Opera Unite, la révolution du contenu auto-hébergé ?

8

On teste, on teste !

Si Opera peine à décoller sur le marché des navigateurs de salon, malmené par la concurrence de nouveaux navigateurs tels que Safari pour Windows ou encore Chrome, cela ne décourage pourtant pas ses développeurs de continuer à chercher de nouveaux services plus ou moins innovants.

On se souviendra ainsi d’Opera Link (service de synchronisation des marque-page, historique etc.) ou d’Opera Turbo (permettant d’alléger drastiquement le poids des pages grâce à une compression depuis un proxy). Aujourd’hui, c’est Opera Unite qui pointe le bout de son nez.

On pourrait décrire Opera Unite comme une sorte de serveur accessible à tous. Plus concrètement, Opera Unite propose d’héberger chez soi différents services, comme une galerie photos, un serveur multimédia, un salon de discussion… tout comme n’importe quel serveur, mais ici l’usage en est ultra-simplifié.

Opera Unite s’installe au sein du navigateur Opera. Lors de la configuration, il vous sera demandé de vous identifier avec un compte My Opera (ou d’en créer un le cas échéant). Le service vous proposera ensuite de constituer une URL en fonction de votre nom d’utilisateur et de votre lieu d’utilisation (ce qui vous permettra d’utiliser Unite depuis plusieurs ordinateurs différents, notamment). Le résultat prendra la forme http://lieu.utilisateur.operaunite.com.

Le service exploite (facultativement) l’UPnP pour configurer vos ports et ainsi permettre aux utilisateurs les moins expérimentés de lancer leur serveur sans avoir la moindre connaissance de leur configuration routeur. Il est à noter que de mon côté, utilisant pourtant un routeur externe sans UPnP et sans configuration particulière, le service fonctionnait déjà très bien. Cette magie est rendue possible grâce à l’utilisation d’un proxy Opera faisant le lien entre l’ordinateur serveur et ses clients, tout en sécurisant le système.

Par défaut, vous disposez simplement d’une page d’accueil, avec un message d’accueil. Il faudra ensuite déployer le panneau latéral contenant les différents services pour activer ceux de votre choix.

Opera Unite propose un système de partage de fichiers (vous permettant de mettre à disposition le contenu d’un répertoire), une galerie photos, un salon de discussion, un service de partage de contenus multimédia (audio/vidéo), un serveur web (HTML seulement), etc.


Bien entendu, si côté serveur l’utilisation d’Opera Unite est requise, côté client les pages générées sont tout à fait standard et fonctionnent sur tous les navigateurs.

Tous les services permettent de configurer les droits d’accès de manière simple. Basiquement, vous pouvez choisir de laisser un service public, ou bien de le protéger par mot de passe (généré automatiquement et que vous pouvez ajouter dans l’URL que vous donnez à vos contacts), ou bien le rendre complètement privé (ce qui signifie que seul votre compte My Opera y aura accès).

La volonté affichée d’Opera Unite est de permettre aux utilisateurs d’auto-héberger leurs contenus, et devenir ainsi serveur, sans connaissances techniques particulières. Le service s’attaque ainsi directement à des tiers comme Flickr (galerie photos) ou encore AIM et WLM Messenger (salon de discussion).




Quoi qu’il en soit, la version disponible n’est qu’à un stade très précoce de développement (alpha) mais fonctionne déjà remarquablement bien ! On ne pourra donc que suivre avec impatience le cours des événements, d’autant plus que le système permet à tout développeur de créer ses propres services à ajouter à Opera Unite. On peut donc imaginer voir fleurir des services originaux et pratiques sous peu.

La version alpha est disponible (à vos risques et périls comme toujours) ici, pour Windows, Mac et Linux : http://labs.opera.com/news/2009/06/16/

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction]
Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

8 commentaires

  1. mouais: l'idée n'est pas forcément mauvaise, mais le concept me paraît très limité par une chose primordiale: Si c'est le navigateur opéra (ou un service/démon connexe installé sur l'ordi en même temps qu'Opéra), cela veut dire que les services qu'on déploie ne seront accessibles QUE lorsque l'utilisateur aura son ordi allumé et sera connecté. Du coup j'ai du mal à voir l'intérêt comparé aux services déjà existants sur le web (ImageShack, dl.free.fr, ...) qui sont relativement aisé d'utilisation (même si un poil moins 'immédiats') et qui - eux - offrent leurs services 24h/24. Ou alors j'ai râté un truc ? PS: l'autre truc rigolo, c'est de vouloir héberger du 'lourd' (multimédia) depuis une connexion ADSL qui ne supporte pas un upload > 1Mbits (dans le meilleur des cas !). Et même si j'en entends déjà me répondre que les choses évoluent, la fibre chez la majorité des gens, c'est vraiment pas pour tout de suite.

  2. Bonjour,

    nouknouk a écrit :
    Ou alors j'ai râté un truc ?
    Peut-être le fait que depuis l'avènement du haut débit, laisser un ordinateur connecté 24h/24 et 7j/7 ne pose aucun problème particulier ? A+ Xavier

  3. Xazz a écrit :
    Ou alors j'ai râté un truc ?
    Peut-être le fait que depuis l'avènement du haut débit, laisser un ordinateur connecté 24h/24 et 7j/7 ne pose aucun problème particulier ?
    Ben pour moi de deux choses l'une: 1/ soit tu es une Madame Michu, et tu éteins ton ordi quand tu ne l'utilises plus (ou alors on ne connait pas les même madame Michu toi et moi). 2/ soit tu es un geek / technopile avancé / ... et dans ce cas: * Tu connais l'existence des serveurs privés à 10€/mois (genre OVH VPS) * Tu sais que la consommation d'un ordinateur allumé 24h/24 peut vite se rapprocher des 10€ d'EDF par mois pour un débit 100x inférieur à ton serveur privé ou n'importe quel service 'pro' déjà existant (ImageShack et cie). Je ne parle même pas des coûts et gènes divers occasionnés par un hébergement @home (bruit, place, bande passante altérée, coûts d'entretien, ...). * Tu connais l'existence des scripts PHP installable sur un hébergement web (free, ...). * Tu sais également chercher sur google les deux tutos qui vont bien pour installer un serveur web/FTP/streaming/ceKeTuVeux sur un serveur que tu t'es confectionné. * Tu sais enfin que le visiteur préfèrera un serveur 'pro' où il ne mettra pas trois heures à charger une photo à cause de ton upload pourri. Et au passage, c'est super écolo comme démarche de dire à tout le monde de laisser son ordi tourner en permanence alors que des serveurs éxistent déjà pour fournir le même service.

  4. Xazz a écrit :
    Bonjour,
    Ou alors j'ai râté un truc ?
    Peut-être le fait que depuis l'avènement du haut débit, laisser un ordinateur connecté 24h/24 et 7j/7 ne pose aucun problème particulier ? A+ Xavier
    voilà ;) absolument aucun souci, et ça permet de proposer autant de contenu qu'on veut ; sans limites... là où des galeries photo comme flickr sont très limitées dans leur version gratuite. Philosophiquement aussi, c'est assez intéressant de rester intégralement maître de son contenu, mais là c'est une autre histoire. Et nouknouk, c'est génial de critiquer le service, mais tu devrais vraiment l'essayer avant. Il est bien conçu. Comprend par là qu'il est très bien optimisé pour ne pas te laisser attendre 3 plombes à cause d'un upload limité. Par exemple la galerie photos qui charge très vite parce que le système de miniatures + JPG progressif est vraiment bien adapté. Il faut vraiment prendre ça en compte.

  5. @yoann007: je ne dis pas que tout est à jeter, au contraire (cf. ma première phrase de mon premier commentaire). Je n'en pense d'ailleurs pas moins que c'est une solution d'avenir, mais plutôt à moyen/long terme: * quand la fibre sera banale pour palier aux soucis d'upload * quand nos maisons auront toutes des centrales de gestion domotiques plus ou moins perfectionnées et multi-usages, connectées au net et qui -elles- pourront offrir ce genre d'hébergement simplifié. * quand l'IPv6 supprimera l'écueil des 'hack' pour traverser les NAT (UPnP, proxy Opéra, ...) qui sont actuellement généralisés (box, AP WiFi). Je dis simplement que pour moi et en l'état actuel des choses l'absence de dispo 24h/24 et l'upload limité (encore plus si on doit passer par un proxy Opéra !) me semblent plus rédhibitoire que les avantages procurés par l'hébergement 'facilité' à domicile.

  6. nouknouk a écrit :
    @yoann007: je ne dis pas que tout est à jeter, au contraire (cf. ma première phrase de mon premier commentaire). Je n'en pense d'ailleurs pas moins que c'est une solution d'avenir, mais plutôt à moyen/long terme: * quand la fibre sera banale pour palier aux soucis d'upload
    il n'y a pas de souci d'upload. Essaye.
    il dit qu'il a plus de genou
    * quand l'IPv6 supprimera l'écueil des 'hack' pour traverser les NAT (UPnP, proxy Opéra, ...) qui sont actuellement généralisés (box, AP WiFi).
    Passer à travers le proxy Opera ? LOLWUT ? Tu m'expliques comment on fait ? ;)
    pour moi et en l'état actuel des choses[/u] l'absence de dispo 24h/24 me semble plus rédhibitoire que les avantages procurés par l'hébergement 'facilité' à domicile.
    Et si tu veux foutre du contenu à disposition pendant quelque temps uniquement (fichiers...) ? Mettre en place une page temporaire ? Une galerie photos mise en place quasi-instantanément, sans location de serveur, sans temps d'upload, pour être plus réactif ? Pour tout ça le système est très avantageux. Et quand tu parlais de "madame Michu" VS "supergeek", j'ai tendance à dire que 90% des utilisateurs se situent pile entre les deux. Ce sont des extrêmes grossiers :p

  7. yoann007 a écrit :
    il n'y a pas de souci d'upload. Essaye.
    Pour héberger deux photos pour un utilisateur non. Mais dès que tu voudras mettre de la vidéo pour 10 user, etc... tu seras forcémenet rapidement limité ; bien plus que n'importe quelle plateforme pro gratuite. C'est un fait.
    C'est pourtant l'avenir. Quand le 'tout numérique', l'accès au net et les équipements courants (appareil photo, lave linge, TV, frigo, chauffage, ...) connectés seront totalement banalisés, c'est ce genre de solution (appelle-la comme tu veux: NAS centralisant les ressources du foyer, box ADSL, ...) qui s'imposera. Pas un navigateur sur un desktop qui a vocation à ne pas être tout le temps allumé.
    Passer à travers le proxy Opera ? LOLWUT ? Tu m'expliques comment on fait ? ;)
    Si nécessaire, (re)prends un cours de réseau, et tu seras d'accord que quand un utilisateur est derrière un NAT qui ne propose pas d'uPnP et qu'il n'a pas redirigé de ports spécifiques, la seule solution en IPv4 pour connecter deux utilisateurs, c'est un serveur publique intermédiaire (proxy) dont les débits sont forcément limités car ils servent des milliers de personnes en même temps (cf. file transfer avec MSN par exemple). C'est ce que font tous les logiciels "esprit P2P" actuels (Skype, MSN, ...). Tu reviendras ensuite avec ton "LOLWUT" ... comme avec le terme "proxy Opéra" qui n'est autre que celui repris (pour plus de clarté) de l'article que tu as écrit toi-même ;)
    Et quand tu parlais de "madame Michu" VS "supergeek", j'ai tendance à dire que 90% des utilisateurs se situent pile entre les deux. Ce sont des extrêmes grossiers :p
    Et pour moi l'intermédiaire utilise déjà les plugins firefox pour poster en deux clics les photos et autres fichiers qu'ils veut partager au moyen des plateformes existantes. A nouveau:
    nouknouk a écrit :
    l'absence de dispo 24h/24 et l'upload limité me semblent plus rédhibitoire que les avantages procurés par l'hébergement 'facilité' à domicile.
    => je n'ai jamais dit que tout était à jeter, j'ai même probablement raté une ou deux features qui pourraient à terme être vraiment intéressantes. Mais en l'état actuel de ce qu'Opéra a montré - et jusqu'à preuve du contraire - ça reste pour moi loin de la révolution annoncée. AMHA, ça n'aura qu'un succès d'estime, loin des rêves les plus fou d'Opéra software de revenir dans la course aux navigateurs sur desktop grâce à la killer-feature du siècle. En tout cas, perso, ce n'est pas ça qui me fera désinstaller demain mon Firefox au profit d'Opéra.

  8. Réagir sur le forum