La FFT juge l’ARCEP responsable du retard du FTTH en France

8

En France, la fibre optique a pris beaucoup de retard. A fin 2009, on dénombrait seulement 70 000 abonnés FTTH sur l’ensemble du territoire. La FFT (Fédération Française des Télécoms) évoque la responsabilité de l’Arcep

Le président de la FFT, Yves Le Mouël, fait en effet part de son amertume vis-à-vis de l’avancée de la fibre en France et vise directement le régulateur ainsi que les autorités, dénonçant leur lenteur : « Nous n’avons pas connu l’explosion attendue de la fibre optique jusqu’à l’abonné […] Les gens ne font pas la queue devant les boutiques des opérateurs pour s’abonner au très haut débit. La réglementation a peut-être été trop longue à se mettre en place ».

Cette analyse est partagée par d’autres industriels du secteur. Pour Jacques Jaillet, responsable télécoms de la société spécialisée Acome, cela ne fait pas de doute, « la fibre optique a été ralentie en France par la réglementation ». Un autre industriel pense quand à lui que « le fait d’avoir imposé aux opérateurs de mettre quatre fibres par immeuble en zone dense a bloqué les investissements. Il aurait fallu laisser faire le marché », faisant écho aux propos récemment tenus par Martin Bouygues

Alors que les bases du déploiement de la fibre optique en zones denses ont été posées par l’Arcep l’an dernier, celles-ci sont déjà critiquées de toutes parts.

Néanmoins, il est difficile d’ignorer le rôle des FAI eux-mêmes dans ce retard : leurs investissements demeurent frileux, et les initiatives de mutualisation quasi-inexistantes à l’exception du projet commun SFR-Orange (auquel Free ne s’est toujours pas joint)…

Alors qu’elle était tête de file en matière de haut débit, la France se retrouve donc dépassée sur le terrain du très haut débit, face à des pays comme le Japon, la Corée du Sud… et même les Etats-Unis, pourtant loin d’être une référence en termes d’accès Internet.

Source : PC INpact

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction]
Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

8 commentaires

  1. Je persiste à dire que l'idéale aurait été d'avoir des opérateurs de boucle locale optique en concurrence dans les grande ville, au moins ça avancerait

  2. Et on nous ressert la Corée et le Japon, ceci à chaque fois que l'on évoque haut ou très haut débit... Déjà que la comparaison ne tient pas debout, mais là, pour le coup on nous remet une couche Etats-Unienne, sans avoir décortiqué la situation réelle de ce dernier pays et surtout de sa cinquantaine d'états, dont les "flambeaux" n'ont même plus les moyens de payer leurs salariés et fournisseurs... On va finir par croire que l'on parle du très haut débile... :P

  3. fansat92 a écrit :
    Et on nous ressert la Corée et le Japon, ceci à chaque fois que l'on évoque haut ou très haut débit... Déjà que la comparaison ne tient pas debout, mais là, pour le coup on nous remet une couche Etats-Unienne, sans avoir décortiqué la situation réelle de ce dernier pays et surtout de sa cinquantaine d'états, dont les "flambeaux" n'ont même plus les moyens de payer leurs salariés et fournisseurs... On va finir par croire que l'on parle du très haut débile... :P
    Y'a juste une réalité : la France était en avance, maintenant elle est en retard. Et même les Etats-Unis, typiquement mal desservis pour tout un tas de raisons (politiques, géographiques...), sont devant sur ce coup-là. Ce n'est pas "une comparaison qui ne tient pas debout", c'est une comparaison qui enfonce encore plus la France.

  4. La comparaison vaudra la peine le jour ou nous comparerons le déploiement européen au US et à la Chine... La france c'est l'équivalent d'un état et à moins d'un miracle la gestion de ce type de projet serait beaucoup plus rapide si la décision était prise au niveau européen. Juste une question de budget et de sens pratique... on choisis d'avancer ou on regarde les autres grandes nations en comparant notre nombril. Je préfère un déploiement en france en retard mais bien penser qu'un truc fait à la va vite et qu'il faudra reprendre dans quelques années faute d'avoir penser à la concurrence. Notre marché c'est l'europe, notre monnaies c'est l'euro pour être un pays fort il faut se comparer à nos voisins et faire avancer l'ensemble dans le même sens.

  5. Pas du tout d'accord avec la FFT sur ce coup là ! Laisser faire le marché, c'était à coup sûr se retrouver comme avec le câble : pieds et mains liés à un unique opérateur ! Non merci !

  6. Les clients ne se pressent pas parce que les opérateurs proposent le FTTH sur des zones très limitées Les opérateurs proposent des zones limitées parce que les réseaux coutent chér Les réseaux coutent cher parce que il faut faire le travaux de Génie Civil Les collectivités ne veulent pas retourner leur voirie et investir leur finances pour permettre aux opérateurs de s'enrichir Comme pour le câble, les opérateurs visent les cités et les immeubles, plutot que les zones pavillonnaires L'abonnement FTTH a le même prix que l'ADSL, donc pas de revenues supplémentaires, au contraire E pour finir tout ça, tout le monde a attendu que l'état finance la fibre avec le grand emprunt !!!

  7. Vaut mieux poser de bonne base que de laisser faire n'importe quoi. Aux états-unis, la fibre peut être aérienne (pas de génie civil), juste fixer à un poteau comme dans beaucoup de localité en France avec la paire de cuivre FT. En France, on veut tout enterrer dans des fourreaux, on pourrait se demander si c'est toujours aussi utile même dans des petites communes de faible densité surtout quand la fibre ne provoque pas de perturbation contrairement à la paire de cuivre.

  8. Réagir sur le forum