Le plan fibre gouvernemental sera dévoilé lundi

4

François Fillon dévoilera lundi le plan en faveur du déploiement du très haut débit en France, qui sera financé en grande partie par les 2 milliards d’euros débloqués par le grand emprunt national.

A priori, il n’y aura pas de surprise. La plan de déploiement ne concernera que les zones de moyenne et faible densité de population (un peu plus de 20 millions de foyers), laissant aux opérateurs le soin de se charger seuls des zones les plus denses et donc les plus rentables.

Comme nous vous l’avions déjà indiqué, le gouvernement devrait céder aux exigences de France Telecom, en renonçant à la création d’un opérateur mutualisé d’intérêt commun, qui se chargerait du déploiement dans les zones non rentables, pour y privilégier un système d’appels à projets par régions. Ceux-ci, gérés par une “structure interministérielle”, permettront à tout opérateur de déposer un dossier en vue de déployer la fibre sur la zone concernée. Le gagnant accèdera bien entendu à des aides financières publiques, provenant du grand emprunt.

Free et SFR se sont déjà positionnés contre un tel système, estimant qu’il serait particulièrement à l’avantage de Francce Telecom. En effet, l’opérateur historique dispose de moyens financiers colossaux contre lesquels ils ne peuvent réellement rivaliser ; beaucoup craignent que cette solution ne se traduise par la mise en place d’un nouveau monopole. Les deux opérateurs alternatifs continuent à militer pour la mise en place d’une société mutualisée à laquelle tous les opérateurs apporteraient leur contribution, une solution plus juste mais dont l’idée a été, semble-t-il, définitivement abandonnée.

Enfin, pour les zones où le déploiement de la fibre optique sera véritablement trop coûteux, la solution satellitaire est envisagée. Le gouvernement devrait encourager financièrement le déploiement de la solution Megasat, qui permet d’atteindre des débits proches de ce que la fibre optique permet actuellement pour un coût avoisinant les 50 euros par mois. Près de 750 000 foyers sont concernés.

Source : La Tribune

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction]
Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

4 commentaires

  1. Le gouvernement devrait encourager financièrement le déploiement de la solution Megasat, qui permet d’atteindre des débits proches de ce que la fibre optique permet actuellement pour un coût avoisinant les 50 euros par mois.
    Megasat : au mieux 50 Mbits La FTTH, 1 Gbits. Peut on dire que c'est proche ?

  2. mccob a écrit :
    Le gouvernement devrait encourager financièrement le déploiement de la solution Megasat, qui permet d’atteindre des débits proches de ce que la fibre optique permet actuellement pour un coût avoisinant les 50 euros par mois.
    Megasat : au mieux 50 Mbits La FTTH, 1 Gbits. Peut on dire que c'est proche ?
    "ce que la fibre optique permet actuellement" (les offres FTTH plafonnent à 100 Mbps pour l'instant) Je suis d'accord que déployer du satellite en remplacement de la fibre, c'est très court-termiste et un peu idiot, mais je n'établis pas les règles !

  3. Et voila, une fois de plus on fait tout pour favoriser France tele scroc com. El les ruraux sont encore considérés comme des arriérés à qui l'on ne doit que donner une solution de rechange largement en deça et plus onéreuse que ce que l'on propose aux autres.

  4. Réagir sur le forum