L’AVICCA réclame une «opération vérité» sur le très haut débit

3

AVICCA vs ARCEP. Round 2. Fight !

L’AVICCA (Association des villes et collectivités pour les communications électroniques et l’audiovisuel) a fait parvenir une lettre ouverte au président de la république, où elle dénonce une absence de mise en œuvre concrète du Programme national Très haut débit de 2010.

Quelques jours seulement après que Jean-Ludovic Silicani, président de l’ARCEP (Autorité de Régulation des Communications Electroniques et des Postes), ai défendu son bilan dans le déploiement du très haut débit, l’AVICCA, s’appuyant sur les chiffres officiels, vient attaquer frontalement cette position.

Yves Rome, président de l’AVICCA (en photo), souligne que le programme de François Hollande prévoit « la couverture intégrale de la France en Très haut débit d’ici à dix ans ». Cela correspond à ramener l’objectif du Programme national Très haut débit de 2025 à 2022. Or, selon lui, les chiffres actuels de déploiement sont très loin de permettre de terminer la couverture de l’ensemble du territoire pour cette date. « [Il] faudrait les multiplier par 5 ».

Dans ce contexte, l’AVICCA propose 10 « mesures d’urgences ». La première est une « opération vérité », afin de connaitre réellement l’état actuel du déploiement. L’association demande également que collectivités puissent investir dans certaines zones jugées rentables, ou que les zones où les débits sont actuellement les plus faibles deviennent prioritaires.

Le risque potentiel de telles mesures, serait de rendre plus risqués ou moins rentables les investissements de opérateurs privés, et donc de freiner encore leur avancé sur le sujet. Reste à voir si ces propositions seront prises en compte et si le cadre législatif du déploiement très haut débit évoluera dans les mois à venir.

Source : AVICCA

Partager

A propos de l'auteur

[Rédacteur] Geek. Hacker.

3 commentaires

  1. Certains ont bien les moyens. Pourquoi les opérateurs privés, ou l'argent des contribuables, n'investisent pas dans le déploiement d'une fibre optique jusqu'à ma maison secondaire au fond de la Lozère. Alors que les gens ne souscrivent pas aux offres, et que celles-ci sont minées de taxes et surtaxes.
    Alors que les conditions légales du déploiement ont procédé d'un compromis entre approches contradictoires suite à moultes tergiversations, et pas d'une vision stratégique.
    Alors que ces autoroutes n'ont bien sûr pas vocation à transporter de nombreux contenus offerts par une Licence Légale inexistante, mais de simples flux HD déjà dispo sur la TNT.
    Alors que cette année marque la démocratisation du haut-débit mobile illimité pour très peu cher: 20euros ou même moins.

  2. un déploiement en 2025 ça fait réver. D'ici là d'autre technologie auront vu le jour et nous serons toujours insatisfait de ne pas pouvoir en bénéficier. l'éternel recommencement.
     

  3. Réagir sur le forum