230 000 abonnés au très haut débit, selon l’Arcep

10

A fin juin, pas moins de 230 000 abonnés français étaient raccordés à une offre en très haut débit (au moins 100 mégabits par seconde), d’après une récente étude de l’Arcep (Autorité de régulation des télécoms). Ce chiffre représente une hausse de 35% en six mois.

Il faut différencier au sein de ce nombre, 180 000 abonnés à une offre Numericable en FTTB (Fiber to the building ; la fibre y est tirée jusqu’au pied de l’immeuble et le reste est déployé en câble coaxial), et 50 000 en « véritable » FTTH (Fiber to the home ; fibre optique d’un bout à l’autre) chez les différents opérateurs.

Enfin, on pourra également noter un autre chiffre intéressant : dans la même période, le nombre de foyers éligibles à un accès très haut débit est monté à 650 000 soit une hausse de 50%.

Si de nombreux abonnés se demandent où en est le déploiement de la fibre, ces chiffres les rassureront peut-être. Selon l’Idate, la France serait même le premier pays européen en termes de foyers raccordables au très haut débit.

Source : Arcep

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction]
Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

10 commentaires

  1. Je pense qu'il y a un petit malentendu : http://www.pcinpact.com/actu/news/52948-fibre-optique-suede-norvege-slovenie.htm

    "Article freenews" a écrit :
    Selon l’Idate, la France serait même le premier pays européen en termes de foyers raccordables au très haut débit.
    ... C'est archi-faux, point barre. On peut lire ça plus loin dans l'article pcinpact :
    Avec un taux de pénétration d'1,5 %, le très haut débit en Italie devance cependant la France, qui affiche un taux inférieur à 1 %, avec 252 900 abonnés selon l'Idate.
    Se contredire comme ça franchement ...

  2. XaS a écrit :
    Je pense qu'il y a un petit malentendu : http://www.pcinpact.com/actu/news/52948-fibre-optique-suede-norvege-slovenie.htm
    Selon l’Idate, la France serait même le premier pays européen en termes de foyers raccordables au très haut débit.
    ... C'est archi-faux, point barre. On peut lire ça plus loin dans l'article pcinpact :
    Avec un taux de pénétration d'1,5 %, le très haut débit en Italie devance cependant la France, qui affiche un taux inférieur à 1 %, avec 252 900 abonnés selon l'Idate.
    Se contredire comme ça franchement ...
    sur le site de l'idate : http://www.idate.fr/2009/pages/?all=f_actualite&id=594&idl=22 on peut lire ceci : "Cependant, le marché est caractérisé par de fortes disparités puisque 6 pays totalisent à eux seuls 81% de la base d'abonnés de la zone : Suède, Italie, Norvège, France, Danemark et Pays-Bas. Pour l'Europe de l'Est, c'est la Russie qui fait figure de marché en fort développement avec 630 000 abonnés FTTB et 6.3 millions de foyers raccordables à fin 2008." la France étant dans le lot, je trouve éxagéré de dire que c'est "archi-faux"... mais ce n'est que mon point de vue...

  3. XaS a écrit :
    Je pense qu'il y a un petit malentendu : http://www.pcinpact.com/actu/news/52948-fibre-optique-suede-norvege-slovenie.htm
    Selon l’Idate, la France serait même le premier pays européen en termes de foyers raccordables au très haut débit.
    ... C'est archi-faux, point barre. On peut lire ça plus loin dans l'article pcinpact :
    Avec un taux de pénétration d'1,5 %, le très haut débit en Italie devance cependant la France, qui affiche un taux inférieur à 1 %, avec 252 900 abonnés selon l'Idate.
    Se contredire comme ça franchement ...
    On ne parle pas d'abonnés mais de foyers raccordables.

  4. Donc en france on a plus de foyers raccordables (avec un NRO dans le quartier mais non-encore-raccordés c'est bien ça ?) que la suède n'a d'abonnés ? Autant pour moi sur la terminologie, mais on est pas moins en retard, même formulé comme ça ...

  5. Un peu de technique : La solution Numéricable ne correspond pas à du FTTB mais à du FTTLA (Fiber To The Last Amplifier) c'est à dire fibre jusqu'au bout de la rue puis cable coaxial partagé vers les immeubles Le FTTB (Fiber To The Building) qui était souhaité par Orange et SFR, c'est du multifibre partagé jusqu'à un routeur dans l'immeuble puis un cable réseau dédié jusqu'au logement Le FTTH (Fiber To The Home) voulu par Iliad et choisi par l'ARCEP c'est une fibre optique unique jusqu'à chez vous.

  6. jelow a écrit :
    Un peu de technique : La solution Numéricable ne correspond pas à du FTTB mais à du FTTLA (Fiber To The Last Amplifier) c'est à dire fibre jusqu'au bout de la rue puis cable coaxial partagé vers les immeubles...
    ...Ah oui !? J'étais pourtant persuadé que Numéricâble était en FTTB: c'est encore pire, alors... :lol:

  7. jelow a écrit :
    Un peu de technique : La solution Numéricable ne correspond pas à du FTTB mais à du FTTLA (Fiber To The Last Amplifier) c'est à dire fibre jusqu'au bout de la rue puis cable coaxial partagé vers les immeubles Le FTTB (Fiber To The Building) qui était souhaité par Orange et SFR, c'est du multifibre partagé jusqu'à un routeur dans l'immeuble puis un cable réseau dédié jusqu'au logement Le FTTH (Fiber To The Home) voulu par Iliad et choisi par l'ARCEP c'est une fibre optique unique jusqu'à chez vous.
    Faux. Modération : merci d'argumenter stp

  8. Kami78 a écrit :
    Un peu de technique : La solution Numéricable ne correspond pas à du FTTB mais à du FTTLA (Fiber To The Last Amplifier) c'est à dire fibre jusqu'au bout de la rue puis cable coaxial partagé vers les immeubles Le FTTB (Fiber To The Building) qui était souhaité par Orange et SFR, c'est du multifibre partagé jusqu'à un routeur dans l'immeuble puis un cable réseau dédié jusqu'au logement Le FTTH (Fiber To The Home) voulu par Iliad et choisi par l'ARCEP c'est une fibre optique unique jusqu'à chez vous.
    Faux.
    ...Lapidaire ! :lol: Modération : merci de t'abstenir de commenter les commentaires des autres stp. C'est hors sujet donc hors charte (vaut avertissement vu ton passif ...).

  9. Réagir sur le forum