Opérateurs et humanitaire, l’équation insoluble ?

10

Free a trouvé la solution : ne rien faire

Suite au séisme ayant dévasté une partie du territoire à Haïti (notamment la capitale, Port-au-Prince), on a pu constater que les principaux fournisseurs d’accès se mobilisaient à leur façon en proposant, notamment, des communications gratuites. Un geste louable qui n’a cependant pas fait l’unanimité auprès du public ; beaucoup d’entre vous n’y ont vu qu’un simple « coup de pub » pour séduire le public…

Foutage de gueule, honteux, pathétique… le moins que l’on puisse dire est que, sur nos forums, vous n’avez pas mâché vos mots pour qualifier la mesure prise par SFR ou encore Orange. Pourtant, il convient de remettre les choses à leur place…

Commençons tout d’abord par démystifier l’argument totalement fallacieux selon lequel « ça ne sert à rien puisqu’il n’y a plus rien qui fonctionne là-bas ». Certes, le réseau téléphonique est tombé, en grande partie, dans les zones touchées (notamment la capitale et ses environs). Mais Haïti est un grand territoire et toutes les zones ne sont pas aussi mal en point qu’à proximité de l’épicentre du séisme… dire que le pays est privé de téléphone relève du mensonge pur et simple.

En outre, des communications d’urgence ont d’ores et déjà été rétablies, ce notamment grâce à des groupes électrogènes et des liaisons satellite. Il faut bien comprendre que le téléphone est quasi-indispensable pour l’organisation des secours, de l’aide humanitaire, etc. En l’état, offrir les communications ne relève pas d’une aide « anodine » et hors sujet comme certains ont pu le prétendre ; c’est véritablement utile.

Par ailleurs, rappelons que les communications offertes ne sont que la face émergée de l’iceberg ; Orange Dominicana, filiale de l’opérateur en République Dominicaine, est un acteur important du rétablissement des réseaux en Haïti, fournissant de l’électricité, du carburant, des équipements radio…

Enfin, les principaux opérateurs viennent également en aide aux principaux organismes humanitaires (telles que la Croix-Rouge) en proposant la mise en place, à leurs frais, de systèmes de dons simplifiés tels que les SMS. Petit rappel : vous pouvez toujours envoyer des SMS à un des numéros suivants, chacun vous coûtera un euro qui sera intégralement reversé à l’association de votre choix.

- 80 222 pour la Croix-Rouge

- 80 333 pour le Secours Populaire

- 80 444 pour le Secours Catholique

Ne laissons pas la mauvaise foi et le dénigrement systématique prendre le dessus ; il convient de ne pas toujours voir des opérations de communication dans des actes qui, quelle que soit leur ampleur, contribuent réellement à aider les populations. Qu’elle provienne d’un bénévole, d’un donateur ou d’une multinationale, toute aide doit être acceptée et saluée comme il se doit. Dont acte.

Retrouvez chaque semaine l’édito du lundi sur Freenews

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction]
Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

10 commentaires

  1. "Freenews" a écrit :
    FREE A TROUVÉ LA SOLUTION : NE RIEN FAIRE
    Vous avez pensé à interroger les acteurs que vous citez avant d'en parler ? http://www.liberation.fr/monde/0101614026-les-operateurs-de-mobile-se-mobilisent-pour-haiti "Les annonces de gratuité s'inscrivent dans un contexte de perturbation maximum des communications. D'autres opérateurs, comme Free, ont renoncé temporairement à la facturation des appels vers cette destination."

  2. mccob a écrit :
    FREE A TROUVÉ LA SOLUTION : NE RIEN FAIRE
    Vous avez pensé à interroger les acteurs que vous citez avant d'en parler ? http://www.liberation.fr/monde/0101614026-les-operateurs-de-mobile-se-mobilisent-pour-haiti "Les annonces de gratuité s'inscrivent dans un contexte de perturbation maximum des communications. D'autres opérateurs, comme Free, ont renoncé temporairement à la facturation des appels vers cette destination."
    Il se trouve que j'ai entendu parler de ceci (oui parce que je suis pas totalement une tâche en vérité) mais que Free n'en a jamais fait l'annonce et rien ne l'engage donc à respecter ceci. En l'absence d'annonce, la situation tarifaire est celle officielle. Je refuse de me faire le relais d'un truc à moitié fiable et surtout juridiquement indéfendable si jamais Free venait à quand même facturer les dits appels. Si il y a une annonce claire et nette sur ce sujet, je m'en ferai bien évidemment l'écho. En attendant, je ne peux pas me baser sur du "rien". Free est une société sérieuse, ils n'ont qu'à en faire l'annonce, ce qui les engagera à respecter leur parole. Là, leur position est plus que douteuse.

  3. On s'en fiche des opérations de communications, de toute façon vous n'allez pas changer d'opérateur a cause de ca si ? L'info a retenir c'est que chacun peut faire un micro don grace au sms , et ca sera toujours mieux que rien. bien plus tard quand tout ça sera passé et le pays en passe d'être reconstruit, le temps sera peut être alors venu d'avoir ce genre de débat.

  4. Je remercie Freenews et son équipe pour sa neutralité et ses explications. Cette news pointe exactement le problème d'internet ces derniers temps, sur ce sujet précis ou d'autres d'ailleurs. Dès qu'il y a un geste positif, il y a une horde de propos complètement décalées pour le minimiser. Qu'il soit minim ou pas, un geste positif est à saluer comme la news la faite.

  5. yoann007 a écrit :
    [quote="Freenews"]FREE A TROUVÉ LA SOLUTION : NE RIEN FAIRE
    Vous avez pensé à interroger les acteurs que vous citez avant d'en parler ? http://www.liberation.fr/monde/0101614026-les-operateurs-de-mobile-se-mobilisent-pour-haiti "Les annonces de gratuité s'inscrivent dans un contexte de perturbation maximum des communications. D'autres opérateurs, comme Free, ont renoncé temporairement à la facturation des appels vers cette destination."
    Il se trouve que j'ai entendu parler de ceci (oui parce que je suis pas totalement une tâche en vérité) mais que Free n'en a jamais fait l'annonce et rien ne l'engage donc à respecter ceci. En l'absence d'annonce, la situation tarifaire est celle officielle. Je refuse de me faire le relais d'un truc à moitié fiable et surtout juridiquement indéfendable si jamais Free venait à quand même facturer les dits appels. Si il y a une annonce claire et nette sur ce sujet, je m'en ferai bien évidemment l'écho. En attendant, je ne peux pas me baser sur du "rien". Free est une société sérieuse, ils n'ont qu'à en faire l'annonce, ce qui les engagera à respecter leur parole. Là, leur position est plus que douteuse. Sachant que Libération évoque quelque chose, il n'y a pas rien comme tu le dis. En plus il ne doit pas être impossible pour Freenews de contacter Free pour savoir pourquoi ils ne font pas d'annonce à ce sujet (et pourquoi il y a juste une ligne dans Libération). Souvent quand on évoque un acteur, on l'interroge avant ;) A noter que le mobile est de retour à Port au Prince : http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2010/01/18/01011-20100118FILWWW00742-le-mobile-de-retour-a-port-au-prince.php

  6. Un communiqué tel que fait par SFR et Orange est une campagne de pub ... Une simple campagne SMS / Mail / Courrier auprès de LEURS clients le message aurait été tout autant relayé par la presse, sur le net et ailleurs mais la forme aurait été beaucoup plus humble; comme le mérite cette situation. Bref ...

  7. eudilien a écrit :
    Je remercie Freenews et son équipe pour sa neutralité et ses explications. Cette news pointe exactement le problème d'internet ces derniers temps, sur ce sujet précis ou d'autres d'ailleurs. Dès qu'il y a un geste positif, il y a une horde de propos complètement décalées pour le minimiser. Qu'il soit minim ou pas, un geste positif est à saluer comme la news la faite.
    Voilà des posts comme je les aime, où on prend le temps de tout simplement dire merci, et où on sait reconnaître le positif quand il y en a (sans non plus tomber dans la naïveté). Une bonne action c'est bien. Une bonne action avec une bonne intention derrière, c'est encore mieux c'est sûr. Même si, concernant les multinationales et les opérateurs, leur intention est en partie de séduire des clients (en tout cas c'est ce que je pense), il faut quand même reconnaître qu'elle peut également être plutôt honnête et désintéressée. Il n'y a pas que des pourritures parmi les décideurs de ces sociétés : ce sont des hommes et des femmes, probablement pères ou mères de famille, et qui ont quand même un minimum d'humanité (certains plus que d'autres, bien entendu). Je pense qu'il est important de remettre les choses à leur place (sans non plus les enjoliver).

  8. mccob a écrit :
    [quote=mccob] Vous avez pensé à interroger les acteurs que vous citez avant d'en parler ? http://www.liberation.fr/monde/0101614026-les-operateurs-de-mobile-se-mobilisent-pour-haiti "Les annonces de gratuité s'inscrivent dans un contexte de perturbation maximum des communications. D'autres opérateurs, comme Free, ont renoncé temporairement à la facturation des appels vers cette destination."
    Il se trouve que j'ai entendu parler de ceci (oui parce que je suis pas totalement une tâche en vérité) mais que Free n'en a jamais fait l'annonce et rien ne l'engage donc à respecter ceci. En l'absence d'annonce, la situation tarifaire est celle officielle. Je refuse de me faire le relais d'un truc à moitié fiable et surtout juridiquement indéfendable si jamais Free venait à quand même facturer les dits appels. Si il y a une annonce claire et nette sur ce sujet, je m'en ferai bien évidemment l'écho. En attendant, je ne peux pas me baser sur du "rien". Free est une société sérieuse, ils n'ont qu'à en faire l'annonce, ce qui les engagera à respecter leur parole. Là, leur position est plus que douteuse.
    Sachant que Libération évoque quelque chose, il n'y a pas rien comme tu le dis. En plus il ne doit pas être impossible pour Freenews de contacter Free pour savoir pourquoi ils ne font pas d'annonce à ce sujet (et pourquoi il y a juste une ligne dans Libération). Souvent quand on évoque un acteur, on l'interroge avant ;) Je maintiens ma position, Free *doit* faire un communiqué. Il est hors de question qu'on s'engage à leur place.

  9. Réagir sur le forum