40 milliards pour le déploiement du très haut débit

10

Pour un véritable New Deal numérique

Mardi 9 décembre 2008, Paris en fin d’après-midi, l’avenir de la couverture très haut débit des territoires est en discussion. L’association des Régions de France et ses partenaires ont invité de nombreuses personnalités, acteurs des TIC de toutes les régions ainsi que des élus.

« Pour un véritable New Deal numérique ». À travers ce titre les régions veulent accélérer et généraliser le très haut débit sur l’ensemble du territoire et affirmer une volonté politique forte.

Les collectivités publiques ont publié un document qui est à présent consultable. Celui-ci représente la première étude portée par les collectivités publiques sur le déploiement du très haut débit. Cette étude se veut lucide, basée sur les réalités du terrain et l’expérience acquise depuis que les collectivités doivent gérer cette question.

Sans langue de bois, l’association des Régions de France dit clairement qu’elle trouve « terriblement décevant » le plan « France numérique 2012 ». Faisant référence à Barack Obama qui est décidé de faire du très haut débit l’un des principaux volets de l’action publique aux Etats-Unis elle juge que de son côté la France fait l’impasse alors qu’il ne s’agit même pas d’être à niveau avec d’autres pays mais d’éviter de creuser encore plus l’écart existant.

Enfin les régions affichent clairement que ces enjeux « ne peuvent pas être laissés aux seules logiques de marché et de profits. Les Régions ne sont pas des investisseurs économiques comme les autres, avec des nécessités de retour immédiat sur investissements. « 

Voici qui affiche le « New Deal numérique ». À présent il reste à débattre d’une stratégie pour la France, des moyens, du calendrier et des responsabilités de chacun. Un New Deal numérique qui représenterait un investissement de 40 milliards sur 10 ans.

Source e-alsace.net – L’actualité numérique du Rhin supérieur

Partager

A propos de l'auteur

Rédacteur Alsace-Lorraine ; domotique

10 commentaires

  1. Extrait du TLF, définition du verbe "investir": http://atilf.atilf.fr/dendien/scripts/tlfiv5/visusel.exe?13;s=952620585;r=1;nat=;sol=2; "En emploi abs. Incitation à investir; épargner et investir. Enfin, pour amener l'économie nouvelle à investir, c'est-à-dire à prélever sur le présent afin de bâtir l'avenir, le « Haut-Commissariat au Plan d'équipement et de modernisation » sera créé pendant cette même année (DE GAULLE, Mém. guerre, 1959, p. 96)." y'a plus qu'à...

  2. C'est une excellente chose, qu'enfin, les communautés locales et régionales prennent la décision de suppléer à la CARENCE DE L'ÉTAT pour l'équipement des régions [edit: concernant la Fibre Optique] ! Cela aurait dû être décidé depuis bien longtemps, si l'on en croit les différentes déclarations politiques auxquelles on a droit depuis 1 an 1/2. Mais, partager l'entité France Télécom (en tant que responsble du réseau public) de la marque Orange (FAI) est une bataille qui est loin d'être gagnée !!! Hips !

  3. Encore une fois entre public et privé moi j’y comprends rien, l’europe a mit son nez la dedans et a détruit de gros acquit français dans ce domaine. Pour être claire, ça sera nos impôts communaux qui vont payer en parti ou totalement les lignes privé pour qu’on ait du très haut débit ? Puis faudra encore payer pour louer nos lignes au prêt des FIA ? L’état a de grosse lacune mais je vois mal un bled pommé se payer son réseau de fibre optique, ni même une société privé investir pour des zones non rentable. Je trouve quand même dingue qu’on conçoit de faire des réseaux d’égout, d’électricité et de téléphone partout en France quelque soit le bled (même là ou ce n’est pas rentable), mais dès qu’on veut faire ça pour d’autre truck comme le gaz, le câble ou la fibre optique ça deviens immédiatement un problème financier. Les 40Milliard dont vous parlez ils sortent d’où ? qui va payer ?

  4. shyrokie a écrit :
    A savoir les Régions et les Départements !
    Dit plus clairement NOUS, avec nos impots.
    ...C'est implicite, non ? De toutes façons, même si ça avait été payé par l'Etat, ça aurait toujours été le cas !!! Hips !

  5. Le souci ne réside pas dans celui qui paye la ligne, de toute façon c’est toujours nous qui trinquons. Il réside dans le fait qu’après les avoir payés, on devra de nouveau payer pour louer leur utilisation ? C’est là que j’aimerai comprendre la frontière entre privé et publique ? Parce que si les collectivités font venir des sociétés privées pour installer de la fibre avec des fonds publics, ensuite une fois le boulot fini, ses sociétés vont nous louer nos propres lignes ?

  6. shyrokie a écrit :
    Le souci ne réside pas dans celui qui paye la ligne, de toute façon c’est toujours nous qui trinquons. Il réside dans le fait qu’après les avoir payés, on devra de nouveau payer pour louer leur utilisation ? C’est là que j’aimerai comprendre la frontière entre privé et publique ? Parce que si les collectivités font venir des sociétés privées pour installer de la fibre avec des fonds publics, ensuite une fois le boulot fini, ses sociétés vont nous louer nos propres lignes ?
    ...Certain, sauf que, de toute évidence, ces sociétés privées devront elles-même payer un droit de passage qui permettra de renflouer les finances avancées par les institutions locales et qui ne sera pas, en principe, récupérable par les FAIs auprès de leurs abonnés, FAIs qui seront toujours gagnants pour ne pas avoir eu à investir dans des travaux publics pour faire passer la Fibre où, autrement, ils ne seraient jamais allés s'installer... Relis bien l'article dont je t'ai donné le lien plus haut ainsi que l'article de FreeNews

  7. salut, y en a maaaaaaaarre que les déficits ,les investissements soient toujours au compte de l'état(donc de nous) et que les "privés" fassent ainsi des profits monstrueux sur notre dos ! celà ne pourra continuer indéfiniment ! notre president qui veut moraliser tout celà qu'il nous montre une fois l'exemple ! on l'attend depuis son discours de toulouse :des mots des mots toujours que des mots!!!!!!!!

  8. alors qu’il ne s’agit même pas d’être à niveau avec d’autres pays mais d’éviter de creuser encore plus l’écart existant.
    Je ne suis pas vraiment d'accord là dessus! La France est vraiment bien placée dans l'accès au haut débit. Le tarif, notamment, est un des plus bas au monde. Et le très haut débit dans certains pays étrangers ressemble à notre haut débit, avec des tarifs souven plus élevés. Un exemple? L'offre de base de l'accès à Internet par fibre optique FIOS aux US (l'une des plus vaste au monde): Offre Internet seule (pas de TV ni de téléphone!) Download 10Mb/s Upload 2Mb/s Tarif 42$99 Download 50Mb/s Upload 20Mb/s Tarif 139$95 Vous voulez du téléphone illimité? Rajoutez 5$. tout est là: http://www22.verizon.com/Residential/FiOSInternet/Plans/Plans.htm Après ça, si on croit encore que c'est mieux ailleurs... Leon.

  9. Réagir sur le forum