Iliad obtient un prêt européen de 150 M€ (MàJ)

3

La Banque européenne d’investissement (BEI) a annoncé, ce mardi, qu’elle accordait un prêt de 150 millions d’euros au groupe de télécommunications Iliad.

Cette somme devra servir à financer le déploiement des réseaux Très haut débit de l’opérateur, c’est-à-dire en fibre optique jusqu’à l’abonné.

Rappelons qu’en mai dernier, le groupe, se vantant d’être un des télécoms « les moins endettés d’Europe », avait déjà négocié une ligne de crédit pouvant s’élever à 1,4 milliard d’euros, avec plusieurs grandes institutions bancaires européennes.


Mise à jour (13:55) :

Iliad vient de publier un communiqué de presse confirmant le prêt et apportant de plus amples précisions. Nous vous en fournissons ci-dessous le texte, tel quel :

La BEI s’engage en faveur de l’innovation en France : 150 millions d’euros au Groupe Iliad pour le développement du très haut débit

La Banque Européenne d’Investissement (BEI) a accordé, le 25 août 2010, 150 millions d’euros au Groupe Iliad, acteur majeur des télécommunications fixes en France, pour le déploiement du Très Haut Débit en fibre optique (FTTH) sur l’ensemble du territoire.

Ce financement de la BEI apporte une contribution essentielle à la réalisation du plan de déploiement du Très Haut Débit du Groupe Iliad, ayant pour objectif la couverture de 4 millions de foyers raccordables en FTTH fin 2012. Ce prêt permettra également au Groupe de poursuivre l’extension de la couverture ADSL en France dans le cadre du dégroupage, afin d’étendre significativement en 2010 -2011 la disponibilité de son offre triple-play par l’ouverture de 600 à 800 nouveaux Nœuds de Raccordements d’Abonnés (NRAs). Pour le déploiement de son réseau FTTH, le Groupe ILIAD a choisi une architecture en « point à point » qui permet de faire aisément évoluer les capacités du réseau et l’accompagnement des nouveaux services de télécommunications à débits élevés (TV HD et 3D, échange de données numérisées liées à l’innovation, etc.).

Philippe de Fontaine Vive, Vice-Président de la Banque Européenne d’Investissement, souligne l’importance de ce financement en ces termes : « Pour contribuer au soutien de l’économie européenne, la BEI s’est fixée comme priorité d action le développement d’une économie compétitive en Europe fondée sur le triangle éducation-recherche-innovation. Outre le financement de la recherche par les grandes entreprises et des PME, cette stratégie suppose des infrastructures performantes de diffusion de la connaissance en Europe. C’est dans ce cadre que nous sommes heureux de soutenir le plan de déploiement du très haut débit du Groupe Iliad qui va prochainement permettre aux particuliers d’accéder à des services et produits numériques innovants ».

« Iliad se réjouit de ce partenariat financier avec la Banque Européenne d’Investissement, partenariat qui souligne le rôle moteur d’Iliad dans l’économie numérique en France » a déclaré Thomas Reynaud, Directeur Financier et Directeur du Développement du Groupe Iliad.

Depuis 2000, la BEI a investi près de 87 milliards d’euros au soutien de la société de la connaissance en Europe, afin de développer la compétitivité et soutenir l’emploi de l’Union européenne dans une économie mondialisée. Rien que pour l’année 2009, la Banque a consacré 1,4 milliard d’euros au développement de l’innovation et de ses réseaux en France, principalement dans les secteurs de l’automobile, de l’aéronautique et de la santé.

Source : AFP via Le Point

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction]
Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

3 commentaires

  1. Freenews a écrit :
    Rappelons qu’en mai dernier, le groupe, se vantant d’être un des télécoms « les moins endettés d’Europe »
    et pourtant ils n'arrêtent pas d'emprunter de l'argent, ça coute cher le mobile !

  2. Iliad est une structure minuscule comparée à ses concurrents, ce qui a autant d'inconvénients que d'avanatages. Mais financer FTTH et GSM est impossible sans faire péter les ratios financiers.

  3. Réagir sur le forum