L’ARCEP fait le point pour la Fibre optique et la téléphonie mobile

7

Toujours plus vite…

L’autorité de régulation des communications électroniques et des postes publie sur son site plusieurs documents faisant le point sur les gros chantiers du moment.
Pour la téléphonie 3G le dossier est conforme au calendrier, pour la 4G l’autorité lance une consultation publique sur les modalités à retenir en matière d’attribution d’autorisations d’utilisation de fréquences dans les bandes 800 MHz et 2,6 GHz. L’échéance de la consultation est fixée au 15 juin prochain.

Concernant la fibre optique et le très haut débit, une des premières décisions vient d’être prise (disponible ci dessous).
Elle concerne les conditions d’échanges d’informations entre les opérateurs à propos du fibrage des immeubles.
Désormais « Dans le mois suivant la conclusion de la convention, l’opérateur signataire en informe les autres opérateurs dont la liste est tenue à jour par l’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes et leur communique toute information utile à la mise en œuvre de l’accès aux lignes prévu à l’article L. 34-8-3 et au raccordement des lignes établies dans le cadre de cette convention aux réseaux de communications électroniques ouverts au public. Ces informations précisent notamment :

- L’adresse de l’immeuble concerné ;

- L’identité et l’adresse du propriétaire ou du syndic de copropriété représentant le syndicat
des copropriétaires ;

- Le nombre de logements et de locaux desservis ;

- La personne à qui les opérateurs tiers peuvent s’adresser en vue de demander un accès en
application de l’article L. 34-8-3.
 »

La préparation de la mutualisation est en route pendant que les essais sur le terrain sont actuellement effectués. Ils portent sur une vingtaine de sites recouvrant près de 2 000 logements et doivent permettre à l’ARCEP et aux acteurs de progresser dans leur compréhension mutuelle des questions techniques, opérationnelles et économiques que posent la mutualisation.
D’ici la fin mars, on devrait avoir plus de visibilité sur les les choix techniques pour la mutualisation de la fibre optique. Rappelons que Free propose une fibre dédiée à chaque abonné du logement jusqu’au NRO alors que les autres opérateurs comme SFR ou Orange souhaitent faire une mutualisation de fibre à l’horizontal et installer un boitier multi-opérateurs en bas de l’immeuble.

PDF - 131.5 ko
Décision ARCEP 09-0169

Source : ARCEP

Partager

A propos de l'auteur

Je suis à Freenews depuis 2005. Je suis modérateur, rédacteur et membre du Conseil d’Administration de l’association.
Je bosse dans un service d’expertise technique d’Enedis à Tours.
Premières connexions Internet (en 33,6) en 1997 avec des factures monstrueuses !
Freenaute de la première heure, j’ai fais parti des forfaits 50H bas débit bien avant l’ADSL. Un vrai Freenaute historique…

7 commentaires

  1. Freenews a écrit :
    Rappelons que Free propose une fibre dédiée à chaque abonné du logement jusqu’au NRO alors que les autres opérateurs comme SFR ou Orange souhaitent faire une mutualisation de fibre à l’horizontal et installer un boitier multi-opérateurs en bas de l’immeuble.
    Pour être précis, tous proposent aux autres opérateurs la possibilité de se raccorder en bas d'immeuble, Free propose en plus de se raccorder dans le NRO en disposant d'une fibre dédiée, et les autes propose de se raccorder au NRO sans disposer d'une fibre dédiée (donc uniquement location d'une bande passante IP) et en devant du coup être compatible avec *leur* technologie pour l'équipement installé chez l'abonné. D'ailleurs on a parfois été impressioné par la taille des NRO Free, peut-être sont ils simplement dimensionné pour pouvoir avoir de la place afin que les autres opérateurs viennent s'installer dans le NRO.

  2. document pdf illisible................ http://www.freenews.fr/nat/6585-fibre-optique-l-arcep-fait-le-point-pour-la-fibre-optique-et-la-telephonie-mobile.html

  3. reith0 a écrit :
    en tous cas je préfère largement la solution de FREE beaucoup plus claire et sans ambiguité........
    Comment peux-tu écrire cela alors que le succès de Free dépend d'une mutualisation qui n'existe pas encore ! C'est complètement fallacieux (: On ne saura que cet été ce que sera vraiment la solution de Free dans le cadre de la mutualisation, que Free soit l'opérateur d'immeuble ou pas. En attendant, le CP Iliad du 19 mars indique qu'il y aurait des connexions des opérateurs sur les NRO de Free, ce qui est une nouveauté assez surprenante, compte tenu des opérateurs en lice et des incompatibilités prétendues jusqu'ici avec leur technologie.

  4. je ne parle pas de l'aspect juridique : la mutualisation sera inéluctable compte tenu de l'ampleur de la tâche mais entre Orange qui freine et fait perdre du temps et le numerdicable sans scrupule ça va être dur... mais je fais allusion au FTTH par rapport au FTTB et autre GPON...

  5. Je n'ai pas évoqué l'aspect juridique mais bien les spécificités techniques. Si en effet Numericable n'est pas concerné pour le moment l'annonce de Free laisse entendre que les raccordements GPON pourraient ne pas se réduire au pied d'immeuble : en dépit de ses affirmations jusqu'à présent, Orange pourrait faire des économies en ne doublant pas le réseau de Free avec le sien !

  6. ok mais compte tenu du déploiement nanométrique - et du moratoire - de Free, Orange ne s'engage pas beaucoup... bref, on perd un temps fou .....................

  7. Réagir sur le forum