Interview de Dominique Lancrenon, Président du directoire de Citéfibre

34

 

Le mois dernier, Iliad s’offrait l’opérateur Citéfibre, un opérateur majeur du FTTH en France.

Dominique Lancrenon, président du directoire de Citéfibre, était présent au Digiworld Summit, organisé par l’IDATE, pour participer aux débats sur les enjeux du FTTH. Nous l’avons rencontré pour lui poser quelques questions…


  • Quels sont les principales étapes dans le fibrage d’un immeuble ? Quels sont les principaux obstacles que l’on peut rencontrer dans le déploiement horizontal du réseau (fibrer les rues, ndlr), et le déploiement vertical (fibrer les immeubles), et comment les contourner ?
  • Ah, vous connaissez bien le sujet. On a cablé déjà beaucoup d’immeubles, on sait ce que c’est d’aller passer la fibre en vertical, de discuter avec les copropriétés, de discuter avec les syndics, de discuter avec les institutionnels, c’est tout un travail de fond qu’on fait nous déjà depuis plus d’un an, et donc on va apporter cette valeur ajoutée au groupe. Horizontalement, Iliad a déjà négocié avec la mairie de Paris des droits de passage. Tout ce planning et toute cette activité a déjà démarré depuis bien longtemps, donc maintenant on rentre dans la phase réalisation au niveau horizontal.

    Au niveau vertical, nous on apporte 4000 prises qu’on avait déjà dans le 15ème. On avait même signé 4000 autres qui ne sont pas encore raccordées. Le processus en fait, à chaque fois est de disucter avec les copropriétés, sinon les institutionnels. On a déjà des grand parcs de la ville de Paris avec qui on a signé, on a déjà raccordé les immeubles de la SAGI par exemple ou de la RIDP, où on a plus aucun problème. On a les autorisations et à chaque fois on raccorde les immeubles. Après, on a des grands bailleurs de la place de Paris avec qui on a trouvé des accords et puis enfin les copropriétés où là il existe des demandes de clients ; et c’est vrai que le lancement du projet d’Iliad début Septembre nous aide énormément. Parceque CitéFibre, on faisait de l’évangélisation, on expliquait que c’était l’avenir mais on a pas la couverture médiatique, le potentiel médiatique…

  • Comment peut-on participer au déploiement du réseau, et aider Free à avancer dans sa propriété ou copropriété ?
  • Je crois que ce qui est en préparation avec Rani* c’est d’avoir la capacité de donner des informations sur le site web concernant votre syndic qui gère l’immeuble, les noms et les coordonnées des gens que l’ont doit contacter. Je pense qu’on va s’arreter là dans un premier temps et c’est à nous de discuter avec les syndics et d’essayer de présenter le projet. Je pense que c’est comme cela que se feront les choses mais c’est clair qu’on est interressé à avoir les informations pour pouvoir contacter les gens. Il faut présenter ça à des gens qui ne sont pas des utilisateurs des telecoms, il faut s’avoir qu’ils sont très occupés, ils ont beaucoup de choses à faire dans l’immeuble et donc il faut les approcher d’une certaine facon, sans les brusquer si vous voulez. Je pense que je laisserai l’opportunité à Rani* ou à Michaël* de vous parler de tout cela. Pour l’instant, il ne faut pas oublier qu’on vient d’arriver la semaine dernière et je n’ai pas pu tout absorber en quelques jours mais bon je pense que les choses se préparent bien.

  • Quels sont les services que l’on peut voir fleurir à l’horizon 2007 ou 2008 ?
  •  

    Alors là je ne peux pas parler au niveau du groupe parceque je pense qu’il y a plein de choses en préparation et vous aurez tout en temps et en heure. Ce que je peux vous dire, c’est qu’au niveau de CitéFibre en fait on a déjà tout un ensemble de valeur ajoutée en Triple-Play, on a créé notre propre bouquet de télévision avec les chaînes, on a négocié directement avec les chaînes – on ne revend pas du CanalSat par exemple – enfin on le fait maintenant mais au départ on a négocié avec ces chaînes là, on a négocié de la VOD… Par exemple, si vous avez des amis qui viennent diner un soir et que vous devez faire quelque chose à dîner en urgence vous avez entrée, plat, dessert, et c’est gratuit, c’est inclus dans le forfait à 59 euros. Et vous avez directement chez vous, à n’importe quelle heure du jour et de la nuit la possibilité de faire un plat pour les bons copains. Ca, c’est de la vraie valeur ajoutée, c’est la TV de demain si vous voulez. Vous avez aussi un accord qu’on a fait avec voyages. Ce sont des reportages sur les grandes villes en Europe. On voyage de plus en plus, moi j’ai des enfants qui n’arretent pas de voyager à droite à gauche et bien vous pouvez regarder ce qui se passe à Madrid, à Marrakech, la veille de votre départ pour essayer de comprendre un petit peu la ville dans laquelle vous allez arriver le weekend ou le lendemain. Ca c’est la télévision de demain, je pense qu’il y aura plein de chose au niveau de la communication, du web 2.0 qu’on va commencer à exposer.

    C’est vrai qu’au niveau de Citéfibre on voit que les gens communiquent énormément, avec la capacité d’envoyer ses photos. On a 30% de nos clients qui développent leurs photos sur internet alors que la moyenne nationale est à moins de 10%. Les gens ne le font pas en ADSL, y’a pas assez d’émission, ça prend des heures… on finit par dire ’Basta, je le fais pas !’

  • On s’approche à grands pas de la télévision personnelle…
  • On n’en est pas très loin… Petit à petit, je crois que chaque personne va devenir son propre créateur de contenu et c’est là que la symétrie joue un role énorme. Et ça, la fibre optique l’apporte magiquement.

  • Que vont devenir les paires de cuivre dans quelques décennies, quand elles ne seront plus utilisées ? Le coût de ’nettoyage’ des agglomérations est-il compris dans les budgets prévisionnels des opérateurs ?
  • Je ne suis pas sûr que quelqu’un s’amusera à tout enlever ; je pense qu’elles vont petit à petit disparaitre, parceque c’est vrai que le cuivre vaut cher quand on voit le prix des matières premières – mais tout ça va prendre du temps, ça ne va pas se faire en 5 minutes. Je pense que sur les zones sur lesquelles on va aller, le basculement va aller vite.

  • Quelles sont les zones (ou villes) dans lesquelles les travaux sont les plus avancés à ce jour ?
  • C’est un grand secret et Michaël*, Rani* et Xavier* le gardent pour eux pour l’instant. Il y a beaucoup de négociations. Au niveau de Citéfibre, on a commencé dans le 15ème : on a vraiment voulu se densifier dans un arrondissement qui était représentatif de tout type de population, pour bien montrer que ça peut marcher avec tout type de population, mais après je pense qu’il y a déjà beaucoup à faire sur Paris. Et puis en parrallèle il y a des discussions… C’est un travail de fond mais il faudra être un peu patient 😉

  • Les actuels abonnés de Citéfibre vont-ils pouvoir bénéficier de l’offre Freebox Optique ?
  • Disons qu’il faut déjà faire la différence entre l’offre à 30 euros Triple Play et l’offre à 59 euros… Il est clair que nous, on a une offre à 49 euros qui est un Triple Play de base, et à 59 euros on a inclus des chaînes payantes que vous n’avez pas dans l’offre traditionnelle. C’est pour ca que le prix paraît double mais il y a de la valeur ajoutée dans le prix, il y a une hotline gratuite, il y a une boutique dans le quartier, donc il y a des choses qui coûtent cher et qui se paient à la sortie.

    On a 50% de nos clients qui ont une offre à 59 euros. L’avenir de ces clients là, il est clair qu’on va jouer les synergies entre les projets d’Iliad et ce que nous on a déjà mis en place, et je pense que le groupe a une valeur ajoutée énorme en terme de technologie, on n’a rien à leur apporter de ce coté là. Si on bénéficie pas de l’expertise de Rani* et de Xavier*, ce serait bien dommage.

  • Avant ce rachat, depuis combien de temps approximativement Free était en contact avec Citéfibre ?
  • CitéFibre, communiquez à la vitesse de la lumière ! 

    Des contacts, il faut savoir que dans ce monde là tout le monde discute avec tout le monde, ce n’est pas parcequ’on est concurrents qu’on ne peut pas se parler. C’est clair, par contre le rachat en lui même il s’est fait de facon très rapide, comme tout ce que fait Free. Vous savez, dans le logo de CitéFibre il y a marqué « Communiquez à la vitesse de la lumière » : on fait les choses à la vitesse de la lumière de notre coté aussi. 🙂

  • Nous avons consulté les historiques des dirigeants du groupe, et avons noté que vous aviez déjà cotoyé Xavier Niel* dans votre passé chez Worldcom…
  • Tout à fait ! Pour la petite histoire, au démarrage de Free, MCI Worldcom était le fournisseur… et j’avais même déjeuné avec Xavier Niel il y a des années, je ne sais plus exactement je crois que c’était en 1999. C’était le tout début, maintenant la boucle est bouclée et on revient vers les mêmes. Je pense que l’intégration des équipes se fera facilement, on a le même état d’esprit !


    (*) : Prénoms cités : Rani, Michaël et Xavier…

    • Rani Assaf est le directeur technique du groupe Iliad. Il communique régulièrement auprès des abonnés par l’intermédiaire des Newsgroups proxad.
    • Michaël Boukobza est Directeur Général d’Iliad. C’est généralement lui qui s’occupe de la communication publique sur Free, auprès des médias. (interviews TV, Radio, etc…)
    • Xavier Niel est directeur délégué à la stratégie, il est actionnaire majoritaire et fondateur du groupe Iliad. C’est notamment sur ses fonds propres qu’est financée la fondation Free, qui permet l’accès au service universel à toute personne résidant dans une zone fibrée par le plan FTTH de Free. Il discute régulièrement avec les freenautes dans les Newsgroups proxad.


    Afin de respecter l’authenticité de la conversation, nous avons conservé la structure orale exacte de l’interview. A l’écrit, il est tout à fait habituel que certaines répétitions ou erreurs de formulations sautent aux yeux.

    Partager

    A propos de l'auteur

    34 commentaires

    1. En plus ils ont un bouquet TV et donc des accords ! Free les ayant racheté ces accords sont tout bon pour nous a terme ! Ne reste plus qu'a s'inspirer de la hotline gratuite et (mais la ca cout des sous et pas qu'un peu) des boutiques type FT.

    2. Merci pour cette interview, ce fut très intéressant ! Vivement la fibre optique !

      henriet a écrit :
      C'est marrant la personne trouve à dire que 59€ c'est chère ......!!!!!!!
      Car ce n'est pas le cas...

    3. tornado2 a écrit :
      Merci pour cette interview, ce fut très intéressant ! Vivement la fibre optique ! Car ce n'est pas le cas...
      Je vois régulièrement dans ce forum que pour certains prestataires avec ds prix tournant autour de 60€ que c'est hors de prix et pourtant ceux-ci offre des chaines de qualité....

    4. esque ils offrent la fibre optique ? je ne pense pas... sa me fais penser ce matin j'ai vu une pub orange, il vous offre pour quelque semaine je crois un abonement livebox pout 30€par mois, je me dis c'est bien ils ont changé il essaye de s'aligner et en bas en tous petit je vois ecrit, +3 pour la livebox, +50€ a payer en caution contre la tv .... et oui orange c'est orange....

    5. cassimk a écrit :
      esque ils offrent la fibre optique ? je ne pense pas... sa me fais penser ce matin j'ai vu une pub orange, il vous offre pour quelque semaine je crois un abonement livebox pout 30€par mois, je me dis c'est bien ils ont changé il essaye de s'aligner et en bas en tous petit je vois ecrit, +3 pour la livebox, +50€ a payer en caution contre la tv .... et oui orange c'est orange....
      Et à l'Orange, on s'arrête! Il n'y a que les kamikazes qui essaient de passer! Et cela leur coûte cher!

    6. Réagir sur le forum