Fibre : Orange et SFR accusent Free de ne pas jouer le jeu

0

Du rififi dans le très haut débit

Orange, à la fin mars, puis SFR courant mai : les deux opérateurs ont saisi l’Autorité de régulation des télécoms (Arcep), en lui demandant d’engager une procédure de sanction contre Free. Le trublion est accusé de ne pas respecter les règles en vigueur, en empêchant ses concurrents d’accéder aux immeubles qu’il a lui-même fibré.

Dans un article publié par Les Échos, le cadre d’un des deux opérateurs explique les reproches adressés à l’encontre de Free. « Nous considérons que les infrastructures de Free dans ces immeubles ont été mal construites. Nous avons les pires difficultés à accéder à la fibre optique posée par Free, ce qui nous empêche de vendre nos offres dans ces immeubles ».

Orange et SFR dénoncent également les délais de déploiement « trop longs » de la fibre par Free ; selon eux, il n’est pas rare que la filiale d’Iliad s’engage auprès des syndics à déployer la fibre dans un immeuble, et que cela ne soit toujours pas fait, six mois après, paralysant la situation pour ses petits concurrents. Or, la loi stipule bien que l’opérateur dispose d’un délai de six mois maximum, à compter de la prise d’engagement, pour poser sa fibre dans un immeuble…

Rappelons que la loi prévoit, dans un souci et de limitation des travaux nécessaires, qu’un seul opérateur déploie ses fibres dans un immeuble avec l’accord des copropriétaires. C’est ensuite vers cet acteur que les autres opérateurs doivent se tourner pour proposer leurs propres offres via le réseau de fibre déjà déployé — c’est ce qu’on appelle la mutualisation.

Selon Les Échos, si Orange et SFR parviennent à utiliser chacun les réseaux de fibre de l’autre, il n’en est pas de même avec Free ; l’opérateur au carré rouge n’aurait même, à l’heure actuelle, aucun client raccordé sur une fibre déployée par Free.

En retour, Free fait savoir que la situation ne serait pas aussi désastreuse que la décrivent les deux plaignants : ainsi, Orange aurait déjà ouvert 20 000 lignes sur des fibres lui appartenant. Mis en cause, le trublion a décidé de déposer en retour une plainte au motif similaire auprès du régulateur… contre Orange uniquement, qui ne se presserait pas non plus pour installer sa fibre.

La guerre de la fibre risque d’être rude… et, après s’être mis à dos l’ARC (Association des responsables de copropriété), Free semble de plus en plus isolé.

Source : Les Échos

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction] Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

Les commentaires sont fermés.