FTTH : L’ARCEP se penche sur le déploiement vertical

29

Le CRIP (Comité des Réseaux d’Initiative Publique), créé par l'Autorité de Régulation des Communications Electroniques et des Postes, rassemble des opérateurs et pouvoirs publics concernés par l’aménagement numérique du territoire.

L'ARCEP vient de publier le bilan de lassemblée plénière du 15 mars 2007, à laquelle s'est rendu Michaël Boukobza (Directeur Général de Free)…

Extrait du discours de Paul Champsaur, président de l'ARCEP :
« Pour rendre la concurrence possible, il est donc nécessaire que les opérateurs s’ouvrent mutuellement leurs réseaux fibre sur la partie terminale. L’Autorité a invité les opérateurs à discuter en ce sens.
Cependant, il ne vous aura pas échappé que, si chacun des principaux opérateurs affirme que son réseau fibre est ouvert, ses concurrents expliquent au contraire que le niveau d'ouverture n'est pas satisfaisant, que ce soit pour des raisons techniques ou économiques.
Pour qu'une offre ne soit pas virtuelle, il est notamment nécessaire que les points d'accès soient négociés de bonne foi, de manière transparente et non discriminatoire, entre l'opérateur qui donne accès à son réseau et les opérateurs clients de cette offre d'accès. Et là encore les collectivités peuvent avoir un rôle de facilitateurs.
Or je constate qu'aucun accord d'accès à un réseau FTTH n'a été signé à ce jour entre les principaux opérateurs de réseau fibre, et qu'aucun d'entre eux n'a adressé son offre à l’ARCEP.
Je l'ai déjà dit, nous ne voulons pas aller vers un marché où pour changer d'opérateur, il faut changer d'appartement !« 

Faites chauffer les cages d'escalier !. 😉

Partager

A propos de l'auteur

29 commentaires

  1. chaque opérateur n'a qu'à fibrer que jusqu'au bas des bâtiments, et après finir en cuivre... comme ça suffit de débrancher le câble de la boîte "Free" en bas et de le reconnecter sur la boîte "Neuf" et zou terminé. Le reste appartement à l'abonné... ce serait vachement plus simple quand même.

  2. >Chenillardvert Bonsoir Votre proposition n'a aucun intéret si une portion de la boucle local fibré ne l'est pas ;) Personnellement, je pense que si aucun FAI n'a les moyens nécessaires pour installer son propre réseau, il faudrait que l'ARCEP gère tout çà en imposant au FAI une équité du développement et de l'exploitation du réseau fibré vis à vis des FAIs. D'ailleurs l'ARCEP n'est pas censé réguler? ;) Le truc serait de ne pas faire la même erreur avec FT et orange... Cà serait je pense la solution idéale pour les internautes français car plus du monde en profiterait et pour les FAIs. Qu'en pensez vous? réalisable? Allez débat ouvert :)

  3. Question qui brule surement les levres de tout le monde .... Qu'est-ce qui empèche plusieurs opérateurs différents de cabler un même immeuble ????

  4. Chenillardvert a écrit :
    La place dans la gaine technique.
    Oh non, il y en a plus que nécesaire, même lorsqu'il s'agit de simple goulotte. Une paire de fibre n'a rien à voir avec une paire de cuivre...

  5. wait&wait&see a écrit :
    Eh bien si ! nous allons vers un marché où pour changer d'opérateur, il faudra changer d'appartement ! (ou de maison) !
    C'est déjà le cas pour l'eau et bientôt pour l'électricité... Vive l'ultralibéralisme :(

  6. Réagir sur le forum