Problèmes freenautes : de vive voix

17

Cette semaine, dans notre chronique de l’autre mercredi sur deux consacrée aux problèmes freenautes, en partenariat avec l’AdUF, on reviendra sur la convention annuelle organisée samedi dernier au sein des locaux d’Iliad. Si celle-ci était l’occasion pour Free de présenter ses services et ses projets, elle a également permis aux membres de la communauté conviés de s’exprimer librement. Cette chronique un peu particulière se fera l’écho des principales doléances relevées lors de cette journée, tant dans le camp de Free que celui d’Alice.

Bonne lecture !


Bénie soit la Freebox

Les lecteurs l’oublient souvent, mais les acteurs des sites communautaires sont, avant tout, des abonnés comme les autres ; ils n’ont d’ailleurs pas hésité à faire part de leurs plaintes et de leurs remarques aux responsables de Free, en particulier Xavier Niel (qui y a répondu avec sa gouaille habituelle…).

- non-dégroupé : les problèmes d’accès à certains ports et protocoles récemment rencontrés chez les abonnés non-dégroupés ont fait l’objet d’une attention particulière. Free nous indique qu’il s’agissait de problèmes techniques, en majeure partie déjà résolus.

- FreeWifi : le réseau communautaire annoncé comme le plus important du monde à sa sortie n’est pourtant toujours pas disponible en zone non-dégroupée, pas plus que chez les abonnés Alice. A l’origine de cela, des complications, liées notamment aux modèles de Freebox v4, disposant de cartes wi-fi non-intégrées de types différents… l’intégration d’une telle fonction nécessiterait donc une grosse quantité de travail pour une compatibilité parfaite. Cela ne semble pas au programme.

- jeux vidéo et applications : toujours en cours de conception (et légèrement en retard), l’App Store de Free se fait désirer. Malgré l’organisation d’un week-end dédié en janvier, il subsistait de nombreuses questions et doutes vis-à-vis du langage utilisé pour les applications Freebox : Elixir. De son côté, Cédric Bail, responsable du projet, a fait remarquer ses difficultés à progresser tant que les développeurs conservent jalousement leurs projets sans les dévoiler (optimisation et amélioration du framework, catégorisation de l’App Store…). Enfin, le manque de puissance de la Freebox HD pourrait être résolu avec la prochaine version de Freebox… ? A suivre !

- fibre optique : il a été pointé du doigt l’absence de finition et de suivi des offres sur Freebox optique, avec un exemple concret : l’option Freeplayer, bel et bien disponible dans le menu Free, mais qui ne fonctionne pas (car malgré sa présence dans le menu, elle n’est tout simplement pas implémentée). De vrais problèmes sur lesquels Free a promis d’apporter des solutions à terme…

Dans l’ensemble, un problème bien connu de Free subsiste d’années en années : les carences de communication ! Les Freenautes présents se sont, cette fois, fendus de propositions afin d’améliorer cet aspect : meilleure diffusion des informations entre Free et les sites communautaires, mise en avant de ces derniers, etc. Tout reste à faire…

Il a Alice, il a tout compris.

C’est du côté d’Alice que les plaintes furent les plus insistantes (ça peut se comprendre…). Les deux sites communautaires présents, C-Alice et Forum-Alice, se sont fait le relais d’une grogne tangible depuis maintenant plus d’un an.

- Alice non-dégroupé : cela n’a échappé à personne, à 34,95€ par mois, les tarifs d’Alice en zone non-dégroupée sont plus élevés que ceux de Free… une différence finalement justifiée par une simple proportion : il y a beaucoup plus d’abonnés ND chez Alice que chez Free. Ceux-là reviennent donc plus cher et le tarif doit être légèrement supérieur. Cette situation pourrait néanmoins changer à l’avenir avec une extension de la zone dégroupée sur le réseau Iliad…

- hotline : le principal atout de la marque Alice (il fut un temps) a progressivement perdu en qualité de service et perd même désormais doucement sa gratuité (nouveaux abonnements et migrations). En ce qui concerne la qualité, il a été promis de vraies avancées, avec une restructuration des centres d’appel (en cours d’intégration) et du fonctionnement général de la hotline, afin d’offrir une assistance plus efficace et plus proche de celle de Free.

- TV Perso : les possesseurs d’Alicebox n’ont accès au service qu’en réception, mais ne peuvent pas y diffuser, en raison de l’absence d’encodeur matériel dans leurs boîtiers. A priori, cela ne changera pas ; les utilisateurs intéressés par le service sont plutôt invités à utiliser le système de migration vers un abonnement Free…

D’une manière générale, il a été reproché à Iliad son manque de considération pour les Aliciens, qui en ont assez d’être patients. Même si le plus gros (migrations, uniformisation des offres…) est passé, il reste encore un gros défi à relever : faire revenir la satisfaction des abonnés. Et ainsi, inverser le taux de churn (résiliation). Alors, chiche, pas cap ?


N’hésitez pas à nous faire remonter d’éventuels problèmes sur assistance (at) aduf.org ou encore sur les forums techniques de l’AdUF ou de Freenews.

A dans deux semaines !

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction]
Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

17 commentaires

  1. "D’une manière générale, il a été reproché à Iliad son manque de considération pour les Aliciens, qui en ont assez d’être patients. Même si le plus gros (migrations, uniformisation des offres...) est passé, il reste encore un gros défi à relever : faire revenir la satisfaction des abonnés. Et ainsi, inverser le taux de churn (résiliation). Alors, chiche, pas cap ?" Visiblement ce n'est pas encore ça... car ayant voulu passer de Free à Alice (pour les 4h vers mobiles) ce fut l'horreur ! En effet, contrairement à ce qu'on m'a dit à la hotline, j'ai perdu le numéro géographique, en plus la ligne ne voulait pas être cablée car ça provoquait un écrasement de ligne (car même opérateur et même DSLAM), et au final cela a mis 1 mois à être cablé... et durant ce temps la ligne était HS puisqu'il m'a fallu résilier au plus vite Free. Qui dit mieux ? Pourquoi Free n'a jamais prévu un tel cas de figure où l'on passe de Free à Alice ?

  2. Hello,

    Amour a écrit :
    Pourquoi Free n'a jamais prévu un tel cas de figure où l'on passe de Free à Alice ?
    Parce qu'il faut être masochiste pour demander ça ? Plus sérieusement, la migration inverse (Alice nouveau réseau vers Free) posait le même problème encore récemment. Ça a été corrigé depuis. On peut donc supposer que la migration Free vers Alice fonctionne également aujourd'hui. A+ Xavier

  3. Concernant le Free Wi-Fi je ne vois pas de réponse à la question suivante : Lorsque ce service très utile a été lancé, il était question que le Freenaute en situation de mobilité puisse bénéficier d'un débit fluctuant en fonction de l'utilisation de la bande passante de la Freebox hôte. Ce n'était certes pas indiqué dans le communiqué de presse qui l'avait annoncé, mais j'avais lu une telle information dans la communauté freenaute. Après tout ce n'est que de la gestion de QoS... Exemple concret : - je suis à l'hôtel, je me connecte à 20h sur une Freebox utilisée par son possesseur pour télécharger une image ISO depuis un site perso de Free, regarder TF1 HD et avoir une conversation téléphonique, je ne bénéficierai, en tant qu'invité précaire, que de quelques kbps, au mieux un ou deux Mbps de débit en download. - je suis dans la rue, je me connecte à 10h sur une Freebox livrée à elle-même dans un appartement, qui ne sert qu'à donner l'heure aux poissons rouges et au chat qui la regardent : je bénéficie du maximum de débit possible, dont de la totalité de la bande passante du Freenaute hôte (du Freenhôte ?), soit 6 à 20 Mbps Or depuis le lancement, quelle que soit l'heure du jour et de la nuit, quelle que soit l'utilisation du débit du Freenhôte, je ne bénéficierai que d'un seul Mbps, TTC. Avez-vous eu des précisions là-dessus ?

  4. un simple freenaute le

    Xazz a écrit :
    On peut donc supposer que la migration Free vers Alice fonctionne également aujourd'hui.
    Non, et ce n'est toujours pas à l'ordre du jour. J'ai redemandé... moi aussi je veux changer. canut : non, aucune précision sur la limite haute. Mais ça peut descendre sous 1 Mb/s.

  5. canut a écrit :
    Concernant le Free Wi-Fi je ne vois pas de réponse à la question suivante : Lorsque ce service très utile a été lancé, il était question que le Freenaute en situation de mobilité puisse bénéficier d'un débit fluctuant en fonction de l'utilisation de la bande passante de la Freebox hôte. Ce n'était certes pas indiqué dans le communiqué de presse qui l'avait annoncé, mais j'avais lu une telle information dans la communauté freenaute. Après tout ce n'est que de la gestion de QoS... Exemple concret : - je suis à l'hôtel, je me connecte à 20h sur une Freebox utilisée par son possesseur pour télécharger une image ISO depuis un site perso de Free, regarder TF1 HD et avoir une conversation téléphonique, je ne bénéficierai, en tant qu'invité précaire, que de quelques kbps, au mieux un ou deux Mbps de débit en download. - je suis dans la rue, je me connecte à 10h sur une Freebox livrée à elle-même dans un appartement, qui ne sert qu'à donner l'heure aux poissons rouges et au chat qui la regardent : je bénéficie du maximum de débit possible, dont de la totalité de la bande passante du Freenaute hôte (du Freenhôte ?), soit 6 à 20 Mbps Or depuis le lancement, quelle que soit l'heure du jour et de la nuit, quelle que soit l'utilisation du débit du Freenhôte, je ne bénéficierai que d'un seul Mbps, TTC. Avez-vous eu des précisions là-dessus ?
    Tu ne veux pas aussi faire un jeux, une image iso, pourquoi pas trois? un peu de sérieux! Si je m'aperçois qu'un freevoyageur fait ça avec ma box et que j'ai un débit faible, je tire la prise!

  6. canut a écrit :
    Concernant le Free Wi-Fi je ne vois pas de réponse à la question suivante : Lorsque ce service très utile a été lancé, il était question que le Freenaute en situation de mobilité puisse bénéficier d'un débit fluctuant en fonction de l'utilisation de la bande passante de la Freebox hôte. Ce n'était certes pas indiqué dans le communiqué de presse qui l'avait annoncé, mais j'avais lu une telle information dans la communauté freenaute. Après tout ce n'est que de la gestion de QoS... Exemple concret : - je suis à l'hôtel, je me connecte à 20h sur une Freebox utilisée par son possesseur pour télécharger une image ISO depuis un site perso de Free, regarder TF1 HD et avoir une conversation téléphonique, je ne bénéficierai, en tant qu'invité précaire, que de quelques kbps, au mieux un ou deux Mbps de débit en download. - je suis dans la rue, je me connecte à 10h sur une Freebox livrée à elle-même dans un appartement, qui ne sert qu'à donner l'heure aux poissons rouges et au chat qui la regardent : je bénéficie du maximum de débit possible, dont de la totalité de la bande passante du Freenaute hôte (du Freenhôte ?), soit 6 à 20 Mbps Or depuis le lancement, quelle que soit l'heure du jour et de la nuit, quelle que soit l'utilisation du débit du Freenhôte, je ne bénéficierai que d'un seul Mbps, TTC. Avez-vous eu des précisions là-dessus ?
    C'est sans doute parce que tu as mal interprété ce que Free voulait dire : Il y a effectivement adaptation en fonction de la consommation... mais le freenaute invité n'aura jamais, quoi qu'il arrive, plus que le débit limite. Par contre, et c'est là que Free voulait en venir, il peut en avoir MOINS dans le cas où le freenaute chez lui utiliserait toute sa connexion. Le but c'est que ça soit totalement transparent pour l'utilisateur chez lui, l'autre ne prend que ce qui reste.

  7. @ pize : humour, second degré, hyperbole, ça te parle ? @ yoann007 : est-ce donc à dire que, au mieux, le freenaute invité n'aura accès qu'à un maximum de 1 Mbps, et ce quelle que soit l'utilisation de la bande passante du freenaute hôte ? J'ai l'habitude de me connecter sur les hotspots SFR Public Wifi des NeufBox v4 et j'ai toujours un meilleur débit que sur un hotspot Free Wifi. Est-ce à dire que SFR sait mieux gérer la qualité de service que Free ? Je possède également un petit parc de Foneras, et, à ma connaissance, d'une part, la Fonera sait gérer la QoS et, d'autre part, le panneau de contrôle du Fonero lui permet de faire coulisser un curseur sur une frise qui représente le débit maximal à allouer au trafic public de son hotspot : 512 kbps, 1, 2, 4 Mbps ou le maximum possible. Alors dans ce cas, je fais une demande d'évolution dans le bugtracker.

  8. c'est officiel cette limite à 1 Mbps ou c'est encore une rumeur? yoann007 écrit une adaptation en fonction de la consommation, pas d'une limitation! humour ou pas : le voyageur doit se contenter de se que son hôte peut lui donner et si j'avais trop de perturbation je couperai l'alim de la box. je l'ai fait plusieurs fois ayant détecté des tentatives de piratage sur le wifi de ma v4! ( et pour changer, j'attends la V6 mais sur celle-ci personne ne m'informe ! ! ! )

  9. Réagir sur le forum