La France « enfin en route vers le très haut débit » selon l’Arcep

16

La route est droite, mais la pente est forte

Après des années de surplace et de frilosité ayant paralysé le développement de la fibre optique, la France est enfin en route vers le très haut débit, estime Jean-Ludovic Silicani, président de l’Autorité de régulation des télécoms (Arcep).

Lors de son discours prononcé le 16 juin 2011 au 10ème forum annuel des Télécoms et du Net — Les Échos, il a considéré que le déploiement du très haut débit en France (fibre optique, mais également 4G) était en bonne voie.

Selon lui, les opérateurs et les pouvoirs publics sont en bonne voie pour maintenir leurs objectifs de déploiement du réseau de fibre optique sur l’ensemble du territoire, en 15 ans. Le coût estimé de l’opération reste le même que précédemment : « un coût global inférieur à 25 milliards d’euros ; un financement de 15 milliards d’euros environ par les opérateurs et de 10 milliards d’euros par les collectivités publiques ». J.-L. Silicani a insisté sur le fait que de telles dépenses ne représentaient pas, « pour un pays comme la France », un « mur d’investissement ».

En ce qui concerne la proportion d’abonnés FTTH encore faible en France, et ce malgré un taux de raccordement plutôt élevé (21% en zones très denses), le président de l’Arcep est désormais plutôt optimiste : « certes, 3% seulement des 5 millions de foyers de cette zone très dense ont souscrit, pour l’instant, un abonnement FttH. Mais les opérateurs viennent juste de lancer leur campagne d’abonnement. Ce pourcentage devrait donc croître rapidement », affirme-t-il.

Grâce aux efforts de mutualisation imposés par l’Arcep et/ou mis en place par des accords inter-opérateurs, l’avenir semble désormais plus clément pour l’arrivée du très haut débit en France. « Le moment est venu pour les entreprises du secteur d’investir, de trouver des clients et d’en tirer les pleins bénéfices. C’est à cette condition que les opérateurs français seront en mesure d’assurer leur place dans la révolution numérique qui s’annonce », conclut Jean-Ludovic Silicani.

Source : Arcep

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction]
Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

16 commentaires

  1. Sur 15 ans cela représente 7 euros par mois et par abonné pour les FAI. Ce n'est certes pas anecdotique mais c'est à peu près l'augmentation que le passage d'une v5 à une v6 entraîne. Il faudrait surtout que les institutionnels se penchent sur le déploiement de la fibre à la campagne car dans les très grandes villes l'essentiel est déjà fait (déploiement horizontal) et finalement entre un débit à 20 Mega et un débit à 50 ou 100 Mega il n'y a pas tant de différence que cela (ce sont souvent les serveurs qui limitent le débit au delà de 2 Mo/s, par contre quand on est à la campagne et qu'on se bat pour avoir la TV par ADSL, la fibre serait un énorme pas en avant.

  2. djcobrax a écrit :
    finalement entre un débit à 20 Mega et un débit à 50 ou 100 Mega il n'y a pas tant de différence que cela
    Permet-moi de te contredire. Entre un débit ADSL et un débit VDSL/FO, il y a une grande différence. Le temps d'affichage d'une page web est quasi-instantané avec une connexion 50+M. De plus, je ne sais pas ce que raconte cet abruti de Jean-Ludovic Silicani mais moi qui me situe à Perpignan, je ne trouve pas normal de stagner à un débit merdique de 3 MB/s, soit 300-400 ko/s environ. Avant de se mettre à déployer la fibre optique, qu'au moins la plupart des utilisateurs soient en VDSL. Car une fois la FO déployé, les petites connexions ADSL 8m/1m ou 20m/1m elles font quoi ? Elles vont où ? Nulle part, personne ne s'en occupera. Comme c'est le cas dans certain coin du pays où des gens sont obligés d'utiliser le WiiMax pour avoir 2m/256k de bande passante (càd qu'au moins changement météorologique (pluie, vent donc arbre qui gène la connexion) la connexion perd des paquets de façon monstrueuse). Cordialement. PS : Je ne parlerai même pas du "dégroupage total". PS_2 : Voilà comment on apprend à pirater la WiFi de son voisin. Pour faire des connexions de pont avec les WiFi qu'on capte, qu'on crack et avoir un vrai débit avec du 40m/2m !! wiwiwi... PS_3 : Au pire, dès que tu as ta fibre 100m/50m djcobrax, tu y goûtes pendant 2 semaines après on échange avec une connexion ADSL 20m/1m. Tu m'en diras tant.

  3. djcobrax a écrit :
    [...] Il faudrait surtout que les institutionnels se penchent sur le déploiement de la fibre à la campagne car dans les très grandes villes l'essentiel est déjà fait (déploiement horizontal) et finalement entre un débit à 20 Mega et un débit à 50 ou 100 Mega il n'y a pas tant de différence que cela (ce sont souvent les serveurs qui limitent le débit au delà de 2 Mo/s, par contre quand on est à la campagne et qu'on se bat pour avoir la TV par ADSL, la fibre serait un énorme pas en avant.
    Je suis d'accord. En Adsl 2+ sur fil de cuivre, il faut penser à l'atténuation des lignes (ce qui n'existe pas en fibre optique). Quand les opérateurs vendent un débit de crête de 20Mb/s, dans la ruralité on obtient environ 2Mb/s. Les centres-ville à forte densité de population auront la Tv 3d pendant que les hameaux de la Creuse ou de l'Ardèche (par exemple) seront encore obligés d'avoir l'image de la Tv qui fige quand une autre personne utilise le téléphone de la freebox. Bref, l'Arcep croit en la mutualisation des réseaux. Il me semble que ce ne sera pas aussi facile.

  4. djcobrax a écrit :
    Il faudrait surtout que les institutionnels se penchent sur le déploiement de la fibre à la campagne car dans les très grandes villes l'essentiel est déjà fait (déploiement horizontal) et finalement entre un débit à 20 Mega et un débit à 50 ou 100 Mega il n'y a pas tant de différence que cela
    L'upload, que diable ! L'upload !

  5. Jean-Ludovic Silicani est payé combien pour dire ses c............. ? Tous ses discours ça ne fait pas avancer ! la FO d'accord mais le NRO de mon bled, il est ou?

  6. ne vous faite pas trop illusion le vrai démarrage du FTTH commencera au prochaine élections présidentiel ont le c'est tous la droite faite tout pour frainer le décollage de la fibre c'est pas dans leur intérêts a bonne entendeur vous savez de quoi je parle et oui les copain a sarko vevendi bouygue et compagnie moins de debit sur le net mieux c'est car plus de debit = plus de perte en retomber économique n'es-ce-pas les vilain pirate telechargeur ? rireeee a Mr sarko quand tu nous tiens mais ton règne a sonner leurs des compte et arrivé compte les mois qui te reste ;-)

  7. N'importe quoi !!! ça doit être aussi Sarko qui t’empêche d'ouvrir un livre de grammaire ? Et bientôt nous allons peut-être lire que Sarko se réserve les fibres pour en faire des fouets et qu'il n'y en a plus pour mettre dans les fourreaux de FT !!!

  8. yoann007 a écrit :
    Il faudrait surtout que les institutionnels se penchent sur le déploiement de la fibre à la campagne car dans les très grandes villes l'essentiel est déjà fait (déploiement horizontal) et finalement entre un débit à 20 Mega et un débit à 50 ou 100 Mega il n'y a pas tant de différence que cela
    L'upload, que diable ! L'upload !
    C'est pas surtout un problème de réglementation l'upload en ADSL ? Honnêtement ce sera la seule raison pour moi de passer à la FO chez free car ma ligne qui télécharge à 1,7 MO/s me suffit largement la plupart du temps. Quand les services dédiés à la fibre seront en place (type onLive) je serai ravi d'en profiter bien sûr mais je trouve dommage que de vraies solutions ne soient pas annoncées pour le déploiement à la campagne.

  9. djcobrax a écrit :
    mais je trouve dommage que de vraies solutions ne soient pas annoncées pour le déploiement à la campagne.
    C'est parce-que ça ne leurs apporterait pas assez d'argent. La solution serai simple : Installer un NRA dans les coins paumé. Après il suffirai de tirer du cable. Bien sûr c'est trop chère et ces messieurs/mesdames/mesdemoiselles ne veulent pas investir dans un endroit qui leur apporterait de l'argent seulement au bout de 10 ans. Douce fracture numérique.

  10. Réagir sur le forum