FTTH : Orange se met au multi-fibre

10

…ou pas !

Bon gré mal gré, Orange est bien obligé d’accepter le principe du multi-fibre, plébiscité par tous les rapports de l’Autorité de la concurrence ainsi que de l’Arcep… même si il s’agit plus d’une acceptation de principe que d’une véritable volonté de changer de stratégie.

Le problème avait opposé les opérateurs de longs mois durant, il pourrait être en passe de se résoudre prochainement… ou pas. Orange accepte le principe de multi-fibre pour le déploiement de la fibre dans les immeubles, mais à certaines conditions bien particulières.

L’opérateur se réserve le droit de continuer à effectuer un déploiement en mono-fibre et de ne pas financer les travaux supplémentaires pour l’arrivée du multi-fibre, ceux-ci devant être entièrement à la charge du ou des opérateur(s) l’ayant réclamé. Orange ne prend donc pas grand-risque en mettant l’intégralité des surcoûts (de l’ordre de 5 à 15% selon l’Arcep) sur le dos de ses concurrents…

Ces conditions pour le moins étranges seront-elles jugées acceptables ? Cela reste à démontrer. Attendons maintenant les réactions de la concurrence…

Source : Ariase

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction]
Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

10 commentaires

  1. En gros, cela veut dire: Pour un immeuble particulier, si les négociations avec les concurrents sont un succès, ils vont ensemble installer le multi-fibre. Sinon, Orange fera ce qu'il voudra et les autres se débrouillent. C'est pas vraiment une grande avancée, mais Orange entre-ouvre légèrement la porte tout de même....

  2. Je ne vois pas d'intérêt à cette réponse de FT, pourquoi ne pas jouer l'évolution totale. On sent la réponse qui permet encore de retarder de quelque temps la décision à trouver. Et pendant ce temps on fibre au maximum le nombre d'immeuble. Et c'est le consommateur qui est pénaliser..

  3. C'est une excellente nouvelle, je suis précé d'avoir la fibre de Free chez moi !! Dès que la fibre arrive dans les patelins du centre de la france, je démenage...

  4. Le but n'était-il pas de ne réaliser qu'une seule opération dans chaque immeuble? Le but d'Orange est clair: bloquer la concurrence... Car on retourne "à la case départ", avec les décisions d'autorisations de travaux qui peuvent trainer pendant des mois, voire des années au niveau des syndics et autres... La "grande maison" ne se refait pas: On utilise toujours les mêmes ficelles qu'au temps du monopole...

  5. Ce que l'on a jamais permis avec l'électricité la rail ou l'eau , on le permet avec les télécommunications qui aujourd'hui sont en passe de devenir indispensable a la vie de bien des français (teletravail , opération bancaire , etc ) Tout le monde aurait crié au scandale s'il avait fallu casser les parties communes pour tirer les câbles de poweo , et puis recommencer deux mois après avec direct énergie et ainsi de suite...et c'est precisement ce qu on voudrait faire avec la fibre. Le multifibre devrait etre obligatoire pour l'ensemble des operateur , le gouvernement aurait du attribuer des concessions pour 15 ans par exemple. ainsi donc Orange cable un quartier a lyon et loue sont reseau Free , a l'inverse Free cable un quartier de Paris et loue son reseau a Orange, et au bout de 15 ans on renégocie. Si le cuivre avait été déployé comme la fibre , a ce jour plus de 50% des Francais n'auraient toujours pas le téléphone.

  6. hiroko a écrit :
    Ce que l'on a jamais permis avec l'électricité la rail ou l'eau , on continue de le permettre avec les télécommunications qui aujourd'hui sont en passe de devenir indispensable a la vie de bien de bien des français (teletravail , opération bancaire , etc ) Tout le monde aurait crié au scandale s'il avait fallu casser les parties communes pour tirer les câbles de poweo , et puis recommencer deux mois après avec direct énergie et ainsi de suite...et c'est precisement ce qu on voudrait faire avec la fibre. Le multifibre devrait etre obligatoire pour l'ensemble des operateur , le gouvernement aurait du attribuer des concessions pour 15 ans par exemple. ainsi donc Orange cable un quartier a lyon et loue sont reseau Free , a l'inverse Free cable un quartier de Paris et loue son reseau a Orange, et au bout de 15 ans on renégocie. Si le cuivre avait été déployé comme la fibre , a ce jour plus de 50% des Francais n'auraient toujours pas le téléphone.
    Je ne comprends pas bien ton commentaire. Je dirais même que pour la fibre, contrairement au rail, à l'eau, au cuivre, on va tirer plusieurs fibres qui arriveront chez l'habitant plutôt qu'il n'y en ait qu'une seule. En l'occurrence ici, il ne s'agit pas de casser les parties communes pour repasser une fibre dans un immeuble déjà fibré. C'est juste que quand un immeuble sera nouvellement fibré par un opérateur, un autre pourra lui demander de tirer des fibres pour lui mais il devra en supporter le coût ce qui est quand même normal. Sur le coup des concessions par région que le gouvernement accorderait, c'était exactement la position d'Orange (et ça doit toujours l'être sur les zones moyennement/peu denses). Le problème pour Free & consorts est qu'il y a 90% de chances que Orange gagne tous les appels d'offre...

  7. lepoulpe a écrit :
    Je ne comprends pas bien ton commentaire. Je dirais même que pour la fibre, contrairement au rail, à l'eau, au cuivre, on va tirer plusieurs fibres qui arriveront chez l'habitant plutôt qu'il n'y en ait qu'une seule.
    sur ce point on est bien d'accord , sauf que contrairement a l'eau l'électricité et tout les services importants, la fibre n'arrivera jamais chez tout le monde, mais chez certains elle arrivera en triple ou en quadruple. d'ou une situation absolument aberrante qui heureusement a été évite pour l'électricité et l'eau par exemple. D'un point de vu commercial la démarche est absolument stupide puisque a moins que les habitants ne s'abonnent aux quatre opérateurs en même temps, sur 4 il y en aura forcement 3 dont les équipement ne seront pas utilisées , alors que dans un autre quartier de la capitale ces mêmes équipement font défauts.
    lepoulpe a écrit :
    En l'occurrence ici, il ne s'agit pas de casser les parties communes pour repasser une fibre dans un immeuble déjà fibré. C'est juste que quand un immeuble sera nouvellement fibré par un opérateur, un autre pourra lui demander de tirer des fibres pour lui mais il devra en supporter le coût ce qui est quand même normal.
    Bien sur que c'est tout a fait normal :-) Mais si j'ai bien compris Orange câble un immeuble en monofibre , demain free arrive et veut câbler l'immeuble , il utilise les fourreaux d'orange ou non ? par ce que si non il faut casser une deuxième fois le trottoir pour amener la fibre. J'habite a la Seyne sur mer, et quand Free a dégroupé il y quelques années , ils ont creusé une tranchée a travers la ville pour amener leur fibre, refusant d'utiliser les fourreaux existants de neuf. Je ne me plains pas grâce a cela je suis dégroupé, mais en soit j'ai trouvé ça idiot c'est une énorme gâchis, avec ces ressources dépensés inutilement on aurait certainement pu accélérer le degroupage d'une autre ville...
    lepoulpe a écrit :
    Sur le coup des concessions par région que le gouvernement accorderait, c'était exactement la position d'Orange (et ça doit toujours l'être sur les zones moyennement/peu denses). Le problème pour Free & consorts est qu'il y a 90% de chances que Orange gagne tous les appels d'offre...
    Je ne crois pas que les concession devraient fonctionner comme cela. Mais plutôt sur le modèle de l'énergie aux états unis (je parle en connaissance de cause pour y avoir vécu) a savoir: Vous voulez fournir de l'électricité au département de virginie, ok... mais la condition est que vous devez fournir le service sur 95% du territoire et pas uniquement dans les zones rentables. Si deux société propose le même service, on choisit le meilleur rapport qualité /prix /garantie. Idem pour les autres états. aucune société n'auraient eu les moyens d'électrifier l'ensemble des états, tout comme aucun FAI n'aurait les moyens de fibre 95% du territoire en france , y compris orange. donc non Orange n'aurait pas 90% des concessions , enfin pas dans les condition que je viens de décrire. enfin un dernier exemple , quand les licences GSM ont été accordée en France il y avait une obligation de couvrir X pourcentage du territoire français , idem pour la 3g et bougyes a d'ailleurs failli en faire les frais. Si des entreprises veulent profiter du gâteau ce qui me parait normal , c'est quand même le but d'une entreprise... il faut tout manger et pas seulement la crème.

  8. hiroko a écrit :
    Je ne comprends pas bien ton commentaire. Je dirais même que pour la fibre, contrairement au rail, à l'eau, au cuivre, on va tirer plusieurs fibres qui arriveront chez l'habitant plutôt qu'il n'y en ait qu'une seule.
    sur ce point on est bien d'accord , sauf que contrairement a l'eau l'électricité et tout les services importants, la fibre n'arrivera jamais chez tout le monde, mais chez certains elle arrivera en triple ou en quadruple. d'ou une situation absolument aberrante qui heureusement a été évite pour l'électricité et l'eau par exemple. D'un point de vu commercial la démarche est absolument stupide puisque a moins que les habitants ne s'abonnent aux quatre opérateurs en même temps, sur 4 il y en aura forcement 3 dont les équipement ne seront pas utilisées , alors que dans un autre quartier de la capitale ces mêmes équipement font défauts.
    Bin en fait ce qui coute vraiment cher, c'est de fibrer un immeuble. Après que tu tires 1, 2 ou 4 fibres, le surcout supplémentaires n'est pas si gros que ça (5 à 10% d'après Free si je me souviens bien).
    hiroko a écrit :
    En l'occurrence ici, il ne s'agit pas de casser les parties communes pour repasser une fibre dans un immeuble déjà fibré. C'est juste que quand un immeuble sera nouvellement fibré par un opérateur, un autre pourra lui demander de tirer des fibres pour lui mais il devra en supporter le coût ce qui est quand même normal.
    Bien sur que c'est tout a fait normal :-) Mais si j'ai bien compris Orange câble un immeuble en monofibre , demain free arrive et veut câbler l'immeuble , il utilise les fourreaux d'orange ou non ? par ce que si non il faut casser une deuxième fois le trottoir pour amener la fibre.
    Pour les immeubles déjà fibrés, c'est mort. Pour les immeubles qui seront fibrés ensuite, par exemple par Orange, Orange demande aux autres opérateurs si ils veulent une fibre ou pas et si oui, Orange la pose à leur frais. Si ils disent non, tant pis pour eux, il se démerderont par la suite.
    hiroko a écrit :
    J'habite a la Seyne sur mer, et quand Free a dégroupé il y quelques années , ils ont creusé une tranchée a travers la ville pour amener leur fibre, refusant d'utiliser les fourreaux existants de neuf. Je ne me plains pas grâce a cela je suis dégroupé, mais en soit j'ai trouvé ça idiot c'est une énorme gâchis, avec ces ressources dépensés inutilement on aurait certainement pu accélérer le degroupage d'une autre ville...
    Peut être, mais être maître de son réseau apporte une plus grande souplesse (et peut être plus rentable sur le long terme) que de le louer au concurrent.
    hiroko a écrit :
    Sur le coup des concessions par région que le gouvernement accorderait, c'était exactement la position d'Orange (et ça doit toujours l'être sur les zones moyennement/peu denses). Le problème pour Free & consorts est qu'il y a 90% de chances que Orange gagne tous les appels d'offre...
    Je ne crois pas que les concession devraient fonctionner comme cela. Mais plutôt sur le modèle de l'énergie aux états unis (je parle en connaissance de cause pour y avoir vécu) a savoir: Vous voulez fournir de l'électricité au département de virginie, ok... mais la condition est que vous devez fournir le service sur 95% du territoire et pas uniquement dans les zones rentables. Si deux société propose le même service, on choisit le meilleur rapport qualité /prix /garantie. Idem pour les autres états. aucune société n'auraient eu les moyens d'électrifier l'ensemble des états, tout comme aucun FAI n'aurait les moyens de fibre 95% du territoire en france , y compris orange. donc non Orange n'aurait pas 90% des concessions , enfin pas dans les condition que je viens de décrire.
    Si clairement. Car seul Orange a les capacités d'investissement pour couvrir toutes les zones, les denses comme les moins denses. Si tu demande à Free de ne pas couvrir juste Limoges mais toutes la Creuse, ils ne candidateront jamais !
    hiroko a écrit :
    enfin un dernier exemple , quand les licences GSM ont été accordée en France il y avait une obligation de couvrir X pourcentage du territoire français , idem pour la 3g et bougyes a d'ailleurs failli en faire les frais. Si des entreprises veulent profiter du gâteau ce qui me parait normal , c'est quand même le but d'une entreprise... il faut tout manger et pas seulement la crème.
    Je suis d'accord !

  9. Réagir sur le forum