Pour Free, le déploiement de la fibre optique n’est plus une priorité

99

Free, qui affichait il y a quelques années une détermination à déployer la fibre optique partout en France, a quelque peu revu ses ambitions à la baisse…

Lors de la conférence GRACO organisée mardi par l’Arcep (Autorité de régulation des télécoms), Laurent Laganier, Directeur de la Réglementation et des relations avec les collectivités du groupe Iliad, a fait comprendre que le déploiement de la fibre optique à travers tout le territoire n’était plus la priorité de Free.

Pour lui, l’intérêt du FTTH est discutable pour le grand public : « faire le lien entre l’équipement des ménages en fibre optique et la compétitivité du pays est abusif. Le FTTH est tiré par le loisir, à savoir regarder la télévision haute définition par fibre sur plusieurs écrans. Sur l’ensemble des autres usages domestiques – e-administration, e-learning,… – nous avons l’impression que le haut débit à 10 Mbit/s est suffisant », a-t-il déclaré devant une assistance médusée.

Free milite désormais pour le déploiement du VDSL2, qui offre des débits sensiblement supérieurs à l’ADSL en passant par les lignes téléphoniques, sans pour autant atteindre les débits et la fiabilité offerts par la fibre optique. Une éventuelle extinction des lignes de cuivre, pourtant envisagée par l’Arcep, n’est pas du tout dans l’intérêt de l’opérateur : « compte tenu de l’usage que les ménages font de la fibre optique, pour faire décoller le FTTH, ce n’est pas le cuivre qu’il faudrait éteindre, mais la TNT et la télévision par satellite », selon Laurent Laganier.

Ce discours n’est pas réellement une surprise : depuis quelque temps déjà, Free a changé de posture vis-à-vis de la fibre optique. En 2011, l’opérateur se désengageait du déploiement vertical dans un grand nombre d’immeubles, et bien qu’il se défende de réduire ses investissements sur la fibre, son discours s’est ajusté ; en septembre dernier, Maxime Lombardini, DG d’Iliad, soulignait la faible rentabilité de la fibre, affirmant que « l’appétit n’est pas si grand que ça » auprès du public, et invitant à se pencher sur les lignes de cuivre qui ont « encore beaucoup à donner »

Source : ZDnet

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction] Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

99 commentaires

  1. Bonjour,
    Pour ceux, qui comme moi sommes loin du répartiteur 3600 m, affaiblissement 44dB et donc avec un "faible" débit 5Mbit/s, c'est une mauvaise nouvelle, d'autant plus que mon immeuble est déjà cablé (par orange).
    Qu'elqu'un pourrait-il nous expliquer
    [list]
    [li]la différence entre ADSL et VDSL2 ?
    cela augmenterait-il le débit ?
    de qui dépend le passage de l'ADSL à VDSL2 , FREE, les utilisateurs de l'ADSL FREE ou … ?[/li]
    [li][/li]
    [/list]
    NB : je ne suis pas un "fana" de la HD, par contre je souhaiterais pouvoir regarder une chaîne pendant que j'en enregistre une autre, ce qui devenu impossible avec mon débit depuis le passage par FREE à la norme MPG 4 (?)
    Merci.
    salutations.
    ci94

  2. Free n'a pas complétement tort de laisser la fibre de coté pour le moment. Trop d'effort (au debut en tout cas) en investissement pour pas grand chose en termes de recrutement, mais seulement 50 000 abonnés en 6 ans sur les 300 000 à 400 000 logements éligibles.

  3. Le VDSL 2 permet d'augmenter fortement le débit ( de l'ordre de 50 mbps je crois ) pour ceux qui sont à une distance inférieure à 1600M. Au delà c'est inutile. on en revient à l'adsl 2+. Mais c'est surtout à une distance inférieure à 500m que c'est au maximum.

  4. Tristesse...
    En ce qui concerne le déploiement du VDSL2, on en revient au même scénario décrit par Makaveli : on va devoir attendre qu'Orange déploie ses NRA-MeD pour que la majorité de la population puisse profiter de la montée en débit du VDSL2.
    FTTH ou VDSL2, il faudra attendre... :(

  5. Et oui, ce qui transpirait des dernières décisions de Free, est enfin apparu au grand jour....
    Le fibre n'est pas une priotrité même si au départ c'était le cheval bataille contre ce méchant orange et sa rente qui ne fait rien.... maintenant vive le cuivre...
    Heureusement pour Free, ses Fans trouveront toujours une bonne raison.

  6. @Makaveli: Plutôt d'accord sur le fond, sauf pour l'histoire des fanboys et du coût de la boucle locale. Le débat existe car effectivement le service est établi justement parce que Orange est missionné pour. Donc oui, nos impots payent une grande partie des infrastructures et de l'entretien. Mais est-ce vraiment une mauvaise chose en soi?
    La mise en place des NRA Med qui vont exploiter de la fibre optique pour raccourcir la longueur du câble cuivre est une solution à la fois bien moins chère et certainement plus acceptable en terme d'investissements pour un opérateur comme free.
    Ça n'en est pas moins une solution transitoire. Sauf que derrière la volonté de sortir du VDSL2+, ce sont certainement les travaux d'infrastructure que cherchent à éviter à tout prix free et la plupart des autres opérateurs.
    On réinvente finalement la location de la boucle locale, en la rendant plus performante, avec une gestion des travaux publics qui permettra certainement à terme de passer les fibres des autres opérateurs, de bout en bout.
    Sur le principe, cela ne me choque pas: Les quelques travaux de fibre optique que j'ai eu l'occasion de voir, réalisés par des sous-traitants pour le compte d'entreprises privées ressemblaient plus à du rafistolage qu'autre chose.
    C'est un constat amer, mais finalement réaliste: vouloir faire investir des milliards à des entreprises privées pour réaliser un réseau double, voire triple ou quadruple ET pérenne, c'est somme toute illusoire. Mieux vaut à ce titre que l'état mette la main à la pâte, cela nous coûtera à long terme moins cher...
    Cependant, après nous avoir fait baver d'envie sur des débits énormes, y compris en upload, se retrouver à envisager au mieux un VDSL2+ encore un peu lointain à mon goût est somme toute frustrant.
    On pourrait aussi faire la mauvaise langue et voir un aspect extrêmement important concernant notre opérateur: En l'espace de quelques mois, le nombre de ses abonnés (fixe+mobile) s'est vu multiplié par presque 2,5. Autant dire que du coté des infrastructures propres à free, il y a certainement des points de saturation à résorber au plus vite, et des redimensionnement de capacité à revoir... Prôner le 200Mb/s Dl 50Mb/s Up pour tous, c'est un poil suicidaire dans les conditions actuelles.
    J'espère juste que notre provider saura résorber ces points pour que les soucis de qualité de service actuellement observés ne viennent pas à perdurer, voire empirer.

  7. Réagir sur le forum