénonce « la commercialisation à marche forcée de l’offre standard à 30 euros de SFR, alors que le fibrage n’est pas achevé. Notre objectif, c’est de donner aux locataires le choix de leur opérateur, comme le contrat avec SFR le prévoit ». Demain mardi, le directeur de Paris Habitat, Pierre-René Lemas, et le PDG de SFR Franck Esser, se rencontreront afin de désamorcer la situation.

Source : Libération

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction]
Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

7 commentaires

  1. À tous les niveaux il est indispensable et urgent pour ne pas être grugés que les consommateurs-clients ( citoyens et un peu fûtés) réagissent énergiquement comme commencent à le faire les propriétaires victimes en Vendée.

  2. déjà je trouve génial que tous les logements sociaux de paris puissent avoir un tel accès pour un prix si dérisoire, alors que tant de personnes ne peuvent pas s'offrir un accès internet ... après les dérives commerciales...si il n'y avait que SFR, on serait sauvé !!

  3. bravo S** En vérité de l'internet social personne ne souhaite vraiment le voir se concrétiser....! C'est aussi le souhait de tous ceux qui travaillent, qui n'ont droit à rien et paient pour ceux qui attendent que tout tombe du ciel! Aucun rapport avec la Vendée! Il faut arrêter de se prendre pour de 'perpétuelle victime' du gouvernement et je ne sais quels autres fautifs. Internet social pourquoi faire? un nouvel outil de lamentation? Faire des jeux ou rechercher un emploi?

  4. C'est dans ces moments là qu'on se demande si on a bien choisis son partenaire technique... N'ayant aucunes nouvelles du coté de Free, on ne sait pas si ce genre de boulettes auraient pu avoir lieu. Mais ce type de politique commerciale ressemble en tous points à du SFR/Bouygyes/Orange avec leur VRP aux méthodes douteuses. Ca me rappelle les VRP de N9uf Telecom qui étaient passés et qui vantaient les mérites de la techno N9uf Box et me demandaient de signer un formulaire pour confirmer que je refusais de prendre leur offre bidon. Évidemment, je les ai envoyé bouler car on ne signe rien à l'aveuglette sur quoi que ce soit. Je suis donc persuadé que lors de l'installation de la Box Sociale, le commercial a fait signer un contrat standard, ni vu, ni connu, je t'embrouille. Sinon, comment en serions-nous arrivé là ?

  5. gderenne a écrit :
    C'est dans ces moments là qu'on se demande si on a bien choisis son partenaire technique... N'ayant aucunes nouvelles du coté de Free, on ne sait pas si ce genre de boulettes auraient pu avoir lieu. Mais ce type de politique commerciale ressemble en tous points à du SFR/Bouygyes/Orange avec leur VRP aux méthodes douteuses
    Orange n'a jamais fait de démarchage à domicile et Bouygues non plus il me semble par contre free utilise toujours des VRP pour sa façade Alice...

  6. pize a écrit :
    bravo S** En vérité de l'internet social personne ne souhaite vraiment le voir se concrétiser....! C'est aussi le souhait de tous ceux qui travaillent, qui n'ont droit à rien et paient pour ceux qui attendent que tout tombe du ciel! Aucun rapport avec la Vendée! Il faut arrêter de se prendre pour de 'perpétuelle victime' du gouvernement et je ne sais quels autres fautifs. Internet social pourquoi faire? un nouvel outil de lamentation? Faire des jeux ou rechercher un emploi?
    kisskool a écrit :
    déjà je trouve génial que tous les logements sociaux de paris puissent avoir un tel accès pour un prix si dérisoire, alors que tant de personnes ne peuvent pas s'offrir un accès internet ... après les dérives commerciales...si il n'y avait que SFR, on serait sauvé !!
    Je ne dirais qu'une chose... +1000

  7. Réagir sur le forum